Marie-Amélie de Bourbon-Siciles

Publié le par gentle13

Marie Amélie Thérèse de Bourbon, princesse de Naples et de Sicile est une princesse napolitaine et sicilienne née à Caserte (Naples) le 26 avril 1782 et morte à Claremont (Royaume-Uni) le 24 mars 1866.

Issue de la branche des Bourbons de Sicile, la princesse Marie-Amélie est membre de la branche aînée des Bourbon. Elle devient, en se mariant en 1809, au premier prince du sang Louis-Philippe II d’Orléans, un membre de la branche cadette. D'abord duchesse d'Orléans, elle devient la seconde reine des Français quand son époux accède au trône des Français en 1830 sous le nom de Louis-Philippe Ier.

Marie-Amélie de Bourbon-Siciles est la sixième fille du roi Ferdinand Ier des Deux-Siciles (1751-1825) et de la reine Marie-Caroline (1752-1814), elle-même sœur ainée de la reine de France Marie-Antoinette.

Marie-Amélie est donc la nièce par alliance de Louis XVI, la cousine de ses enfants Louis XVII et Madame Royale, mais aussi la tante de l'impératrice des Français Marie-Louise ainsi que de la duchesse de Berry.

Le 25 novembre 1809, à Palerme, elle épouse Louis Philippe d'Orléans (1773-1850), ci-devant duc de Chartres, fils aîné du défunt Philippe Égalité et de Marie-Adélaïde de Bourbon (fille du Duc de Penthièvre, ce dernier fils du Comte de Toulouse, bâtard du roi Louis XIV de France et de sa maîtresse Françoise Athénaïs de Rochechouart).

Ils auront dix enfants :

  1. Ferdinand-Philippe (1810-1842 accident de voiture), prince du sang, duc de Chartres, deviendra prince royal et duc d'Orléans épouse en 1837 Hélène de Mecklembourg-Schwerin ;
  2. Louise-Marie (1812-1850), princesse du sang, deviendra princesse Louise d'Orléans, épouse en 1832 Léopold Ier, roi des Belges (1790-1865) ;
  3. Marie (1813-1839), princesse du sang, deviendra princesse Marie d'Orléans épouse en 1837 le duc Alexandre de Wurtemberg (1804-1881);
  4. Louis (1814-1896), prince du sang, duc de Nemours ; épouse en 1840 Victoire de Saxe-Cobourg-Kohary (1822-1857)
  5. Françoise (1816-1818), princesse du sang ;
  6. Clémentine (1817-1907), princesse du sang, deviendra princesse Clémentine d'Orléans ; épouse en 1843 Auguste de Saxe-Cobourg-Kohary, prince de Saxe Cobourg Gotha et duc en Saxe ;
  7. François (1818-1900), prince du sang, prince de Joinville ; épouse en 1843 Maria Francisca de Bragança, princesse du Brésil, fille de l´empereur Pedro I (plus tard roi D. Pedro IV du Portugal) et de sa première épouse, l´archiduchesse Léopoldine de Habsbourg.
  8. Charles (1820-1828), prince du sang, duc de Penthièvre ;
  9. Henri (1822-1897), prince du sang, duc d'Aumale ; épouse en 1844 Marie-Caroline de Bourbon-Siciles
  10. Antoine (1824-1890), prince du sang, duc de Montpensier, deviendra infant d'Espagne, épouse en 1846 Marie-Ferdinande d'Espagne, sœur de la reine Isabelle II.

En 1814, Louis Philippe d'Orléans reçoit le titre de duc d'Orléans, puis en 1830 devient roi des Français sous le nom de Louis-Philippe Ier, jusqu'en 1848. À l'annonce de cet avènement, la duchesse Marie-Amélie, membre de la branche aînée des Bourbon et profondément légitimiste, aurait dit en larmes, : « Quelle catastrophe ! ».

Toute sa vie, elle fut un exemple de dignité et de loyauté, d'amour pour son époux et ses enfants, tout en restant à l'écart des affaires politiques.

En 1840, Marie-Amélie donne son nom à la ville des Bains d'Arles, renommée Amélie-les-Bains, dans les Pyrénées-Orientales. La Reine Amélie découvre plus tard les Bains d'Arles en 1848, sans doute grâce à l'invitation du général de Castellane, gouverneur militaire du Roussillon à l'époque. Elle en devient alors une propagandiste enthousiaste

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article