Charlemagne

Publié le par gentle13

Charlemagne

Jean Favier est un médiéviste français, né à Paris le 2 avril 1932 et mort le 12 août 2014 (à 82 ans)1 à son domicile parisien.

Après des études secondaires aux lycées Buffon et Henri-IV il est élève de l'École nationale des chartes, où il rédige une thèse intitulée Un conseiller de Philippe le Bel : Enguerrand de Marigny et dont il sort major et archiviste paléographe en 1956. Il devient membre de l'École française de Rome.

Il est d'abord conservateur aux Archives nationales de 1958 à 1961. Agrégé d'Histoire en 1961 il est nommé professeur au lycée d'Orléans pour l'année 1961-1962. Il obtient rapidement un poste d'attaché de recherche au CNRS qu'il occupe de 1962 à 1964.

Il soutient en 1967 sa thèse de docorat ès lettres sur Les finances pontificales à l'époque du grand Schisme d'Occident.

Il suit d'abord une carrière d'universitaire comme maître de conférences à l'université de Rennes (1964-1966), comme professeur à l'université de Rouen (1966-1969), puis à Paris, comme directeur d'études à l'École pratique des hautes études (1965-1997) et enfin professeur à l'université de Paris Sorbonne en 1969. Jusqu'en 1997 il y enseigna la paléographie médiévale.

Parallèlement à sa carrière d'enseignant-chercheur, il occupe des fonctions de premier plan dans l'administration de la Culture. En 1975 il est nommé directeur général des Archives de France (assumant aussi directement la direction des Archives nationales) fonctions qu'il occupe durant une période exceptionnelle de 19 ans, de 1975 à 1994, marquée par la promulgation d’une nouvelle Loi sur les Archives, la construction de très nombreux bâtiments d’archives tant à Paris que dans les Départements, et une activité internationale très importante. Puis, de 1994 à 1997, il est le premier président de la Bibliothèque nationale de France.

Il est membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres à partir de 1985 et président de la Commission française pour l'UNESCO. Il dirige la Revue historique de 1973 à 1997.

Publié en 1978 après de nombreuses publications savantes, son Philippe le Bel le fait découvrir d'un large public et inaugure une longue série de publications essentiellement aux éditions Fayard où il dirige aussi, de 1992 à 1995 une Histoire de France en six tomes dont il rédige le second tome intitulé Le Temps des principautés. De l'an mil à 1515.

En 1993, il publie un Dictionnaire de la France médiévale, fruit de quinze ans de travail, qui permet de découvrir en près de mille pages dix siècles d'histoire.

Jean Favier était conservateur du château de Langeais, dans le Val de Loire, conseiller de la Fondation pour l'innovation politique et membre du club Le Siècle.

C'est aussi un homme de radio, animant en particulier sur France Inter l'émission Question pour l'Histoire. De 1984 à 1987 il est administrateur de TF1.

Il était marié depuis 1956 avec Lucie Favier.

Successeur des Césars, Charlemagne dont la personnalité fut multiple, aura influencé la politique de la France et de l’Europe bien au-delà de son règne. Jean Favier brosse ici le plus magistral des portraits de l’Empereur. De l'héritier de l'Empire romain à l'empereur à la barbe fleurie, de l'inventeur de la Couronne de France à celui de l'école, l'Histoire donne bien des visages à Charlemagne ; il est souvent difficile de distinguer la part du mythe et de la réalité. Aussi Jean Favier a-t-il consacré une partie entière de son ouvrage au personnage construit par les siècles. Le grand médiéviste s'attache d'abord à replacer le personnage dans son contexte historique, analysant minutieusement la société dont il est issu. Il brosse également un portrait fouillé de ce souverain dont l'action était toute entière tournée vers un seul but : l'unité politique et religieuse de l'Occident chrétien. Sous le mythe, on découvre un homme raffiné, épris de poésie latine, lisant le grec, artisan d'une renaissance intellectuelle qui n'aura pas d'équivalent avant longtemps. Du système monétaire à l'Église, pas un domaine n'a échappé à son ardeur réformatrice que ses conquêtes ont étendue à un énorme empire : tous les éléments d'une légende étaient réunis, le temps a fait le reste.

Publié dans mes livres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article