Le Bûcher de Montségur: (16 mars 1244)

Publié le par gentle13

Le Bûcher de Montségur: (16 mars 1244)

L'homme est un être double, à deux faces, il est capable du pire comme du meilleurs. Mais, hélas, l'histoire nous a souvent démontré que l'homme peut être un monstre sanguinaire sans aucun scrupules et aucun état d'âme. Quoique nous faisions nous ne pourrons échapper à notre nature nous sommes des prédateurs au sommet de la chaîne alimentaire. Montségur n'est qu'un exemple parmi des milliers d'autres qui nous ne fait pas honneur...Loin de là

En ce temps-là le Languedoc était pour l'Eglise un danger : ses chefs y toléraient la religion cathare. Pour la France du Nord et la monarchie capétienne, cette province riche, jalouse de son indépendance et de sa culture, mais désunie, était une proie convoitée.
Quand le pape Innocent III, en 1209, prêcha la croisade contre l'hérésie cathare, commença une longue guerre de conquête : armées de croisés, puis armées royales déferlèrent sur le Languedoc. Les efforts conjugués de la royauté, de la Papauté et de l'Inquisition eurent raison de la résistance occitane.
Le 16 mars 1244, Montségur, dernier sanctuaire du catharisme, tombait après un siège de dix mois. Dans une Occitanie annexée à la couronne, il n'y eut plus de tentative de révolte religieuse ni nationale.

Publié dans mes livres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article