Les épées légendaires

Publié le par gentle13

Bédivère. Le chevalier Bedwyr, devenu saint Bédivère, rend l'épée Excalibur à la dame du lac en la jetant dans l'eau à la mort du roi Arthur.
Bédivère. Le chevalier Bedwyr, devenu saint Bédivère, rend l'épée Excalibur à la dame du lac en la jetant dans l'eau à la mort du roi Arthur.

Les épées légendaires et leur charge symbolique.

S'il est une arme qui symbolise à elle seule la chevalerie, c'est l'épée,. Instrument de mort cruciforme au service des faibles et de l'église, l'épée conférait à son possesseur une autorité certaine. Quelque unes semblaient même dotées d'une personnalité.

La lance et le bouclier. les épées ne sont pas les seuls éléments magiques auxquels fait référence le monde de la guerre au Moyen-Âge. D'autres pièces d'équipement militaire sont convoitées, notamment l'autre arme de prédilection de l'élite militaire, la lance, telle que celle de Lug*, avec laquelle aucune guerre ne pouvait être perdue, et Ron, qui appartenait à Arthur. Gardons à l'esprit les trois boucliers magiques que Viviane, la Dame du lac, fit porter à Lancelot multipliant sa force et sa prouesse.

*

Lug ou Lugh est une divinité majeure de la mythologie celtique. Il apparaît en père de la création, véritable spécialiste de la communication et protecteur des arts. Sa fête était célébrée au jour de la Lugnasad, le 1er août et parfois les jours suivants. Il est aussi présent sous des formes variées et complexes dans la mythologie celtique des îles britanniques.

Issu du couple indo-européen des Dioscures, les Jumeaux divins, une des plus anciennes figures du panthéon indo-européen1,2 Lug Samildanach « aux multiples arts », par son intervention restaure l'ordre et le droit lorsque les autres dieux sont tombés dans l'oppression.

Commenter cet article