Saint Louis dit Louis IX

Publié le par gentle13

Dans la série des génies de l’histoire, celle  du moyen âge, après Philippe II de France dit Auguste, je voudrais vous parler, enfin pas moi, mais un grand historien : Jacques Le Goff, né le 1ᵉʳ janvier 1924 à Toulon et mort à Paris le 1ᵉʳ avril 2014, est un historien médiéviste français. Il s'intéresse particulièrement dans ses recherches à l'anthropologie médiévale, et à l'histoire des mentalités.  De Louis IX, dit Saint Louis ou le Prud’homme, le petit fils de Philippe Auguste. Je vous laisse le soin de vous le procurer

Voilà donc ce qu’en dit Jacques Le Goff, car je ne suis pas historien et que je n’aurais pas son talent pour parler de ce roi immense et très chrétien :

Qui fut Saint Louis ? Peut-on le connaître et, Joinville aidant, entrer dans son intimité ?               Peut-on saisir à travers toutes les couches et les formatons de mémoires attachées à construire sa statue et son modèle ? Problème d’autant plus difficile que, la légende rejoignant pour une fois la réalité, l’enfant roi de douze ans semble avoir été dès le départ programmé, si l’on ose dire, pour être ce roi idéal et unique que l’histoire en a fait.

Cette étude approfondie ne se veut-ni la « France de Saint Louis » ni « Saint Louis dans son temps », mais bien la recherche, modeste et ambitieuse, tenace et constamment recommencée, de l’homme, de l’individu, de son « moi », dans son mystère et sa complexité. Ce faisant, c’est le pari de fondre dans la même unité savante et passionnée le récit de la vie du roi et l’interrogation qui, pour l’historien, le double, l’habite et l’autorise : comment raconter cette vie, comment parler de Saint Louis, à ce point absorbé par son image qu’affleure la question provocatrice « Saint Louis a-t-il existé ?

Mais il n’y a pas que Jean de Joinville né vers 1224 et décédé le 24 décembre 1317, Noble de Champagne et biographe de Louis IX de France. Sénéchal de Champagne et historien du règne, il suit Louis IX à Aigues-Mortes lors de la septième croisade, qui ait raconté l’histoire de ce roi de légende et de piété. Le livre de Joinville est l’un des textes historique les plus intéressants et les plus attachants que nous a laissé le Moyen-âge. Le livre de Joinville Vie de Saint Louis. Là aussi laissé vous tenter par l’expérience vous ne le regretteras pas.

  Il y a aussi ces biographes comme Geoffroy de Beaulieu, originaire d’Evreux mort vers la fin du XIII  siècle  est un biographe français, il était le confesseur de Saint Louis il inspira à ce dernier une confiance si persévérante que, se trouvant à la tête du clergé embarqué sur les vaisseaux du roi, il put, mieux qu’aucun autre, recueillir des matériaux pour devenir l’historien de son royal maître.

Ou encore Guillaume de Saint Pathus est un Franciscain né en 1250 à Saint-Pathus, décédé en 1315 Il fut de 1277 à 1295 confesseurs de la reine Marguerite de Provence. Il est connu pour une biographie de Saint-Louis, œuvre commandée par une de ses filles, Blanche de France, née en 1253, dont Guillaume fut aussi le confesseur de 1296 à 1314 environ. Il écrivit aussi un panégyrique de ce roi. Saint Louis fut canonisé par Boniface VIII en 1297

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article