Malcolm Lowry

Publié le par gentle13

Au cours de mon existence, j'ai découvert des auteurs fantastiques qui mon permis de m'évader.

Au-dessous du volcan est l'un deux, je me doute que beaucoup d'entre vous, le connaisse et l'ont lu. Personnellement j'ai adoré ce livre. Ce livre a été traduit de l'anglais par Stephen Spriel avec la collaboration de Clarisse Francillon et de l'auteur. Il ne faut pas les oublier, car sans eux on aurait pas eu la chance de les lire dans notre langue

Un petit résumé pour vous aider ou vous convaincre

Aussi quand tu partis, Yvonne, j'allais à Oaxaca.. Pas de plus triste mot. Te dirais-je, Yvonne, le terrible voyage à travers le désert, dans le chemin de fer à voie étroite, sur le chevalet de torture d’une banquette de troisième classe, l’enfant dont nous avons sauvé la vie, sa mère et moi, en lui frottant le ventre de la tequila de ma bouteille, ou comment, m’en allant dans ma chambre en l’hôtel où nous fûmes heureux, le bruit d’égorgement en bas dans la cuisine me chassa dans l’éblouissement de la rue, et plus tard, cette nuit-là, le vautour accroupi dans la cuvette du lavabo ? Horreur à la mesure de nerfs de géant.

« Un véritable chef-d’œuvre comme il n’y en a pas dix par siècle » (Paul Morelle, le Monde)

« Une œuvre prodigieuse… On n’épuise pas cet ouvrage bouleversant. Il faut le lire et le relire, afin d’en mieux pénétrer la signification et d’en mieux savourer les beautés » (Maurice Nadeau)

Je vous souhaite de bonne lecture.

Commenter cet article