Sénèque le philosophe

Publié le par gentle13

Dans la littérature, pour ma part, je n'ai pas de frontière. Je passe des classiques comme celui-ci, qui est d'ailleurs une tragédie, à des roman policiers ou bien à des biographie historique des rois qui ont fait la grandeur de la France, en fait je mélange les genres pour satisfaire les goûts de mes lecteurs. J'insère de temps à autres mes propres écrits aussi farfelus soient-ils. La littérature peut être un parcours initiatique comme un moment de liberté (on s'enferme dans sa lecture ou comme disait Costa-Gavras, on se fait un film de ce qu'on lit.

Pour Jason, qu'elle a aidé à conquérir la toison d'or, Médée a trahi son père. Pour lui encore, elle a tué son propre frère. Pour lui, elle a commis crime sur crime. Mais lorsque celui à qui elle a tout donné décide de la répudier pour épouser Créüse, la fille du puissant Créon, sa fureur ne connaît plus de limites : cette mère, pourtant aimante, sacrifiera ses deux enfants innocents sur l'autel de la vengeance... Avec Médée, qu'il écrivit entre 63 et 64 de notre ère, Sénèque donne l'une de ses plus belles tragédies. L'amour et la passion y conduisent insensiblement à l'acte le plus inhumain : l'infanticide.

Commenter cet article