La confidente des morts

Publié le par gentle13

Et pour finir la confidente des morts, voilà les trois livres que je vous incite à lire.

Cambridge, 1171. Un enfant a été massacré dans des conditions atroces et d'autres sont rapidement portés disparus. Les juifs, désignés comme boucs émissaires par le clergé catholique, ont été forcés de se retirer dans le château seigneurial afin d'éviter un lynchage en règle par les habitants furieux. Henry, roi d'Angleterre, ne voit pas ces événements d'un très bon œil, d'autant plus que la communauté juive lui procure une grande partie de ses revenus... Le véritable assassin doit être trouvé, et rapidement. Un enquêteur de renom, Simon de Naples, est dépêché depuis le continent et débarque en ville accompagné d'un Arabe et d'une jeune femme, Adélia Aguilar, diplômée de la Grande Ecole de médecine de Salerne. Sa spécialité est l'étude des cadavres, un savoir-faire qu'elle doit garder secret si elle veut éviter d'être accusée de sorcellerie.

" Confrontée à un univers régi par l'obscurantisme, l'héroïne, hors norme, ne laisse indifférents ni les protagonistes, ni les lecteurs de cet excellent polar médiéval. " Historia

" Ce qu'il y a de sûr, c'est que les lecteurs de romans historiques ne seront pas déçus. On ne pouvait trouver meilleure recette pour les mettre en appétit. Ses principaux ingrédients : une histoire bien construite et des coups de théâtre. Sans oublier l'érudition. " La Marseillaise

" Le thriller est implacable. L'écriture d'Ariana Franklin est d'une grande modernité. L'énigme ne cesse de rebondir. Le lecteur est pris entre deux feux : connaître la fin et ralentir pour ne pas finir le livre (...) Ce thriller médiéval est parfait. " France Inter

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article