La mère de Louis XIV

Publié le par gentle13

Anne d'Autriche, c'est bien le personnage des Trois Mousquetaires, indissociable des deux cardinaux ministres : le premier Richelieu, qui la persécuta; l'autre, Mazarin, qu'elle aima et dont elle fit la prodigieuse ascension.

La reine de France était née, doña Ana, le 21 septembre 1601: deux fois Habsbourg, par l'Espagne et l'Autriche. A dix ans, elle est mariée à Louis XIII, sur l'idée d'une autre femme de caractère, Marie de Médicis, qui voit en Anne une catholique intransigeante, une enfant à modeler et surtout, grâce à ce mariage, la fin de la querelle franco-espagnole.
Ces pronostics seront démentis par la personnalité de la reine : écartée du pouvoir par le roi et Richelieu, elle se laissa entraîner dans les complots menés contre le cardinal. Mais elle résista à la Fronde. A la mort de son mari, elle se fit accorder la régence, qu'elle exerça dix-huit ans, aidée de Mazarin - qu'elle aima peut-être secrètement.
Comme dans les romans de cape et d'épée, la vie de la reine illustra à la perfection le vers de son contemporain, Corneille : " Le trône met une âme au-dessus des tendresses. "

Claude Dulong, membre de l'Institut, historienne, chartiste, est depuis 1995 la première femme élue dans la section Histoire de l'Académie des sciences morales et politiques. Spécialiste du XVIIe siècle français, elle a publié notamment La Vie quotidienne des femmes au Grand Siècle; Marie Mancini; La Fortune de Mazarin et une grande biographie de Mazarin.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article