Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Anthologie francophone

Publié le par gentle

Un autre référence d'où passionpoesie puise son inspiration poétique depuis le début de son blog, je vous livre sans détours mes goûts, mes références, mes passions. Un lieu d'échange et de convivialité venez voir débattons sans crainte. La toile appartient à tous, celui qui se donne la peine de chercher trouve. Je reconnais avoir tout le temps nécessaire pour effectuer ces recherches, la journée quand je suis au travail ou même la nuit quand le sommeille me fuie. Je flâne, je muse, j'erre au travers du net de l'actualité au fait insolite du sport à la littérature j'essai de dénicher l'info, la perle inconnue ou peu connue, de sortir de l'ornière les hommes qui peinent à se sortir du lot malgré le talent qu'ils ont. Souvent certains sont reconnus non pas de leur vivant mais souvent après leur mort et là c'est triste je trouve. Nous avons eu nombre d'exemple de poètes qui sont dans ce cas.
Armando




Poésie sur la Toile
   
 
 
 
Poésie sur la Toile : Sommaire
 
 
L'homme ne peut impunément renier le meilleur de lui-même.
Il existe en lui une soif que ni plaisirs ni confort ne parviennent à désaltérer.
La poésie, nous en sommes persuadés, le peut.
Elle est un langage qui va plus loin que le langage.
Elle féconde la solitude.
Elle relie en profondeur l'homme à l'homme et l'âme de l'homme à l'univers.
Elle nous restitue nos richesses intérieures et nous révèle nos dimensions cosmiques.
 
 

L'idée de faire un site ayant pour thème la Poésie nous est venue quand nous avons saisi l'importance de ce formidable moyen de communication et de diffusion de l'information et de la connaissance qu'est le Réseau Internet.
L'idée du Site «Poésie sur la Toile» [http://www.anthologie.org] a pris alors naissance au mois de septembre 1999 avec cette idée de faire au mieux pour favoriser le développement de la Poésie francophone au sein du réseau Internet et promouvoir ce grand genre littéraire.

Notre première activité est de réunir, sous la Rubrique intitulée «Anthologie francophone», les poètes les plus célèbres et leurs oeuvres, en se limitant pour cela aux Oeuvres du domaine public et représentatives de la culture poétique de langue francophone du XIIe siècle à l'année 1930.

Notre deuxième activité est de réunir sous la Rubrique intitulée «Amitiés Poétiques» un «Annuaire» de liens pointant sur des sites ayant pour thématique principale la poésie.

Mise à Jour du site le 01/05/2003
Optimisé pour les navigateurs IE 5.0+ & NS 4.7+
© Poésie sur la Toile, 1999 - 2003 - Tous droits réservés -
 
Télécharger Acrobat Reader pour visualiser et imprimer les documents au format PDF

Publié dans anthologie

Partager cet article

Repost 0

poésie française

Publié le par gentle

Nouveauté sur Anthologie, un autre site de référence où je puise selon mon humeur les poèmes que je mets sur le net, j'espère que se nouveau blog vous intéressera autant que les autres.

 

http://poesie.webnet.fr/

 

Celui ci aussi est bien construit vous y trouverait de quoi nourrir votre soif de curiosité, votre sens de l'histoire sera satisfait. Avec plus de 6000 poèmes vous trouverez sûrement un poème, un poète qui saura capter votre attention et enchanter votre âme. Cliquez sur "vos poèmes" pour accéder au site complet afin de commencer votre recherche. Je vous en dis pas plus je vous laisse le soin de découvrir ou de redécouvrir. Je vous souhaite une bonne balade.

 

Armando

 

Bienvenue sur le site Poésie française créé par Webnet, société de conseil et d'ingénierie e-business. Vous aimez la poésie, nous aussi. C'est pourquoi nous avons sélectionné plus de 6000 poèmes de langue française, du Moyen Âge au début du XXème siècle.
 

Publié dans anthologie

Partager cet article

Repost 0

Joachim du Bellay

Publié le par gentle

J'ai découvert aussi sur le net un site très complet et très documenté sur la poésie toute époque confondue. Vous y trouverez les auteur français, les classiques du XVI au XX siècles mais aussi les auteurs français contemporains.

Le site est très bien conçu, les oeuvres, les biographies, les liens qu'à lalettre.com met à votre disposition pour pouvoir vous repérer et trouver ce que vous  cherchez.

Une mine d'information, un véritable trésor où vous pouvez naviguer sans cesse à la recherche d'un auteur, d'un texte, d'un lien qui vous guidera sur la toile poétique et littéraire de notre univers. Vous qui aimez lire et écrire vous avez là de quoi calmer votre soif de culture. Vous aurez une idée, un aperçu de ce que pouvez trouver sur se site. C'est pour un site de référence, une bible littéraire où je plonge sans crainte, sans risque de me fourvoyer sur un terrain inconnu, de lien en lien vous vous échappez de votre monde, vous comtemplez de votre fauteuil les plus grands auteurs que la terre aie porté en son sein. Je vous invite donc au grand voyage.
Armando
Joachim du Bellay (1522-1560)

"Du Bellay est le maître des images nocturnes dans la légèreté du ciel d'Anjou. Il paraît soudain écrasé par le monde, sa froideur et ses ruines; il nous dit comme Musset, ses illusions déçues et comme, Musset, toujours, il se réveille le fouet à la main. Du Bellay est noble : il passe le front penché et le visage baigné de larmes à l'ombre des forêts centenaires et, tout à coup il jette autour de lui des regards irrités. De tous les poètes du XVIème siècle, il est celui qui se tient le plus prêt du mystère et s'en va d'une allure souple et dédaigneuse, vers le lointain rivage où les mortels ordinaires ne pourront jamais aborder."

Kléber Haedens
Une Histoire de la Littérature française
Grasset 1970

 

dubellay3.jpg (4179 octets)

Joachim du Bellay est né au château de La Turmelière, en Anjou, en 1522. Il est originaire d'une famille de cardinaux, de diplomates et de gouverneurs. Orphelin de père et de mère avant qu'il n'ait 10 ans, il est confié à la tutelle de René, son frère aîné. Ce dernier le néglige. Si l'on en croit les propres affirmations de Joachim du Bellay, il a une enfance triste, solitaire à la Turmelière dans le manoir paternel. Il devient un adolescent fragile qui apprend à se recueillir dans la solitude des forêts et à rêver sur les bords de la Loire.

Comme l'évoque Kléber Haedens dans Une Histoire de la Littérature française, il est un jour d'été déterminant dans la vie de du Bellay, celui où, dans une auberge, sur les bords de la Loire, il rencontre Pierre de Ronsard. Celui-ci est fin, élégant, et parle avec aisance. Les deux jeunes hommes ont une vingtaine d'années. Ils ont des parents et amis communs. Après avoir rêvé l'un et l'autre à une carrière militaire, ils ont du renoncer tous deux pour cause de surdité précoce. Pierre de Ronsard écrit des vers et veut devenir un grand poète. Il explique à du Bellay, qu'il rentre à Paris, au collège de Coqueret, où il étudie les auteurs anciens. Joachim avoue qu'il compose des poèmes, lui aussi. Ronsard convainc du Bellay de venir avec lui. Au collège de Coqueret, ils auront Jean Dorat, un brillant helléniste comme professeur. Ronsard et du Bellay forment alors un groupe d'amis, qui prendra en 1549 le nom de Brigade avant d'adopter en 1553 celui de la Pléiade. Ce groupe souhaite définir de nouvelles règles poétiques. Ils décident de publier un manifeste que du Bellay sera chargé d'écrire : La Défense et Illustration de la langue française. Ce livre, animé d'un souffle énergique mais un peu hautain, se veut l'acte de fondation de la poésie française. Aventure courageuse, qu'il mèneront avec intelligence, talent, et aussi ironie.

Puis du Bellay publie un recueil d'une cinquantaine de sonnets, l'Olive. Ces sonnets "à la manière" de Petrarque, connaissent un grand succès.

Malgré des problèmes de santé, du Bellay accompagne son oncle le cardinal Jean du Bellay à Rome pour une mission diplomatique. Cet exil de quatre ans commencera dans l'enthousiasme. Mais Rome qu'il avait tant magnifié dans ses rêves, le décevra. De retour à Paris, en 1558, il publie Les Regrets, un recueil de 191 sonnets (dont le célèbre : "Heureux qui comme Ulysse"), en alexandrins. Sa santé se détériore. Sourd et malade, il meurt le 1er janvier 1560 à 37 ans.

Publié dans anthologie

Partager cet article

Repost 0

Une histoire de bleu

Publié le par gentle

Une histoire de bleu

"On pourrait imaginer que quelqu'un écrivît une histoire du bleu"

Rainer Maria Rilke

Paru en 1992 au Mercure de France, ce recueil de proses lyriques consacrées à la couleur bleue a été régulièrement réédité. Il est reparu courant 2005, préfacé par Antoine Emaz,  dans la collection de poche Poésie/Gallimard. Il a par ailleurs fait l'objet de de plusieurs traductions intégrales ou partielles

"Le bleu ne fait pas de bruit"

"Le bleu ne fait pas de bruit. C'est une couleur timide, sans arrière-pensée, présage ni projet, qui ne se jette pas brusquement sur le regard comme le jaune ou le rouge, mais qui l'attire à soi, l'apprivoise peu à peu, le laisse venir sans le presser, de sorte qu'en elle il s'enfonce et se noie sans se rendre compte de rien." (...)
Ce qu'il y a d'intéressant c'est que ce livre a été traduit en Japonais et en Américain ce qui laisse à penser que ce recueil de poésie a marqué les esprits et c'est inscrits dans le temps et l'espace comme une oeuvre incontournable qu'il ne faut pas manqué à lire.
Gentle

BELLE AME

Extrait de La Matinée à l'anglaise 

de Jean-Michel Maulpoix , éd. Seghers, 1982.


Ame.

Le plus fragile et désiré de tous les mots. Le plus muet de la langue. J'ai creusé dans ma voix de minuscules pierres blanches.

Il s'est tu doucement, tachant la nuit de son incandescence. Je bavarde sa nostalgie.

Vide de sens, voici un mot que maintenant l'on peut écrire. Et je ne souhaite écrire que des mots pareils à celui-là: mots-fossiles, on ne doit surtout pas les comprendre. Bout à bout, ils feraient de précieux colliers. Isolément, ils sont les alliances de l'aléatoire et scellent un amour sans objet, un amour sur parole.

Ame, anima, souffle vital.

Anemos, le vent. Anémone, fleur qui s'ouvre au vent. Animal, être animé. Inanis, vain, dénué de souffle vital. Ame, mon haleine.

Nudité et nullité de la parole: il faut y atteindre.

 Un minuscule mot important. Juste de quoi ouvrir la bouche et la refermer, ayant vite expiré un peu de ce silence qui fait une tache invisible sur les lèvres.

 Ame: le commencement d'amour.

Les âmes mortes. La bonne âme. L'âme damnée. L'âme sœur. Comme une âme en peine. En mon âme et conscience. A fendre l'âme... L'âme est fastidieuse et périssable.

 Un bonnet d'âme.

 Ce mot me creuse la tête; c'est aussi le nom de l'inas souvissement. Ame: ce que l'écriture invente.

 Mot-lisière, mot-orée, mot du commencement de nulle part. Mot d'amandier; neige du printemps et du grand âge. Ce mot-œuf n'éclora pas.

 Il importe à toute ma vie d'ignorer si l'âme est mortelle ou immortelle. Le poème: bonheur de l'ignorance.

 Ame: l'horizon quand il neige.

 Ame: un petit hérisson, un oursin (bulle de savon, bille, œil de verre, hérissés par le désir).

 


© Jean-Michel Maulpoix



Publié dans anthologie

Partager cet article

Repost 0

Jean-Michel Maulpoix

Publié le par gentle

Pour commencer ce nouveau blog, Anthologie, je vais vous parler d'un homme dont j'ai fais la connaissance depuis peu sur internet. Il a créé lui même un site sur la poésie et l'écriture. Un site très complet et plaisant, une mine d'information où je puisse beaucoup d'idée.

La poésie est un long chemin qui nous vient de l'antiquité de la Grèce avec des poètes comme Eschyle, Homère, Virgile ou encore Hésiode et bien d'autre qui tour à tour ont marqué l'histoire et laissé leur empreinte tout au long de cette route jalonnée d'homme et femme qui chacun à leur manière nous ont enchanté par leur quatrain, leur vers et pour finir leur prose.

J'ai appris aussi qu'il y a différents courants poétiques avec chacun un homme qui a su s'imposer et devenir le chef de fils de ces poètes. Pour résumer j'ai comptabilisé 5 mouvements littéraires  qui s'étend de 1470 jusqu'à 1897.

 

Jean-Michel Maulpoix

Slovaquie, été 2003 - photo. L.H - (Droits réservés)


Biographie

Né à Montbéliard, le 11 novembre 1952, Jean-Michel Maulpoix est l'auteur d'ouvrages poétiques, parmi lesquels Une histoire de bleu, L'Écrivain imaginaire, Domaine public, et Pas sur la neige, publiés au Mercure de France.

Il a également fait paraître des études critiques sur Henri Michaux, Jacques Réda et René Char, ainsi que des essais généraux de poétique (entre autres : La poésie malgré tout, La poésie comme l'amour et Du lyrisme).
Son écriture, où dialoguent sans cesse prose et poésie, se réclame volontiers d'un « lyrisme critique ».

Jean-Michel Maulpoix  dirige la revue trimestrielle de littérature et de critique Le Nouveau Recueil (éd. Champ vallon, 01420 Seyssel)

Ancien élève de l'École normale supérieure de Saint-Cloud, agrégé de Lettres modernes, et auteur d'une thèse de Doctorat d'état sur "la notion de lyrisme", il enseigne la poésie moderne à l'Université ParisX-Nanterre où il anime également une équipe de recherches intitulée "Observatoire de la poésie contemporaine"

Il préside, depuis le mois de juin 2004 la Maison des écrivains à Paris.

 

 

- photog.Kiss - Paris 1997- (Droits réservés)

Publié dans anthologie

Partager cet article

Repost 0