Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Jean Marie Audrain

Publié le par gentle13

Un ecrivain découvert ce matin sur :

 



Impression poète levant

Il n'existe ni université ni École Supérieure de Poésie !
Alors d'où sortent les poètes si ce n'est du ventre de leur mère ? Pour autant, sur les bulletins de naissance ne figure jamais la mention "poète"...
Je soutiendrais malgré tout que la poésie est la chose au monde la mieux partagée... mais la moins bien entretenue!
L'une des qualités premières de l'enfant n'est-elle pas celle de s'émerveiller de tout ? Et la poésie accepterait-elle un autre terreau ? Le langage de l'enfant va devoir s'arracher à sa polysémie primale pour devenir plus précis, plus adapté, plus "correct". Comme les langues, en gagnant en précision, il a perdu en richesse "connotative" et "imaginative". Or, la vie ne se réduit pas à ce que professe le langage sémantiquement correct". Elle est bien plus que cela ! En ce sens, René Char dit que le poète est le conservateur des infinis visages du vivant !
Alors, devenir poète ? Si tu ne l'es pas resté, tu dois vivre une seconde naissance ou plutôt une renaissance. Il faut retrouver au fond de tes yeux le regard de tes premiers jours. Un regard tout neuf, accueillant à la nouveauté et à la richesse des sons et des images. Un regard qui jamais ne pèse, ne compte, ni ne mesure. Un regard qui jamais ne critique, ne juge, ni ne compare.
Alors seulement ta plume pourra commencer à chanter et à dessiner ce que tes sens ont perçu dans le secret de l'intimité des choses et des hommes.
Alors, désormais, tu recevras le nom de fou... ou de poète !

 

 

 

 

Mot d’une vie

Au fond de sa gorge serrée
Depuis l’enfance elle gardait
Ce que la vergogne dictait
Bouche fermée.

Pour un doux baiser sur son front
Rien n’aurait pu baisser sa garde
Tête haute malgré l’affront
Qui trop s’attarde.

Ses souvenirs d’adolescence
Des repas aux regards murés
Autour d’une table encombrée
De ses silences.

Elle s’exila de la maison
Son ressenti en bandoulière
Noué au fond d’un baluchon
Son cœur trop fier.

Par les routes et sur les chemins
Chaque détour la ramenait
A l’aveu de livrer enfin
Son noir secret.

Puis le remords fit son travail
De nuits troubles en jours aigris
Semant la mort en ses entrailles
Pour un non-dit.

Son père quêta à son chevet
Le dernier mot, l’ultime son
Qui de ses lèvres s’échappait :
Juste « Pardon ».

Publié dans anthologie

Partager cet article

Repost 0

Entre les murs

Publié le par gentle13

Aujourd'hui dans la rubrique cinéma je vous propose d'aller voir, si ce n'est déjà fait, ce fameux  film "entre les murs"de Laurent Cantet. Pour ma part avec le peu d'extrait que j'ai vu je pense fortement que je vais aller le voir. Que l'on soit professeurs, parents d'éleves ou éléves soit même c'est un message à l'attention de tout un chacun.  Tous les ingrédients sont réunis pour en faire un grand film, un film d'expérience où les acteurs sont de jeunes lycéens qui en sont à, je suppose, leur premier rôle au cinéma. Pour eux c'est la vie de tous les jours qu'ils ont mis en scène, une journée d'école comme tant d'autres avec leurs joies, leur peines, leurs doutes et craintes.
Gentle13


Toutes les information sur ce film : photos et vidéo vous les trouverez sur allociné

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=58151.html


François est un jeune professeur de français dans un collège difficile. Il n'hésite pas à affronter Esmeralda, Souleymane, Khoumba et les autres dans de stimulantes joutes verbales, comme si la langue elle-même était un véritable enjeu. Mais l'apprentissage de la démocratie peut parfois comporter de vrais risques.



Palme d'or

Entre les murs a décroché la Palme d'or au 61e Festival de Cannes. Le jury, qui a pris cette décision à l'unanimité était présidé par Sean Penn. La précédent Palme d'or française remonte à 1987 : Sous le soleil de Satan de Maurice Pialat. A noter que le jour de l'annonce de la sélection par Thierry Frémaux, en avril 2008, le film de Laurent Cantet ne figurait pas dans la liste ! Le comité de sélec [...]


Mûr pour le cinéma

Entre les murs est l'adaptation d'un roman de François Bégaudeau paru en 2006 aux Editions Verticales. Dans cet ouvrage très remarqué, lauréat du Prix France Culture-Télérama, l'auteur puise dans sa propre expérience, pusiqu'il a été professeur de français dans un collège du XIXe arrondissement. Egalement critique de cinéma, il a écrit et réalsié des courts métrages au sein d'un collectif nantais [...]

Publié dans cinéma

Partager cet article

Repost 0

Meryl Streep

Publié le par gentle13

Mery streep est pour moi une  actrice de cinéma extraordinaire, elle a un talent énorme, quelque soit le film qu'elle interpréte. Cliquez sur le lien pour en découvrir un peu plus sur ses films.

Gentle13
Mary Louise Streep, plus connue sous le pseudonyme de Meryl Streep, est une actrice américaine née le 22 juin 1949 dans le New Jersey. Elle a été maintes fois reconnue par ses pairs : avec ses quatorze nominations aux Oscars, elle a battu un record longtemps détenu par Katharine Hepburn.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Meryl_Streep#Filmographie



C'est en 1999, sur la ravissante île grecque de Kalokairi que l'aventure romantique commence, dans un hôtel méditerranéen isolé, la villa Donna, tenu par Donna, sa fille Sophie et le fiancé de Sophie, Sky. Juste à temps pour son mariage prochain, Sophie poste nerveusement trois invitations destinées à trois hommes bien différents dont elle pense que l'un d'eux est son père. De trois points du globe, trois hommes s'apprêtent à retourner sur l'île - et vers la femme - qui les avait enchantés 20 ans auparavant.


Commentaire trouvé bien évidement sur allo ciné date de sortie le 10 septembre.

http://www.mamma-mia-lefilm.fr/


Date de sortie : 10 Septembre 2008   Les films sortis à cette date...

Réalisé par Phyllida Lloyd

Film américain. 

Genre : Comédie musicale

Durée : 1h 50min. 

Année de production : 2008

Publié dans cinéma

Partager cet article

Repost 0

Comme les autres

Publié le par gentle13

Un sujet brûlant qu'il faut aborder sans aucun préjuger car la liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.

Comme les autres

Comme les autres

Comédie (1h 33min)

De Vincent Garenq
Avec Lambert Wilson, Pilar López de Ayala

Presse :    Spectateurs :

Ils filent le parfait amour... Enfin, presque : Emmanuel veut un enfant et pas Philippe... Pourtant, Emmanuel décide un jour de franchir le pas, au prix de perdre Philippe... Mais comment avoir un enfant quand on est homo ?

Publié dans cinéma

Partager cet article

Repost 0