Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Désir, passion

Publié le par gentle13

C'est dans la volupté que naît le désir et le désir n'est rien d'autre qu'un feu qui couve au plus profond de nous qu'une seule brindille ardente peut enflammer.

Publié dans texte perso

Partager cet article

Repost 0

Mes choix de livres 2

Publié le par gentle13

Dans la série livre étranger, je tenais à vous présenter un écrivain Japonais dont les livres traduit en France ont enchanté plus d’un lecteur, moi compris. http://fr.wikipedia.org/wiki/Haruki_Murakami. Aujourd’hui je mettrais en valeur les livres que j’ai lu et qui m’ont fait voyager dans un ailleurs particulier propre à cet auteur.

1982 : La course au mouton sauvage

1985 : La Fin des temps, celui là est superbe, une histoire qui vous tient éveillez bien malgré parce qu’il vous entraîne dans un laboratoire situé dans les sous sol obscur d’un immeuble ou bien malgré lui il est engagé dans une  colossale guerre informatique avec une adolescente plutôt ronde mais charmante, je ne dirais pas plus je vous laisse le lire.

1992 : Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil

1992-1995 : Chroniques de l'oiseau à ressort : Quand sa femme le quitte, sans raison apparente, le protagoniste du roman plonge peu à peu dans un réseau de relations étranges, bizarrement liées au puits à sec d'une maison voisine, théâtre d'enjeux financiers et de manifestations surnaturelles.

1999 : Les Amants du Spoutnik

2004 : Le passage de la nuit : Le temps d'une nuit, pareils à des mobiles lancés sur une trajectoire (qui devient dès lors la leur, sans que rien ne puisse, en l'état actuel des connaissances, en justifier le sens), se rencontrent et/ou se croisent des individus, le temps d'un itinéraire contraire ou d'une discussion dont le contenu fera se dilater le temps.

La ville devient dès lors un cosmos dans lequel se développent d'étranges phénomènes (parce qu'inexpliqués ?).

Le point de vue de l'auteur : un œil surplombe la ville et se dirige dans un mouvement de focale, vers les lieux d'actions. Le cosmos serait-il réductible à un panoptique ?

Un détour par la France pour vous parler de J.M.G LE CLEZIO, la référence littéraire française selon moi, un écrivain que tout le monde connait et qui ont lu au moins un de ces livres

http://fr.wikipedia.org/wiki/J._M._G._Le_Clezio

Jean-Marie Gustave Le Clézio, plus connu sous la signature J. M. G. Le Clézio[1], né le 13 avril 1940 à Nice, est un écrivain de langue française[2],[3], de nationalités française et mauricienne. Il connaît très vite le succès avec son premier roman publié, Le Procès-verbal, en 1963. Jusqu’au milieu des années 1970, son œuvre littéraire porte la marque des recherches formelles du Nouveau Roman. Par la suite, influencé par ses origines familiales, par ses incessants voyages et par son goût marqué pour les cultures amérindiennes, Le Clézio publie des romans qui font une large part à l’onirisme et au mythe (Désert et Le Chercheur d’or), ainsi que des livres à dominante plus personnelle, autobiographique ou familiale (L’Africain)[4]. Il est l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages de fiction (romans, contes, nouvelles) et d’essais.

Le prix Nobel de littérature lui est décerné en 2008, en tant qu’« écrivain de nouveaux départs[5], de l’aventure poétique et de l’extase sensuelle, explorateur d’une humanité au-delà et en dessous de la civilisation régnante »[6].

Ensuite jean d’Ormesson, j’avoue avoir un « faible » pour cet écrivain qui m’a fait lui aussi passé des heures sans sommeil mais avec un  grand plaisir. Pour  moi cet homme à un immense talent d’écrivain et une profonde humilité

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_d’Ormesson

Jean d'Ormesson est le fils d'André d'Ormesson, ambassadeur de France. Sa mère, née Marie Anisson du Perron, descend des Le Peletier. Le conventionnel Louis-Michel Lepeletier de Saint-Fargeau est son arrière arrière-grand-père. Il a passé son enfance au château de Saint-Fargeau, qui appartenait à sa mère. Cet épisode de sa vie est évoqué dans Au plaisir de Dieu. Il a aussi passé une partie de sa jeunesse en Bavière (de 1925 à 1933), en Roumanie et au Brésil à Rio de Janeiro[1].

Voila en particulier les livres que j’ai aimé lire : Histoire du Juif errant, La Douane de mer, Presque rien sur presque tout Le Rapport Gabriel, C'était bien.

Publié dans anthologie

Partager cet article

Repost 0

Mes choix de livres

Publié le par gentle13

Comme vous le savez depuis longtemps j’aime lire et à ce titre je dirais qu’il y a des auteurs incontournables à avoir dans sa bibliothèque, qu’ils soient Français ou bien étrangers, d’ailleurs cela n’a pas beaucoup voire aucune importance, la littérature comme la poésie n’ont pas de frontière. De l’est à l’ouest elles voyagent et se conjuguent à toutes les langues, aux féminins comme aux singuliers. Tout ce qui est écrit en italique est de moi, le reste je l’ai trouvé sur le net.

Robert Musil , né le 6 novembre 1880 à Klagenfurt en Carinthie et mort le 15 avril 1942 à Genève, est un ingénieur, écrivain, essayiste et dramaturge autrichien[1].

Né au sein de la génération expressionniste allemande[2], il est avant tout connu pour son roman inachevé L'Homme sans qualités, livre que j’ai trouvé excellent et qu’il faut avoir à porter de main, un roman difficile à lire. http://www.autourdemusil.net/

Cette œuvre est considérée comme un des romans fondateurs du XXe siècle, avec À la recherche du temps perdu de Marcel Proust et Ulysse de James Joyce, selon les mots de l'écrivain Thomas Mann, qui admira toujours le travail de Robert Musil. En effet, le lecteur y « trouve exprimée, en termes plus forts et plus complexes que nulle part ailleurs, cette aspiration du début du XXe siècle à redéfinir une culture, une spiritualité sur les ruines du passé, ce regret d'une totalité mythique perdue »

Thomas Mann, né le 6 juin 1875 à Lübeck et décédé le 12 août 1955 à Zurich, est un écrivain allemand, lauréat du prix Nobel de littérature en 1929.

Il est l'une des figures les plus éminentes de la littérature européenne de la première moitié du XXe siècle et est considéré comme un grand écrivain moderne de la décadence. Rompant peu à peu avec les formes littéraires traditionnelles, ses ouvrages comprenant romans, nouvelles et essais, font appel au domaine des sciences humaines, de l'histoire, de la philosophie, de la politique et de l'analyse littéraire pour produire une image du siècle et de ses bouleversements. Son œuvre, centrée sur l'étude des rapports entre l'individu et la société, oppose généralement la spiritualité, la rigueur du travail intellectuel et le culte de l'action. http://fr.wikipedia.org/wiki/Thomas_Mann.  

Là on touche au summum de la littérature, mais cela n’engage que moi bien entendu. Si vous avez lu de lui certaines de ses œuvres comme « la montagne magique » ou encore « docteur faustus ou mort à Venise » vous comprendrez alors de quoi de parle. Il reçu en 1929 le prix Nobel de littérature.

Gabriel Garcia Marquez, dans « cent de solitude, qui n’a pas entendu parler de lui ou lire ce roman magnifique. http://pagesperso-orange.fr/mondalire/centans.htm.J’ai été fasciné la première fois où j’ai lu ce livre que je l’ai lu quasiment « d’une traite » à chaque page que je tournais j’étais emporté par un tourbillon de plaisir dans une jungle de l’Amérique du Sud. Un pur chez d’œuvre et je ne suis pas le seul à le dire bien d’autres avant et d’autres après moi ont eut et auront me semble t-il la même réaction.

Arturo Perez-reverte (espagnol) dans « le tableau d’un peintre flamand » ce livre là est fantastique il reçu le grand de littérature policière en 1993 ce qui laisse comme vous vous en doutez un grand moment de plaisir http://yodup.club.fr/critiques_bouquins/contemporain/flamand.htm tout comme le précédent ce sont des livres une fois ouvert difficile de le lâcher avant de l’avoir finit. Mystère et énigme vous entraîne irrémédiablement plus loin que vous l’auriez cru en lisant les premières pages. Je vais arrêter là pour aujourd’hui j’espère que mes choix seront les vôtres autrement on peut en discuter librement et partager nos goûts dans la plus grande simplement dans le respect.

Bonne journée à vous toutes et tous.

Publié dans anthologie

Partager cet article

Repost 0