Le berger poète

Publié le par gentle13

 

Bonjour, aujourd'hui nous allons faire dans la ruralité, Bruno Gabelier est un berger poète, hélas je n'ai pas d'autres informations à vous fournir sur cet homme hormis qu'il soit berger et que c'est remarquable poète qui vit dans un endroit magnifique de la côte d'azur, que d'ailleurs je recommande à tout ceux qui peuvent s'y rendre car le lieu est superbe à visiter. Fromager ou poète il a l'art de nous mettre l'eau à la bouche, de faire saliver nos papilles gustatives et nourrir notre âme d'une prose toute simple et dont les mots s'imprègnent en nous et nous transporte dans cet îlot de verdure où la nature est souveraine et le berger est roi. Arrêtez-vous ne serait-ce qu'un instant, abreuvez-vous aux sources claires et limpides, reposez-vous à la fraîcheur d'une clairière et laissez vos yeux admirer le paysage, laissez votre esprit vagabonder là où il lui plaira d'aller et pour finir laissez votre émotion parler, permettez lui de s'exprimer librement et de voir au delà du voile des apparences et que la vie en finalité est faîte de toute petites chose qui accolées les unes aux autres s'appelle le bonheur.

 

Gentle13

"Dans un cadre magnifique, je suis Berger à la ferme des Courmettes... mais, tous les jeudi, je viens à Saint-Paul de Vence !"
         
              Les chèvres dans les prés des courmettes                                                                                                      

Qui est Bruno ?..est-ce un

berger qui écrit des vers...ou un

 

 

Poète qui fabrique du fromage ?

Un Berger qui accompagne son troupeau et arpente les chemins, puis se transforme de retour à la ferme en fromager...

Un Poète talentueux dont les textes parfumés et colorés vous transportent dans les collines et sur les chemins "des Balcons de la Côte d'Azur"... Découvrez ses mots dans différents recueils publiés...

 

                                                         
                                Sous les cîmes, Fenêtre ouverte, Te souviens-tu, Mots de source

 

Gouttes d’Elle ou l’esquisse imprévisible d’un regard

mercredi 1er juin 2005.
 
Les éditions de Bergier nous proposent un ouvrage original et coloré, dynamique et sensuel, où les formes s’unissent, à chaque page avec les mots.
Bruno Gabelier : Gouttes d’Elle
Bruno Gabelier : Gouttes d’Elle
Editions du Bergier,
Ouvrons ensemble ce recueil et voyageons sur les feuilles où s’endorment les images, où le corps de la femme se métamorphose tantôt en silhouette, tantôt en nymphe, parfois en muse inaccessible.

Après Les mots de source (Coll. de Bergier) et La rive avide, Bruno Gabelier nous entraîne dans un paysage où le verbe a un visage, celui de l’émotion. Comment ne pas succomber sous le charme de cette musique au rythme capricieux, qui provoque mais qui sait aussi bercer nos peurs, adoucir nos chagrins et perdre nos incertitudes.

Le poète a rompu nos amarres et nous descendons le fleuve de la parole et du vent.

Elle est là, toujours à portée de regard, à fleur d’imagination, elle s’empare du moindre geste, de l’esquisse même d’un sentiment.

Entre lune et soleil, larmes et sourire, la femme ouvre la maison de l’amour. Qu’il est doux ce mouvement de l’espace où la poésie de Bruno Gabelier enlace les dessins de Pascal Baudot.

Un livre et chevet avec lequel on oublie la blessure des tempêtes et le chagrin des naufrages.

A lire lorsque le ciel éperdu cherche "le chemin des rêves".

"De toi
il y a le cœur
le vent fauve sur les plaines
l’arrogance des couleurs
Où sont tes collines
et l’eau que tu offres ?
Du mouvement dans les jambes
de la robe jusqu’au bleu du ciel
je te vois un peu là où j’imagine."


Épanchement d’émois
vagues de gouttes extraites
du fond touché
mots labourés et semés
cueillis par des gestes soufflés
de brises et de tempêtes

J’écris par nature
les pieds campés au sol
avec le si accro
ché à l’oreille
et la main qui frôle l’encre
après la peau les yeux

la vie est belle, belle
Elle n’est pas parfaite et c’est tant mieux

Peindre les portes
agir, participer au mouvement
de la montagne, de la mer,
aux gestes des rues, aux visages
Recevoir, prendre et donner

Derrière les mots, il y a la voix
Derrière le sable, il y a le silence
Et devant... toi...
tu abreuves tes muscles et tes forêts

Publié dans anthologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fab 14/05/2007 10:25

Je pense que son métier doit l'inspirer beaucoup on sent énormément ce rapport avec la nature ! encore un plaisir de découvrir ses hommes de valeurs à travers ton blog ! je t'embrasse très fort

Gentle13 13/05/2007 22:52

Bonsoir Orchi-mauve je peux toujours pas mettre un com sur ton blog alors je le fais ici. Je prends beaucoup de temps pour mes recherches, j'écume le web surtout les sites qui parlent de littérature et de poésie, et puis je vaisà la fnac, je lis des magazines et quand un article m'intéresse je le note et je vais chercher de plus ample renseignements afin de compléter mes lacunes.Gros bisou Orchi-mauveGentle13

orchis-mauve 13/05/2007 19:24

excellent poète....Tu vois bien qu'il n'y a pas que des poètes morts....sourire

:0091: lili :0010: 13/05/2007 16:09

Contente de savoir que tu vas remettre des poèmes de Bruno, j'ai particulièrement bien aimé. A plus de les lire chez toi. J'espère que tu vas bien et que tout est ok pour toibonne fin de dimanche, nous venons d'avoir la pluie et roulement de tambour, maintenant le ciel est propre et le soleil se pointe, bisous

miriel:0091: 13/05/2007 15:35

 Un berger poète?J'aime!et c'est amusant car j'ai présenté sur mon blog, l'image d'un berger, et j'ai demandé aux poètes s'ils voulaient composer un poème inspiré par l'image.Bon week end et bavo à Bruno