l'amour à la dérive

Publié le par gentle13

Anthologie vous présente "l'amour à la dérive" Il y  a longtemps déjà que je n'avais pas posté quelque chose de personnel, l'inspiration m'avait pour un temps abandonné.  Aujourd'hui les mots vont et viennent à leur guise sans me demander mon avis, ils décident d'eux même ce que je dois écrire alors esclave du verbe je m'exécute avec une joie indicible comme un collégien se rend à son premier rendez-vous.

Armando


L'ombre de la goélette
Se découpe sous le ciel étoilé
Tel un bateau ivre
Qui part à la dérive

L'homme s'acharne contre les éléments
Une déferlante l'écrase de sa toute puissance
Le vent hurle sa colère en déchaînant les flots
Tremble petite coquille de noix

Prisonnier d'un bateau sans nom
Tu erres à travers les océans
comme un capitaine d'un vaisseau fantôme
Abandonné par  les siens

Seul face à ton gouvernail tu contemple le firmament
Tu cherche une étoile pour te guider
Vers cet havre de paix que son corps représenter
Mais homme sans cervelle qu'as tu fais ?

Tu navigues à ta guise n'écoutant personne
Tel l'orgueilleux qui n'en fait qu'à sa tête
Sans carte ni boussole
Tu prends la mer à l'aventure

Ne vient pas maintenant te plaindre
Que perdu tu sois
Face au désastre de ta vie
Maintenant qu'as-tu de plus à craindre !

Publié dans texte perso

Commenter cet article

:0091: lili :0010: 16/05/2007 23:38

face aux éléments déchainés il navigue vers son destin, il lui faut lutter pour survivre, a t il encore la force de gémir sur lui?j'aime bien les ingrédients que tu y as mis dans ce texte. Il me plait.bises et bonne nuit, Je suis crevée je vais au lit maintenant pour récupérer journée de balade et familiale, donc le blog ce sera pour demain à rattraper le retard. Imposible de mettre un article ce soir. Il fera jour demain et OB sera peut-être plus maniable!!

jubelle 16/05/2007 18:37

Un désastre peut sr répéter, hélas, mais il faut lutter contre le vent, lutter contre la vague, lutter contre la tempête, et pousser son navire de l'avant jusqu'au rayon de soleil

souvienstoi 16/05/2007 11:12

L'amour ondule sur cette mer  argentée où les flots écument la tristesse quand les vagues houleuses subliment  cette mélancolie, mais les mots d'espoir  guident le phare de la vie avec passion comme un baume apaisant ces douleurs.. bien  à  toi

honorius 16/05/2007 10:51

triste et joli tout simplement. Bonne fin de semaine et amitiés du vieux sorcier