Un hymne à la vie

Publié le par gentle13

Je lis j'écris, j'écris et je lis

Oui, mais pour qui et pour quoi !!

Comme j'ai souvent dis et répété écrire c'est parlé tout bas

c'est parler pour soi, c'est parler avec son coeur et son esprit.

Seulement personne ne voit ou n'entend ce que vous écrivez...Mais peu importe ce n'est pas ça l'essentiel ce qui est important c'est de faire passer un message...muet soit il.


Je me doute que cette dernière phrase peut paraître ridicule, là encore ce n'est pas grave car celui qui juge sera jugé à son tour.


Alors je lis et j'écris

Mais je vis ailleurs que dans les livres et dans l'écriture car la vie est aussi à l'extérieure.


Il est vrai que je ne peux difficilement m'en passer, j'ai toujours sur moi quand je pars travailler un livre, comme j'ai un livre à porté de main quand je suis chez moi et là je rejoins quelqu'un d'over-blog, qui je pense se reconnaîtra, que l'écriture peut être un enfermement, on s'isole du monde extérieur, on se soustrait à la vie ne fusse que le temps d'écrire.


J'écris pour être ce que je suis

Non pas paraître car ce n'est pas être!


J'écris parce que les mots sont magiques, violents, amoureux, exacerbés, transformés en notes ils deviennent musique. Un autre langage partagé par tout le monde car là encore c'est un langage universel qui n'en pas frontière, ni temps ni espace.


J'écris non pour ressembler à tout le monde ou parce que c'est à la mode, j'écris parce que c'est le langage que je préfère, c'est un mode de vie que j'ai choisis ...où bien est-ce lui qui m'a choisis je ne sais plus très bien mais peu importe...


J'écris et je lis

je lis, j'écris


La poésie est un chemin sur lequel je me suis engagé il y a fort longtemps, il est pavé de tendresse.

Il est teinté, nuancé d'amour et de tristesse, de joie ou de nostalgie mais jamais de violence, la poésie c'est l'épine dorsale de mon existence, l'écriture et la littérature en sont la chair et le sang. Mais je ne veux pas non plus échapper à la réalité, au quotidien, parce que cela est aussi la vie c'est en ensemble un tout qu'on ne peut dissocier. Je fais la part des choses mais les deux font partie de ma vie.


Je n'écris pas parce que je suis triste ou en colère

Je n'écris pas parce que je suis heureux ou malheureux, j'écris justement parce que je suis tout ça à la fois, parce que je suis vivant parce que le hasard(où Dieu) m'a fait une faveur. Celui d'être là aujourd'hui.

Et de partager avec vous cette passion qui m'étreint, de vous faire partager ce rêve : ma vision poétique de la vie. Urbaine ou rural la poésie est partout, elle est autour de nous comme l'air qu'on respire, l'eau que l'on bois, le feu qui nous réchauffe. D'ailleurs à ce propos André Gide en parleras mieux que je ne puisse le faire dans son roman «Les nourritures terrestres» qui est plutôt pour reprendre la formule de wikipédia : Il ne s'agit pas à proprement parler d'un roman, mais plutôt d'un long poème en prose, où s'exprime une sensualité teintée de ferveur.


Voilà en fait pourquoi j'écris, pour rendre hommage à la vie. Et pour dire à vous toutes et tous un grand merci d'être à mes côtés.

Gentle13

Publié dans texte perso

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

chrys 18/05/2008 21:23

Bisous d'annecy ... malheureusement sous la pluie !!! Christel

Claire 18/05/2008 19:43

Bonjour,Je decouvre ce superbe blog poetique et la balade a ete tres agreable...!Poete moi aussi, j appuie completement ta definition, et, j ajouterai qu un poete n ecris pas plus vite que les battements de son coeur; il ecrit comme il respire, ecrit parce qu il vit, ecrit pour continuer le chemin.A bientot j espere,Clairehttp://chacun-son-truc.over-blog.com/

:0091: Lili-Flore :0010: 17/05/2008 21:36

Passes une bonne soirée, je t'envoie des bigs bisous, la pluie a cessé et pas d'arrosage encore ce soir c'est cool.

neinei 16/05/2008 01:48

belle definition de l'art d'ecrire
oui l'aide arrive, et tout le pays ce mobilise
bon vendredi merci de votre passage et soutien moral
amities
qing et rene

Béjar 15/05/2008 21:39

Oui les mots sont magiques. Ils peuvent décrire ce que l'oeil ne voit pas, ce que la main ne peut reproduire. merci pour ce texte. Yvette