Anna et la lumière

Publié le par gentle13

Et pour finir l’histoire

Après un long parcours initiatique Anna a vaincue les ombres maléfiques de ses démons intérieurs. Dieu et le diable coexistent en nous et selon le poids de nos mauvaises pensées et actions cela forme au dessus de nos  têtes une couche opaque, dense et noire comme une gangue qui emprisonne quelque chose de rare et de précieux.

C’est ce qu’Anna à réussi à faire dans son combat : De percer cette couche afin que la lumière se fraie un passage et se réfléchisse sur le miroir cosmique. Mais Anna ne peux rien faire toute seule elle a posé certes la première première de l’édifice et nous devons nous joindre a elle pour qu’ensemble nous perçons cette couche opaque dense et noirâtre de nos mauvaises pensées et actions  conscientes ou inconscientes.

Ainsi la lumière brisera définitivement cette gangue et scellera la boîte de pandore.

Ainsi la lumière se réfléchira sur l’être humain et lui apportera la conscience éclairait.

Aussi loin qu’Anna se souvienne elle n’a jamais ressentie un tel état d’apaisement, aurait elle reçu, elle la naïve, un message voire une révélation qui lui aurait fait prendre conscience que nous sommes à nous seul un microcosme où la cohabitation entre le cœur et la raison n’est pas souvent en harmonie ce qui crée souvent des troubles et génères des conflits qui n’auraient pas lieux d’être si nous étions en paix avec nous-mêmes…

Anna maintenant le sait elle a parcourue le long corridor étroit et sombre qui va de l’ignorance à la connaissance de soi.

Ceci vous l’aurait compris est une allégorie, comme celle de Platon : L’allégorie de la caverne dont voici l’extrait que j’ai trouvé sur le net  (Wikipédia) et résumera la fin de mon histoire.

L'allégorie de la caverne est une fable très célèbre exposée par Platon dans le Livre VII de La République. Elle met en scène des hommes enchaînés et immobilisés dans une demeure souterraine qui tournent le dos à l'entrée et ne voient que leurs ombres et celles projetées d'objets au loin derrière eux. Elle expose en termes imagés la pénible accession des hommes à la connaissance de la réalité, ainsi que la non moins difficile transmission de cette connaissance.

Je veux rendre hommage ici à Aubélia liliflore terpsy et tous les autres pour leurs soutiens.  Je vous souhaite à toute et à tous un joyeux noël.

Publié dans texte perso

Commenter cet article

:0091: Lili-Flore :0010: 26/12/2008 22:47

Copier/coller un petit coucou pour vous remercier de votre passage en cette période de pause, en espérant que Noël a été une belle fête de partage d'amour et de joie. Bisous à vous tous et à l'année prochaine; mais j'ai pris le temps de lire la fin de l'histoir

aubélia 25/12/2008 20:39

encore un joyeux, très joyeux noel bonne soirée et un gros bisou

juliette 25/12/2008 16:45

L''allégorie de la caverne de Platon, réduit les hommes à l'état d'ombres d'un rêve.... espérons que nous existions vraimentJe t'embrasseJuloette

bernard 24/12/2008 16:40

Bonjour ami , Joyeux Noël pour toi même et l'ensemble de tes proches Qu' il soit rempli de bonheur et de paix ..

Terpsychore 24/12/2008 15:00

Oh......La sagesse des Mythes....Merci Paul.....Joyeux Noël à toi et à tous ceux que tu aimes.Terpsy.