Anticipation

Publié le par gentle13

Rage et désespoir

Force et faiblesse nous naviguons au travers des ces écueils
En prenant soin de ne pas nous échouer
Sur les rives de la perdition.

Soyons sage alors que le monde devient fou
Ouvrons les yeux et les oreilles
Sur une terre qui nous crie sa colère
A force de souffrir dans sa chair.

C'est pour l'amour des femmes et des enfants
C'est pour le respect des hommes
Que nous devons nous battre
Afin d'en assurer leur pérennité

L'amour ne se commande pas
la raison commande la prudence
L'amour n'a que faire de la prudence
Le cœur à ses raisons que la raison n'a pas.

Nous vivons une époque dissolue
Nos mœurs sont libres et sans contraintes
Grandeur et décadence
Font que nous irons à notre perte.

 

Mais apparemment rien n’y fait, nous continuons sur notre lancer comme si l’histoire ne nous avait pas servir de leçon, deux mille ans c’est long et très court à la fois, nous recommençons sans cesse les mêmes erreurs. Combien de temps nous faut il pour qu’enfin nous comprenions qu’il est grand temps de changer nos comportements mais j’ai l’impression que l’homme est sourd et aveugle où alors stupide et ignorant pour s’acharner dans la même direction. Mais il y a tellement à dire qu’il faut mieux que je me taise…

Voir  loin c'est prévoir l'avenir, c'est comprendre et entreprendre les actions nécessaires pour éviter que le pire survient : L'homme a-t-il comprit cette donnée du problème ? Je ne pense pas voyez-vous !
Voir loin c'est anticiper les évènements avant qu'ils n'arrivent, aujourd'hui combien sommes-nous à agir ainsi ?
C’est la vie, c'est le temps c'est une histoire que nous vivons chaque jours qui passent englués dans nos soucis quotidiens qui nous empêchent de voir ce qui se passent ailleurs. Des œillères pour filer droit devant, manipulés par les médias, par les signaux stéréotypés que la société nous envoie et que nous décryptons tant bien que mal pour nous conformer à l'image qu’elle veut que nous ayons.

Publié dans texte perso

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article