cataclysme

Publié le par gentle13

J’ai vu ce que le temps a fait, j’ai vu les ravages, les larmes versées et les cœurs endeuillés L’histoire ne dit pas la fin, même le début est incertain, pourtant cela à belle et bien existé. C’est tellement énorme que personnes ou peu y ont crut, pourtant cela s’est passé sous leurs yeux mais certains sont devenus subitement sourds et aveugles. Peut on les blâmer ou les juger…..

Non, dirais-je !

 

Ca c’est passé dans la nuit du 30 au 1juin 1645, un terrible événement était prédit comme un prémisse à une fin annoncée depuis l’aube des temps.  Le ciel d’un coup s’assombrit, un vent furieux et glacial balayait la basse ville

 

Ce qui devait se passer parce que cela était prédit arriva d’un seul coup sans crier gare telle les sept chofars sonnées par les sept prêtres qui ont fait s’écrouler les murailles de la ville maudite. Une formidable explosion  se fit entendre et souffla toute la basse ville,  un bruit assourdissant résonnait dans les ruelles étroites et malodorantes, quant au vent lui non plus ne faiblissait pas. Il faisait de plus en plus sombre dans les rues, les gens hébétés courraient dans tous les sens sans vraiment savoir où aller, comme toujours dans ce cas là certains se sont réfugiés dans le temple pour prier afin que cesse ce cataclysme infernal.  Mais hélas la prière ne leur fut d’aucun secours…

 

L’onde de choc se propagea jusqu’à l’enceinte de la citée et puis tout s’arrêta aussi subitement que cela avait commencé ne régnant alors que le silence et le chaos. Nul ne sut ce qui s’était réellement passé aucune explication ne fut donnée quant à la cause de ce désastre. Une partie de la  basse ville fut détruite ainsi que ses habitants, seule une minorité en réchappa.

 

L’horreur sans nul doute…

 

Mais les langues eurent du mal à se délier, vu l’ampleur du désastre, les survivants restèrent prostrés, emmurés dans leurs silences tellement la douleur et la puissance du choc fut énorme.

 

Que s’est il passé ? La question resta en suspend de nombreuses années et je peux vous dire que personne ne s’aventura à émettre ne serait se qu’une hypothèse, je le sais j’y étais mais j’ai du vivre dans l’ombre

 

Publié dans texte perso

Commenter cet article