Forfaiture et trahison,

Publié le par gentle13

J’ai  vu les hommes sombrés dans l’antre du mal et se parer d’orgueil et de suffisance. Les traits déformés par la cupidité d’avoir vendu leur âmes pour trente pièces d’argent.

J’ai vu l’ignominie sur leur visage, le prix de la trahison dans les poches, s’en allant sans vergognes s’abreuver à la source du mal

Celui qui pêche par orgueil mourra sans dignité. Le temps s’écoulera sans que leur fautes en soit atténuée et pardonnées.  On ne pas réécrire l’histoire ce qui a été fait ne peut être défait.

Mais…

Que celui qui n’a jamais pêché lui jette la première pierre

Publié dans texte perso

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pascal Djemaa 24/04/2014 09:16


Bonjour, content de revenir voir la bonne santé de ce blog ! Pascal.