Hommage à Gaïa

Publié le par gentle13

Hommage à Gaia

Hommage à Gaia, à toi notre mère que nous bafouons chaque jours qui passent sans qu'on se rendent vraiment compte du mal qu'on te fait.

J’ai oublié que le temps passé si vite, j’ai oublié  que le temps m’aurait si vite manqué et pourtant..

Il y a quatre couleurs qui rythment mon existence

Le blanc pour la vérité et la transparence hormis le voile que l’on pose pour cacher ce qui nous gêne.

Le vert pour l’espérance, pour l’espoir de voir l’homme changer son comportement et ravaler son orgueil et son arrogance

Le bleu pour l’amitié et la tendresse

Le rouge pour l’amour, la passion et le désir celui qui nous brûle et nous consume, celui pour lequel on ne contrôle plus rien et auquel on est soumis parce qu’il enferme la raison.

Il n’y a rien de nouveau dans ce que je dis, c’est l’évidence même je m’en rends compte chaque jour qui passe.

Voilà ce qu’il se passera…

L’homme et la nature rentreront en conflit, ils engageront une bataille que l‘homme ne gagnera pas parce qu’il n’est pas propriétaire de cette terre mais juste un simple locataire dont le bail n’est pas signé à vie.

Le blanc c’est la sagesse, c’est le discernement c’est voir plus loin que le bout de son nez pas qu’avec ses yeux mais avec un organe  tout autant important : son cœur. C’est en même temps l’absence de couleur (les émotions qui régissent notre existence et qui souvent nous font commettre les pires choses)

Le vert, c’est l’espoir de voir demain plus équilibré qu’aujourd’hui, de voir l’être humain égal à un autre dans la vie, dans les besoins essentiels de tous les jours (travail, maison, santé et nourriture)

Le bleu pour qu’un jour l’amitié soit le fer de lance d’une société qui à ce jour nous promet rien de bon.

Et le rouge, pour l’Amour cette énergie créative qui permettra un avenir plus radieux à tous les enfants de la terre.

Je répète parce que c’est important, nous n’avons plus le temps. Arrêtons le gaspillage, pensons à maîtriser nos paroles et nos actes car se sont aussi des armes néfastes si elle sont mal employées.

Je sais, je sais…….je suis un Utopiste, ce n’est pas grave mais comme Condorcet je crois à la tendance perfectible de l’homme. De toute façon il n’aura pas le choix.

Vaut mieux être victime que coupable, il faut et c’est impératif  accepter ce que l’on est, d’éviter de se mentir : La simplicité c’est une richesse du cœur et l’on est riche que de ce que l’on a et pas de ce que l’on aimerait avoir.

 

Publié dans texte perso

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

patricia 14/04/2010 20:47



Paul, c'est un très beau texte,plein de sensibilités et c'est tellement vrai.Comment ne pas perdre les valeurs essentiels de notre existence?


Soyons à l'écoute...laissons nos sentiments s'exprimer,ne pas hésiter à croiser le regard de l'autre....la vie sans amour est une vie terne,sans éclat!


   bisous


 Patricia