L’oiseau migrant

Publié le par gentle13

 Au dessus des cimes il vole

L’auguste oiseau aux ailes déployées

 

Majestueux il plane au dessus du monde

Il voyage d’un bout à l’autre de la planète

 

Quel constat peut-il faire de ce qu’il voit ?

Quelle interprétation peut-il en tirer ?

 

Passe les jours, passe les nuits.

S’il pouvait parler et écrire, il en aurait des histoires à raconter.

Dans son univers tout est différent,

Aucune vengeance mais un besoin instinctif de survie.

 

Au dessus des cimes il vole

L’auguste oiseau aux ailes déployées,

Soumis à un ordre invisible,

Continue sa route vers des horizons plus cléments

 

Je voudrais être comme lui et le suivre dans sa course à travers le monde, voyagé au rythme des saisons

Car sans questions se poser

Vivre sa vie d’oiseau lui suffit

 

Mais voilà je suis homme

Avec mes doutes et mes craintes

Soumis aux contraintes existentielles

Je me plie aux contraintes matérielles.

 

De loin en loin je suis le vol des oiseaux migrants

Je ferme les yeux un instant

Et je suis parmi eux

Voyageant côte à côte dans un ciel limpide.

 

Dans un ciel d’azur

Sans limite pour nos yeux

Eblouis par la beauté du monde

Mais anéantis par la bêtise humaine.

 

Et l’oiseau alors me dit :

2000 ans ont passés et qu’avait vous appris ?

Sans voix suis-je resté !

Qu’aurais - je pu lui répondre sinon

RIEN…

 

Gentle13

Publié dans texte perso

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gentle13 14/02/2010 09:24


Bonjour LIli hé oui c'est dramatique mais c'est la triste réalit&. Je te souhaiteune bonne journée et te fais de gros bisous
Paul


:0010: Lili Flore :0091: 13/02/2010 21:47


Bravo Paul ton texte est hélas très juste, le constat du rien est flagrant, l'homme est toiujours un ber de terre imbu d'une supériorité qui est destructive et non constructive.
Très bonne soirée, grosses bises


O. 12/02/2010 22:07


Ce fut le rêve d'Icare

J'aimerais mettre vce beau poème dans le blog ci-dessus, justemment sur le thème d'Icare
Tu me le permets ?
avec référence à ton blog bien sûr
Bises