La belle et le rustre

Publié le par gentle13

Dans le sous-bois l’ombre qui plane

Envahi l’espace

Papillon contre libellule

 

Battement d’ailes

Léger bruissement, frôlement imperceptible

Le ru suit son cours sans émouvoir

 

Sous l’effet de la brise

Les jonquilles se courbent et se redressent

Elles tendent leurs longues tiges pour flirter avec le soleil

 

L’ivresse du printemps

Grise les belles colombes

L’ardent passionné part butiner la blanche corolle

 

S’enivrer du doux nectar

N’est pas du goût de la belle colombe

Qui avec grâce referme sa corolle

 

Pauvre ardent passionné

Qui tête basse s’avoue vécu

Le faible n’est pas toujours celui qu’on croit

 

De sa mésaventure leçon il en tirera

On peut accéder à la corolle

Que si la douce colombe le permet

Publié dans texte perso

Commenter cet article