La sainte et le pêcheur

Publié le par gentle13

Le voila ivre de vin trop bu

Le regard troublé et la démarche vacillante

Mains tremblantes et mémoire altérée

Le voilà hagard tombant dans le ru

 

 Il est resté là où il est tombé

Sa mie est là au regard courroucé

Mais avec tendresse l’aide à se relever

En le sermonnant chemin faisant

 

Honte et dépit

Colère et chagrin

Solitude et désespoir

Leur monde est ainsi fait

 

Dans la tourmente de leur quotidien misérable

Une parole donnée n’est point reprise

Les voies du seigneur ne sont-elle pas impénétrable

Car celui qui aime choisit.

Publié dans texte perso

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article