Orgueil contre honneur

Publié le par gentle13

Il est assis là, dans son vieux fauteuil aux accoudoirs tout défraîchis et déchirés par un usage intensif.

Il est assis là, hébété le regard dans le vide, le regard hagard ou ailleurs, telle une marionnette dont le mécanisme est cassé. Le temps sur lui n’a plus de prise il est totalement déconnecté du monde extérieur, il perd pieds et se noie dans un océan qu’on nomme tristesse, chagrin et de bien d’autres noms encore. Il sombre irrémédiablement dans les sables mouvants de la dépression.

 

Voila l’homme, suffisant et arrogant un jour et un autre jour un enfant perdu, désorienté qui n’a plus le courage de faire face et d’affronter la réalité.

 

Le « macho » s’écroule la carapace s’effrite il n’est plus que l’ombre de lui-même…

Voila l’homme, il a perdu de sa superbe

Soumis à la volonté d’autrui

Il devient l’objet de la chose qu’il convoite

Tel est pris qui croyez prendre

 

Celui qui joue dont connaître les règles

Il doit accepter le prix de la défaite

A vaincre sans péril on triomphe sans gloire

Savoir plier sans rompre.

 

Voila l’homme, le genou à terre la défaite à un goût amer, il a devant lui l’éternité pour méditer qu’il n’est rien de plus rien de moins qu’un être vivant aux mêmes titres que les autres espèces (vivantes) qui partagent notre planète.

 

Honneur et dignité vaut mieux qu’orgueil et mépris car l’ombre de la mort n’épargnera personne ni les pauvres ni les nantis.

« Ceux qui vivent par l’épée périssent par l’épée ». Il est grand temps que l’homme grandisse et qu’il prenne conscience de ces faiblesses, de ces doutes, peurs ect…

 

Et puis à quoi défini-t-on un homme ?

Publié dans texte perso

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article