Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog anthologie

Isabelle la Catholique

5 Août 2015 , Rédigé par gentle13

http://pluzz.francetv.fr/videos/secrets_d_histoire_,126012873.html

Isabelle Ire de Castille, dite Isabelle la Catholique, née le 22 avril 1451 à Madrigal de las Altas Torres et morte le 26 novembre 1504 à Medina del Campo, est, de son propre chef, reine de Castille et León de 1474 à 1504, reine consort d'Aragon, de Majorque, de Valence, de Sardaigne, de Sicile (1479-1504) et de Naples (1503-1504).

Isabelle naît le 22 avril 1451 à Madrigal de las Altas Torres dans le palais de son père, Jean II de Castille. Fille aînée de la seconde épouse du roi de Castille, Isabelle de Portugal, Isabelle n'est pas promise au trône après la mort de son père. Celui-ci est destiné à son demi-frère Henri IV de Castille, qui en hérite en 1455 alors qu'Isabelle n'a que 3 ans.

Isabelle vivra ses premières années à Madrigal, avec sa mère démente et son petit frère Alphonse, avant de se retirer à Arévalo. Tous les trois vivent dans un palais délabré et où les conditions sont difficiles et avec le manque de besoins que leur envoie Henri IV de Castille. Sa mère était une femme perturbée, démente, qui devait s'occuper de la maison et de ses enfants. Durant son enfance, Isabelle était une petite fille triste, sérieuse, calme et qui allait dans la tour du château, regarder par la fenêtre la rivière Adeja, courir tout en chantant des vieilles ballades, avec une belle voix, de Pâques aux Rameaux, danser avec perfection. À onze ans, elle et son frère sont séparés de leur mère pour être amenés dans la cour de Henri IV de Castille. Elle sera sous la garde de Jeanne, l'épouse de son demi frère. Elle ne reçoit pas une éducation digne de son rang mais a une formation surtout religieuse. Elle a appris par elle-même la chasse, à monter à cheval, la langue castillane. Elle a étudié la rhétorique, la poésie, la peinture, l'histoire et appris à broder. Avec l'aide de tuteurs lettrés, elle a appris la philosophie d'Aristote et de Saint Thomas d'Aquin. Elle a hérité de ses parents le goût pour les ballades populaires qui parlaient souvent de ses ancêtres. Elle aimait les livres de chevalerie.

Née en 1451, Isabelle la Catholique accède au trône de Castille après une longue guerre civile avec son demi-frère Henri IV. Alors qu'elle ne connaît rien du pouvoir, elle va l'exercer avec une autorité et une compétence reconnues par tous. Aidée par son mari, Ferdinand d'Aragon – l'histoire les appellera les Rois Catholiques –, elle bataillera pour que l'Espagne ne fasse plus qu'une seule nation, sous l'égide de la Castille et de l'Aragon, tout en respectant de nombreux particularismes locaux. Dans le domaine religieux, elle unifie sans états d'âme la Castille en expulsant les juifs et en exigeant la conversion des Maures de Grenade au christianisme après la conquête de cet ultime bastion de l'islam en 1492. Elle mène à bien la réforme administrative du pays grâce à une refonte des institutions dans un sens plus centralisateur, crée l'Inquisition, qui échappera au contrôle du pape et fera de l'Espagne le chef de la catholicité. La reine apporte enfin un soutien sans failles à Christophe Colomb et contribue à l'ouverture économique du pays. A sa mort en 1504, une nouvelle Espagne est née, moins repliée sur elle-même, plus moderne et dominatrice. Charles Quint, son successeur, s'emparera de ce legs pour en faire une des premières puissances européennes des xvie et xviie siècles, à laquelle la France se heurtera si souvent.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article