Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog anthologie

Hugues VIII

13 Novembre 2015 , Rédigé par gentle13

Continuons notre exploration dans l'histoire de la famille Lusignan, aujourd'hui Hugues VIII, dit aussi le Brun et le Vieux seigneur de Lusignan (1148-1173), né vers 1106 se croisa comme ses pères en partant en Terre sainte en 1163 et fut fait prisonnier à la bataille de Harenc (1164). Il fut de retour(toujours selon Charles Farcinet dans son fascicule sur la famille de Lusignan) en Poitou en 1171, puisque cette année il confirma les dons fait par son père Hugues VII et Sarrasine, sa femme à l'abbaye des Châteliers (voir plus loin),

Il mourut probablement vers 1173. En son absence, ses fils Hugues, Geoffroy, Guy et Amaury avaient pris part à l'insurrection des baron d'Aquitaine contre Henri II, roi d'Angleterre, et en avril 1168, le comte Patrice de Salisbury fut tué dans une rencontre avec Geoffroy de Lusignan. Hugues, fils ainé de Hugues VIII, et dit aussi LE BRUN, mourut le 16 avril 1169, et son père lui survécut.

C'est un fait important à constater pour la généalogie. Remarquons auparavant qu'en 1777, Adelbert V, comte de la Marche, étant sans enfants et partant pour la croisade, vendit son comté à Henri II d'Angleterre, et que, malgré l'opposition mise à cette vente par les trois fils de Hugues VIII (Geoffroy,Guy et Amaury), Henri II prit possession du comté et reçut les hommages des barons et des chevaliers. Cette souveraineté anglaise, très contestée, ne fut guère que nominale : Hugues LE BRUN, fils, étant mort en 1169, Geoffroy de Lusignan, son frère ainé revendiqua ses droits sur le comté de la Marche et l'administration de fait jusqu'à son départ pour la croisade

Hugues VIII avait épousé Bourgogne de Rancon dont il eut six enfants, entr'autres Hugues, Précédé en 1169, Geoffroy, Guy et Amaury

Patrice de Salisbury ou Patrice († 1168), 1er comte de Salisbury (ou du Wiltshire), fut un baron anglo-normand qui choisit le parti de Mathilde l'Emperesse dans la guerre civile (1139-1153) pour le trône d'Angleterre qui opposa cette dernière à Étienne d'Angleterre.

Patrick de Salisbury est le plus jeune fils de Gautier de Salisbury († 1147), possible shérif héréditaire du Wiltshire durant le règne d'Étienne d'Angleterre et de Sibylle de Sourches1. Son frère aîné Guillaume ayant été tué en 1143 alors qu'il prenait part à l'attaque de Robert, le comte de Gloucester, sur le couvent de Wilton2, il reçoit le patrimoine familial.

Son héritage comprend l'honneur de Chitterne (Wiltshire) qui, en 1166, à plus de quarante chevaliers inféodés. Il est aussi constable du château de Salisbury, remplaçant son frère Guillaume3.

Dans les premières années de la guerre civile, il est loyal au roi, et concentre surtout son énergie sur un conflit local avec Jean le Maréchal, châtelain de Marlborough3. Les deux hommes finissent par s'entendre, et Jean épouse Sibylle, la sœur de Patrick. Elle sera donc la mère de Guillaume le Maréchal. Patrick rejoint alors Jean dans le parti de l'Emperesse3.

Mathilde l'Emperesse le fait comte de Salisbury avant 1147 pour le récompenser de son soutien3. En son nom, il s'empare temporairement du château de Downton appartenant à Henri de Blois, le frère du roi et évêque de Winchester. Pour cette action, lui et ses hommes sont excommuniés3. Il semble avoir servi de shérif dans le Wiltshire pour le comte de l'Emperesse et frappé sa propre monnaie, comme bon nombre d'autres barons3.

En 1153, il est témoin du traité de Winchester qui met fin à la guerre civile. Après l'accession au trône d'Henri II en 1154, il conserve son titre de comte et fait office de shérif du Wiltshire jusqu'en 11603.

Il est envoyé par Henri II en Aquitaine pour commander les troupes royales quelques années plus tard, et il meurt en 1168 dans une bataille contre les troupes rebelles de la famille Lusignan, blessé par une lance3. Il est inhumé à Poitiers, et son fils, aussi nommé Patrick, lui succède comme comte de Salisbury.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article