Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog anthologie

Pierre de Bourdeille

12 Novembre 2017 , Rédigé par gentle13

Né vers 1540, Pierre de Bourdeille, qui a perdu son père à l'âge de sept ans, après une enfance à la cour de Navarre, étudie à Paris, puis à Poitiers. Son frère ayant été tué en 1557 au siège de Hesdin, Henri II lui octroie l'abbaye de Brantôme en témoignage de gratitude. Abbé commendataire - c'est-à-dire laïc -, il en portera désormais le nom. Malgré de nombreux voyages et expéditions guerrières, Brantôme n'est jamais parvenu à s'illustrer dans la carrière des armes. L'homme de cour n'a d'ailleurs pas eu beaucoup plus de chance : ses protecteurs ont disparu trop tôt. Déçu par l'ingratitude des puissants, alors qu'il songe à liquider ses biens pour se mettre au service du roi d'Espagne, il est désarçonné par son cheval, fin 1583. Les reins brisés, " estropié et perclus ", il se retire dans son château de Richemont, où il gardera la chambre pendant quatre années. Là, il dicte à son secrétaire ce qui deviendra une somme impressionnante de plus de quatre mille pages. Des deux livres qu'il va consacrer aux Daines, le premier traite des illustres, le second des galantes. A l'aide de ses souvenirs, brodant et inventant, Brantôme décrit le monde érotique de son temps. Présenté ici pour la première fois dans une " traduction en français moderne ", le texte des Dames galantes n'offre plus aucune difficulté de compréhension. Enrichi des notes érudites de Maurice Rat, il permet d'apprécier la liberté de ton et de mœurs alors de mise à la cour des Valois.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article