Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog anthologie

Vivre dans le feu

1 Mai 2018 , Rédigé par gentle13

Voilà une littérature que je ne connais pas, à part bien entendu "l'archipel du goulag et le pavillon des cancéreux" que j'avoue avoir eu du mal lire.
 
Marina Tsvetaeva (1892-1941) fut l'un des plus grands écrivains russes du XXe siècle. Elle connut un tragique destin : après la révolution d'Octobre, le long exil, d'abord à Prague puis en France, une fille morte de faim, une autre déportée vers le Goulag, l'hostilité de l'émigration russe, l'indifférence du Paris littéraire, le retour contraint en Union soviétique, ses appels désespérés à Beria ou Staline... jusqu'à son suicide.

 

 
Tout cela, Marina l'a écrit, avec une minutie poignante, poursuivant sans relâche son monologue dans des cahiers de brouillon et des carnets. Seule la mort l'a empêchée d'en faire un livre. Pour établir ce qui constitue une véritable autobiographie de Tsvetaeva, Tzvetan Todorov a extrait des dix tomes d'écrits intimes publiés en russe la matière d'un volume, Vivre dans le feu : un chef-d'œuvre.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article