Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog anthologie

Robert MERLE

8 Février 2010 , Rédigé par gentle13 Publié dans #mes livres

Je ne sais plus quoi faire, je ne sais plus quoi écrire. Le doute s'installe.....Je ressens un grand vide comme un abandon qui me laisse orphelin en quelque sorte. J'essai de garder confiance, de garder le moral, ce n'est pas facile de créer quelque chose à chaque fois qui retient l'attention... Mais je persiste en vous présentant un livre d'un auteur que je vous ai déjà présenter

280px-Week-end_a_Zuydcoote.jpg

Ce livre est un roman historique qui narre la vie d'un groupe de soldats français pris au piège dans la poche de Dunkerque, durant deux jours, après la défaite franco-britannique. Ce groupe est composé de Julien Maillat, sergent et personnage principal du livre, de Pierson, curé de profession, d'Alexandre, ingénieur en céramique et cuisinier du groupe, et pour finir, Dhéry, le combinard du groupe. Par la suite, un certain « Pinot » les rejoindra brièvement, avec son fusil mitrailleur MAC 24/29 grâce auquel il tire sur les avions allemands.

Le personnage principal, Maillat, fera plusieurs rencontres tout au long du récit, certaines insolites, dont un homme au tout début du livre, qui transporte une morte jusqu'à la mairie… Maillat se retrouvera aussi dans des situations difficiles, certaines très fortes (il sauvera une jeune fille de deux violeurs) et d'autres cocasses (la rencontre avec le transporteur de mort).

Maillat est un personnage complexe, héros sans en être un, désabusé et perplexe par rapport à la situation dans laquelle il se trouve. Il s'interrogera tout au long du roman, sur pas mal de choses. Il s'interroge vraiment sur la mort et la nécessité de cette « foutue » guerre. Mais on a l'impression qu'il est à la recherche de quelque chose en lui même. Il trouvera cette chose qu'il cherchait, cette sorte de plénitude mais n'aura pas le temps d'en profiter.

Lire la suite

Malcom LOWRY "Sous le volcan"

5 Février 2010 , Rédigé par gentle13 Publié dans #mes livres

Un autre écrivain que j’ai bien aimé lire : MALCOLM LOWRY dans ‘Sous le volcan', c’est le seul d’ailleurs que j’ai lu de lui. Je laisse le soin à Thomas Flamerion pour Evene.fr, de vous présenter l’auteur car je n’aurais pas les mots qu’il faut.

Le 28 juillet, quelques milliers de lecteurs célébreront un écrivain aussi mythique que méconnu. Mythique parce qu'auteur d'un des chefs-d'oeuvre du XXe siècle, 'Sous le volcan'. Méconnu parce que disparu dans de vagues circonstances en 1957, laissant derrière lui une centaine de poèmes, douze nouvelles et quatre romans pas tout à fait achevés. Des fragments d'or brut, extraits d'une vie de douleur.

Personnellement le livre m’a plus et cela va me redonner l’occasion de le relire, il y a comme ça des romans qu’on lit et relit parce qu’il y à toujours quelque chose à redécouvrir ou à ressentir. On appréciera ou pas, mais j’aime partager mes lectures même si elle ne correspondent pas toujours aux vôtres, ce n’est pas grave, ce qui compte à mon sens c’est de lire et de donner le goût de la lecture à d’autres. La lecture c’est un voyage, et pour un même livre personne ne ressentira la même émotion et chacun en parlera à sa manière car il est rare qu’un livre fasse l’unanimité aussi bon soit il, à mon avis bien entendu.

Bonne lecture.

Résumé du livre

Sur le rivage d'un brûlant Mexique, Geoffrey Firmin consume sa vie et son destin. Chaleur, mescal, passions et alcools torrides lui dévorent l'âme, il se meurt... Yvonne, son épouse, est revenue ; vont-ils repartir ensemble - et vers où ? Le ciel, l'enfer, il faudra choisir... Partout à l'entour, le bruit de la mer et du monde. L'Apocalypse ressemble toujours à la musique d'un volcan.

http://www.evene.fr/livres/actualite/malcolm-lowry-centenaire-sous-volcan-2037.php

http://www.evene.fr/livres/actualite/malcolm-lowry-centenaire-sous-volcan-2037.php?p=2

Lire la suite

Robert MERLE

5 Février 2010 , Rédigé par gentle13 Publié dans #anthologie

Dans les romanciers et écrivain que j’affectionnes il en est un qui a une place de choix : Robert MERLE, même si je n’ai pas lu grand-chose de lui à part le propre de l’homme que j’ai trouvé passionnant et que je conseille vivement.

 

Je voudrais vous parler du cycle qu’il a écrit sur l’histoire de France : Fortune de France. Les guerre de religions, l’édit de Nantes sous Henri IV où on voit sous les dernières années de son règne l’intolérance religieuse renaître avec violence.

Tome 1 Fortune de France, En nos vertes années

Tome 2 Paris ma bonne ville, Le Prince que voilà

Tome3  La Violente Amour    

 La volte des vertugadins parus en 1991.Voila pour ceux que je connais. Pour les autres titres cliquez sur le lien ci dessous

 

Ce n’est bien entendu qu’un bref aperçu de ce qu’il a écrit.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Merle

Lire la suite

Que suis-je, que fus-je?

5 Février 2010 , Rédigé par gentle13 Publié dans #texte perso

Me voilà, me voici.

Ici et là

Partout et nulle part, mais j’existe. Je vis je ris je pleure, j’écris pour ne pas oublier qu’un jour je fus.

Mais que fus-je ? Question lancinante qui m’obsède et dont je n’ai aucune réponse !!!

Ma mémoire ne remonte pas si loin dans le temps ! Pourtant  j’eusse aimé savoir, connaître les réponses aux questions mille fois posées, seulement cela m’aurait il apporté un quelconque réconfort ? Non.

Et c’est aussi simple que ça ?

Oui, se rendre à l’évidence c’est éviter les souffrances à venir, on ne peut effacer celles qui sont passées.

Bref, ce qui est fait n’est plus à faire mais me reste-t-il assez de temps pour faire ce qu’il me reste à faire ?

Là encore question récurrente, aurais-je un jour un semblant de réponse !!!

Lire la suite

Que suis-je, que fus-je?

5 Février 2010 , Rédigé par gentle13 Publié dans #texte perso

Me voilà, me voici.

Ici et là

Partout et nulle part, mais j’existe. Je vis je ris je pleure, j’écris pour ne pas oublier qu’un jour je fus.

Mais que fus-je ? Question lancinante qui m’obsède et dont je n’ai aucune réponse !!!

Ma mémoire ne remonte pas si loin dans le temps ! Pourtant  j’eusse aimé savoir, connaître les réponses aux questions mille fois posées, seulement cela m’aurait il apporté un quelconque réconfort ? Non.

Et c’est aussi simple que ça ?

Oui, se rendre à l’évidence c’est éviter les souffrances à venir, on ne peut effacer celles qui sont passées.

Bref, ce qui est fait n’est plus à faire mais me reste-t-il assez de temps pour faire ce qu’il me reste à faire ?

Là encore question récurrente, aurais-je un jour un semblant de réponse !!!

Lire la suite
<< < 1 2 3