Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog anthologie

Jeu de mer

8 Juin 2010 , Rédigé par gentle13 Publié dans #texte perso

 

Tout en haut de la falaise il contemple le ballet aquatique des fous de bassan plonger dans l’océan à grande vitesse en quête de nourriture. Il se dit que lui aussi aimerait être comme eux s’élancer dans les airs et planer au gré des courants. Soudain, une idée farfelue lui passe par la tête et pourquoi pas après tout !!!

L’homme et les oiseaux

Un vieux rêve qui lui trotte dans la tête depuis qu’il est tout petit, comme un air entêtant qu’on n’arrive pas à se débarrasser ou une présence invisible, malsaine qui nous pousserait malgré nous à commettre l’irrémédiable : Faire le grand saut dans le vide, dans l’inconnu en oubliant tout danger tant l’idée est obsédante.

 

Confronté à ses démons il résiste néanmoins à la sordide tentation de se lancer du haut de la falaise il cherche à éprouver cette sensation de légèreté et de profiter des courants ascensionnels. A ce moment précis il n’est plus homme il est comme ses frères les oiseaux et sent qu’une métamorphose s’opère. Il a fini par basculer dans ce monde idyllique. C’est le moment ou jamais se dit il et tel un oiseau majestueux il s’élance dans le vide et flirte avec l’éternité…Son rêve accomplit peu lui importe le reste.

Tout en haut de la falaise il contemple le ballet aquatique des fous de bassan plonger dans l’océan à grande vitesse en quête de nourriture. Il se dit que lui aussi aimerait être comme eux s’élancer dans les airs et planer au gré des courants. Soudain, une idée farfelue lui passe par la tête et pourquoi pas après tout !!!

L’homme et les oiseaux

Un vieux rêve qui lui trotte dans la tête depuis qu’il est tout petit, comme un air entêtant qu’on n’arrive pas à se débarrasser ou une présence invisible, malsaine qui nous pousserait malgré nous à commettre l’irrémédiable : Faire le grand saut dans le vide, dans l’inconnu en oubliant tout danger tant l’idée est obsédante.

 

Confronté à ses démons il résiste néanmoins à la sordide tentation de se lancer du haut de la falaise il cherche à éprouver cette sensation de légèreté et de profiter des courants ascensionnels. A ce moment précis il n’est plus homme il est comme ses frères les oiseaux et sent qu’une métamorphose s’opère. Il a fini par basculer dans ce monde idyllique. C’est le moment ou jamais se dit il et tel un oiseau majestueux il s’élance dans le vide et flirte avec l’éternité…Son rêve accomplit peu lui importe le reste.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

gentle13 14/06/2010 06:22



Bonjour Michèle merci de ta visite, oui c'est volontaire, mais il ne s'arrêtera pas là. L'espoir est une force puissante et grâce à la magie des mots la mort est battu sur son terrain de
prédilection. Suprise surprise. Bisous je te souhaite une excellente à journée.


Paul



Mirélie 13/06/2010 23:00



Voilà, maintenant, à chaque fois que je vais passer en bordure de falaise (et ça nous arrive souvent en montagne) je vais penser à ce texte noir !!!


Evidemment si nous pouvions nous envoler loin d'ici ????


Est-ce exprès la répétition du texte, Paul ?


Y en a un qui s'est pris pour un oiseau, mais, un petit incident est venu lui rappeler qu'il n'est qu'un humain (cf, accident de saut àl'élastique de la semaine dernière dans un parc
d'attraction)


To jump ou not to jump, that's the question !


Bisous Paul



patricia 09/06/2010 21:26



Très beau texte Paul, néanmoins cela donne froid dans le dos! si un jour je dois me réincarner ,depuis très longtemps je souhaite être réincarnée en oiseau ou plutôt en Buse pour survoler le
monde et le regarder différement!.....


  Patricia