Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog anthologie

La rafle

11 Mars 2010 , Rédigé par gentle13 Publié dans #cinéma

Mardi soir sur France 2 j'ai regardé un documentaire présenté par Marie DRUCKER sur le film de la réalisatrice Rose Bosch qui sort d'ailleurs aujourd'hui en France, concernant la rafle du vel d'hiv. Un documentaire émouvant même si par moment ça peu confiner au voyeurisme que de montrer tous ces rescapés des camps raconté leurs histoires avec des larmes pleins les yeux. Mais l'émotion et les souvenirs sont toujours vivaces, cela a laissé des traces indélébiles dans la conscience collective. Avec le temps les langues se sont déliés on en parle plus facilement ce n'est plus un tabou mais une triste réalité. Cela c'est passé en France pays soit disant « des droits de l'homme et le garant des libertés  individuelles ».
La Rafle

La Rafle

Mais là on a basculé dans l'horreur
femmes enfants vieillards ont vécu dans la peur

Car ces habits noirs ont inspiré la terreur,

Et collaborer fut une lamentable erreur.

 

Cependant, cela n’a pas servi de leçon… Il faut maintenant et une fois pour toute tirer les leçons d’un passé tumultueux, de souffrance, de haine. L’homme est le plus dangereux prédateur que la terre a porté en son sein et notre histoire est là pour le démontrer. L’homme est un microcosme où s’affronte des forces contraires, je ne parle pas de bien et de mal mais plutôt  comme dit Régis Jauffret de lâcheté et de courage.

 

Mais une question qui n’est pas pour moi dénué d’intérêt : Sommes-nous aujourd’hui à l’abri d’une nouvelle horreur de ce genre ? Je pense que non !!! Notre histoire est jalonnée de conflit en tout genre et l’homme en est toujours l’acteur et le spectateur, coupable et victime à la fois. Cela fait plus de 2000 ans qu’on confronté à cette réalité pourquoi cela changerait il maintenant ?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P

J'ai très envie d'aller voir ce film,ce n'est pas du voyeurisme ,mais c'est un travail de mémoire collective!  j'ai la chance d'aller le voir avec toi!
   bisous
Patricia


Répondre
:

hélas tu as entièrement raison et le pourquoi de ce film c'est que la réalisatrice porte un nom juif et qu'elle craint cette horreur pour ses enfants si un autre Hitler prenait le pouvoir et le
devoir de mémoire devait se faire avant la disparistion des derniers survivants de cette période. Par contre je sais que je n'irais pas le voir, je ne peux pas rien que d'y penser j'en tremble, par
contre mon mari et 1 de nos petits fils iront.
Bonne fin de soirée, avec des grosses bises  


Répondre