Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog anthologie

Ariane Dreyfus

13 Octobre 2008 , Rédigé par gentle13 Publié dans #anthologie

Encres vagandondes, un vivier d'écrivain talentueux que j'ai découvert il y a quelque temps de celà et sur lequel j'ai fait de superbes découvertes. Aujourd'hui Ariane Dreyfus dans " Iris c'est votre bleu" je laisse le soin à Gilbert Desmée de vous en parler alors suivons le pas à pas afin de découvrir l'auteur à travers cet extrait

« Cette fois, la fleur c’est un homme. Cet homme qui reste près de moi et sa fleur se dresse. Beauté et fragilité de l’incarnation, du lien dans le temps. Et comme il n’y a pas d’instant sans son basculement, « je veux bien au bord si c’est avec toi ». Et comme la terre elle aussi a désormais perdu l’éternité, on n’ose même plus s’accrocher à l’herbe. On le fait, on continue à toucher ce qui semble nous porter, mais très doucement maintenant. Près de moi, il y a aussi des enfants qui finissent de grandir, avec ce silence particulier de quitter l’enfance sans savoir encore qu’elle reviendra avec l’amant, l’amante. Comme Valérie, quand elle se penche sur le papier ou la toile, autre pinceau d’amour, encore de l’eau pour les fleurs uniques. Ailleurs, Rwanda, Iran, Afghanistan, d’autres silences, celui des êtres, souvent des femmes, dont la vie est arrachée à vif. Ailleurs ou tout près, c’est pareil, il n’y a que Dieu qui est loin, puisqu’il n’existe pas. Ce livre a commencé avec un iris sous le bleu du ciel nu. »

Ariane Dreyfus

Vous le dirai-je d’emblée : je me suis senti bien dans cette poésie. C’est de ce bien dont je voudrais vous parler. L’écriture d’Ariane Dreyfus est faite d’arrêt brusque et de reprise des liens grammaticaux. J’y vois là tout l’art d’Ariane Dreyfus qui, par ce mouvement d’écriture inscrit entre les vers les liens qu’il faut renouer pour apprivoiser les moments disparates et inarticulés pour qu’ils deviennent siens. Dans un entretien que j’ai eu l’occasion de lire, elle disait : Il n’y a rien qui me bouleverse autant que les gestes et les mouvements du corps. Il y a donc le moment de la vision du mouvement et son appropriation dans son rapport à l’autre. Le corps est vu dans son discours à l’autre. Ceci permet de comprendre :

Nous avançons mais refaisons le baiser
Non pas pour retrouver le chemin

Baisers nombreux
Pour y aller les yeux brillants

Sauf quand ton sexe nu pousse encore
Au beau milieu

Il s’agit d’un discours amoureux entre deux êtres à l’écoute l’un de l’autre. Nous ne sommes pas dans l’expression sensuelle, mais dans ce que nous pourrions appeler l’expression de ce mouvement. Ariane Dreyfus disait : danser et aimer autour de quelqu’un pour ne pas tomber dans une béance. Cet autre extrait pour venir vous confirmer que cette poésie nous parle de la vie à travers l’expression du geste ou du mouvement à l’autre :

On crie ? Vous croyez qu’on crie ?
C’est seulement une partie du corps
Appelée la gorge

Nous nous trouvons dans l’expression des silences « bavards », ceux qui ont la pertinence des profondeurs de l’être. Alors, la lecture est douce tant nous sommes en empathie avec ce qui est dit et l’écriture qui le dit. Ce qui est dit ici reste en mémoire par le fait de cette intimité : l’enfance, l’amour font la vie des êtres.

Gilbert Desmée 
(17/03/08)    

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

ROSE 18/10/2008 00:04

Coucou, Cela fais longtemps voila un petit tour sur ton blog pour te souhaite de passé un trés bon week-end,désolé pas trés presente en ce moment, pas beaucoup de temps car je déménage bientôt,  A bientôt bisou ..............Rose

Fany 16/10/2008 21:56

Coucouje passe faire des bisoux du jeudi a bientotBisouxFany

:0091: Lili-Flore :0010: 16/10/2008 18:59

ce soir c'est nettement mieux comme connection, heureusement car c'est plutôt barbant et crispant. J'espère que pour toi, tout va bien. Bonne fin de journée, bigs bises

christel/seuleaumonde 13/10/2008 18:18

des bisous du lundi ! bonne semaine! christel