Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog anthologie

Une histoire de bleu

4 Mai 2006 , Rédigé par gentle Publié dans #anthologie

Une histoire de bleu

"On pourrait imaginer que quelqu'un écrivît une histoire du bleu"

Rainer Maria Rilke

Paru en 1992 au Mercure de France, ce recueil de proses lyriques consacrées à la couleur bleue a été régulièrement réédité. Il est reparu courant 2005, préfacé par Antoine Emaz,  dans la collection de poche Poésie/Gallimard. Il a par ailleurs fait l'objet de de plusieurs traductions intégrales ou partielles

"Le bleu ne fait pas de bruit"

"Le bleu ne fait pas de bruit. C'est une couleur timide, sans arrière-pensée, présage ni projet, qui ne se jette pas brusquement sur le regard comme le jaune ou le rouge, mais qui l'attire à soi, l'apprivoise peu à peu, le laisse venir sans le presser, de sorte qu'en elle il s'enfonce et se noie sans se rendre compte de rien." (...)
Ce qu'il y a d'intéressant c'est que ce livre a été traduit en Japonais et en Américain ce qui laisse à penser que ce recueil de poésie a marqué les esprits et c'est inscrits dans le temps et l'espace comme une oeuvre incontournable qu'il ne faut pas manqué à lire.
Gentle
BELLE AME

Extrait de La Matinée à l'anglaise 

de Jean-Michel Maulpoix , éd. Seghers, 1982.


Ame.

Le plus fragile et désiré de tous les mots. Le plus muet de la langue. J'ai creusé dans ma voix de minuscules pierres blanches.

Il s'est tu doucement, tachant la nuit de son incandescence. Je bavarde sa nostalgie.

Vide de sens, voici un mot que maintenant l'on peut écrire. Et je ne souhaite écrire que des mots pareils à celui-là: mots-fossiles, on ne doit surtout pas les comprendre. Bout à bout, ils feraient de précieux colliers. Isolément, ils sont les alliances de l'aléatoire et scellent un amour sans objet, un amour sur parole.

Ame, anima, souffle vital.

Anemos, le vent. Anémone, fleur qui s'ouvre au vent. Animal, être animé. Inanis, vain, dénué de souffle vital. Ame, mon haleine.

Nudité et nullité de la parole: il faut y atteindre.

 Un minuscule mot important. Juste de quoi ouvrir la bouche et la refermer, ayant vite expiré un peu de ce silence qui fait une tache invisible sur les lèvres.

 Ame: le commencement d'amour.

Les âmes mortes. La bonne âme. L'âme damnée. L'âme sœur. Comme une âme en peine. En mon âme et conscience. A fendre l'âme... L'âme est fastidieuse et périssable.

 Un bonnet d'âme.

 Ce mot me creuse la tête; c'est aussi le nom de l'inas souvissement. Ame: ce que l'écriture invente.

 Mot-lisière, mot-orée, mot du commencement de nulle part. Mot d'amandier; neige du printemps et du grand âge. Ce mot-œuf n'éclora pas.

 Il importe à toute ma vie d'ignorer si l'âme est mortelle ou immortelle. Le poème: bonheur de l'ignorance.

 Ame: l'horizon quand il neige.

 Ame: un petit hérisson, un oursin (bulle de savon, bille, œil de verre, hérissés par le désir).

 


© Jean-Michel Maulpoix



Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
bonne journée bisous
Répondre
A
c'est jolie comme tout ce texte..bisous a toi
Répondre