Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog anthologie

histoire 2

27 Juillet 2007 , Rédigé par gentle13 Publié dans #texte perso

 Comme promis je continue mon histoire d'un soir, en espérant les suites à venir vous plairont autant que la première partie. 
L'angoisse est là, le mystère s'épaissit il prend une fome différente, le vrai et le défaut, la vérité et le mensonge, la réalité et le l'illusion tout se mélangent tout s'effacent : plus ne rien ne sera comme avant. Rien n'est jamais acquis quand vous croyez posséder une chose vous êtes au contraire possédez par elle, ne vous fiez jamais aux apparences  car ce que vous voyez n'est pas forcément ce qui est... Le pire peut arriver à tout moment !!!


Le temps passe et tout s’arrête, le temps semble figé dans une sorte d’éternité, comme une statue qu’on immortalise pour en garder le souvenir.
Voilà le moment propice pour dire la vérité lui dit-il ! Quelle vérité demanda t-elle ! Que dois-je savoir que je ne sais déjà ?
Que je ne suis pas celui que tu crois, je suis celui qui vient hanter tes nuits, je suis dans tes rêves, je parcours tes souvenirs à la recherche de ton passé.
Mes rêves m’appartiennent s’indigna t-elle ! Je ne me souviens d’aucun d'eux et d’ailleurs tu n’apparais dans aucun d'eux.
 
C’est normal lui répondit-il dans un calme olympien, je suis toi. Je suis ton double car chacun de nous possède un double, le reflet de ton miroir n’est pas forcément l’image que tu crois être.
Mais de quoi parles-tu à la fin cria t elle. La colère montait en elle, son visage s’empourpra, les veines de son front grossirent. Elle détourna une fraction de seconde son visage, il avait disparut, comme s’il n’avait jamais existé, elle se retrouva seule au milieu de nulle part. Un rire sardonique jaillit …Je te l’ai dis, je suis toi, tes rêves m’appartiennent, même tes souvenirs sont miens. Dorénavant c’est le reflet de mon visage qui apparaîtra dans ton miroir, tu auras disparu, tu n’existeras plus, ni morte ni vivante, tu erreras dans un espace confiné avec pour seule compagne la folie, ta folie, celle qui te guette depuis ta naissance et que tu te refuses à voir. Physiquement présente, c’est moi qui serai toi, ton âme et ton esprit seront fusionnés avec ce que je suis, tu seras devenue une présence désincarnée sans réalité propre, tu ne seras plus qu’une errance, plus qu’un souvenir. Même ta conscience ne sera plus. Et tu sauras alors qui je suis exactement !


Soudain un cri, un cri rauque qui surgit du fond de sa gorge, elle se lève trempée de sueur, la peur se lit sur son visage déformé par un rictus. Elle se réveille en sursaut, ouf ! Se dit-elle c’est juste un cauchemar. Elle se dirige dans la cuisine, elle sent que quelque chose a changé, elle ne saurait dire ce que c’est. Elle se verse un verre d’eau fraîche qu’elle boit d’une traite, chose qu’elle n’a jamais fait, elle sent ses attitudes changées, son comportement n’est plus le même, elle ne se reconnaît plus dans ses faits et gestes. Et là…Horreur absolue, c’est comme si la terre s’arrêtait de tourner, son monde basculait tout à coup, il y avait quelqu’un d’autre qui la regardait mais ce n’était pas elle. A qui alors appartenait le visage qu’elle voyait dans la glace, imaginez la surprise, la peur que cela peut engendrer. Le reflet qu’elle apercevait n’avait plus rien à voir avec le sien. Qui était cette personne qui était en face d’elle ? Ce n’était plus un cauchemar, c’était pire que ça c’était une malédiction qui prenait forme sous ses yeux incrédules, qu’avait-elle fait ? Qui était responsable de ça, elle, où fallait-il remonter plus en arrière dans le temps et jusqu’où ? Patricia sentait au fond d’elle-même un irrésistible changement mais pas seulement sur le visage non, c’était plus profond que ça, c’était son comportement entier qui se transformait, son apparence restait femme, son corps se modifiait, ses formes changeaient, elle qui était filiforme sans atout particulier, elle devenait quelque chose qu’elle ne reconnaissait pas du moins……
 
Vivait-elle un cauchemar dans son cauchemar, allait-elle se réveiller et reprendre le cours normal de sa vie. Dans sa tête tout s’embrouillait, puis tout lui devenait insensiblement étranger, son corps, cette salle de bain, cette maison, elle ne reconnaissait plus rien. Patricia s’approchât d’un cadre sur la bibliothèque du salon, elle représentait une photo de femme avec un enfant, à coté un autre contenant la photo d’un homme là encore mystère.
.../...

je vous laisse je vous dis à bientôt pour la suite, patiente et persévérence tout arrive à celui qui sait attendre.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
c est tout de même effrayant mais franchement sublime a lire
Répondre
L
en effet ce doit -être un choc de se retrouver dans la peau d'une autre et de tout voir d'une façon différente, parfois c'est un cheveux qui sépare le rêve (là sorte de cauchemard) de la réalité....Mais peut-être que son réveil sera heureux, c'était peut-être sa vie d'avant qui était un cauchemard et elle ne ne savait pas. Je partage l'avis de Orchis-mauve, pas facile pour un home de se mettre dans la peua d'une femme LOLIl y a du ciel bleu et du soleil ce matin, nous allons avoir une bonne journée, j'espére que tu va bien, bisous
Répondre
O
Passionnant Gentle13, très original, j'attends la suite avec impatienceMais sauras-tu te mettre dans la tête d'une femme....difficilePetite fille, nous avons toutes rêvées d'être un garçon, pour avoir plus de droits, plus d'importance (écho de ton article précédent)AmitiésO.
Répondre