Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog anthologie

Les mots, les maux

28 Janvier 2009 , Rédigé par gentle13 Publié dans #texte perso

Quand on ne sait pas apprécier ce que l’on a on vit avec ce que l’on perd, cela porte un nom : Solitude, chagrin, remord, regret.

 La colère et la rancœur sont des poisons.

 Les mots :

 Les mots qu’on dit mais qu’on ne pense pas, les mots qu’on pense mais qu’on ne dit pas, les mots légers comme du vent qui vous effleurent, les mots lourds comme une enclume qui vous entraînent bien trop bas là ou le chagrin et la colère vous attachent au pal du désespoir.

Ah ! Les mots, les maux…

Source de malheur et de bienfait, il y a le mot caresse qui vous enveloppent de douceur, il y a le mot tranchant qui vous transperce le cœur, le mot acide qui vous rongent. Il y a le mot que l’on susurre doux et sucré celui là vous fait tourner la tête et vous fait succomber : C’est le mot charme ou séduction c’est le mot magique qui ouvre la porte du désir… et vous enivre.

Il ya le mot surfait, on parle on parle on se saoule de parole pour oublier ce que l’on est. Pour masquer sa peur et ses doutes, on parle pour ne rien dire, on parle pour enjôler et contrôler.

Les mots pour te dire, te dire, te dire…. A toi à lui aux autres à celles ou à ceux qui veulent entendre le message d’amour et d’espoir. La vie n’est pas toujours un long fleuve tranquille mais ce n’est pas non plus un goutte à goutte qui nous maintien en vie. Il y a des situations pérennes et d’autres catastrophiques on ne peut se plaindre que dans un seul cas de figure !!!

 A la croisée des chemins, rencontre opportune ou d’infortune, qui peut le dire ?

Gentle13
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
J'aime beaucoup ce texte en prose, car sa musique seule nous entraîne, nous emporte dans le monde des mots, maux. Il y a tant à dire là dessus, et ta vision est à la fois analytique et poétique, et donc nous pousse encore plus loin dans la réflexion, la méditation.BizzzzzzzzzzzzzzzzzzzMirelie
Répondre
J
Hello Paul! Cela fait bien longtemps. Je vois avec plaisir que ton blog a prit de la maturité tout en soignant son esthétique. Ton attachement et ton goût pour la poésie ne peut être mis en doute. Bravo.Tout ayant une fin, le JAD a fermé ses portes en faisant bien des malheureux. La nature ayant horreur du vide, il est certain que dans peux de temps de nouveaux établissements de standing verront le jour à Marseille. La jolie blonde que tu as regardé sur mes photos faites à Molan est Bouchra! Voila mon cher Paul, je souhaite que ton blog soit le carrefour des amoureux de ta discipline anthologique et que te concernant le bonheur soit au rendez-vous.A bientôt.JFdP
Répondre
L
Le hasard n'existe pas, Paul . Même dans nos quêtes inconscientes nous recherchons un écho à nos maux . Tes mots sont essentiels, toujours . Je n'ai pas quitté les blogs, finalement ... malgré la douleur vive . Gros bisous .Liza
Répondre
M
Des mots exprimés tout en douceur apaisent et peuvent soulager de certains maux, ils constituent déjà une thérapie.Un article d'une grande finesse. Bon dimanche
Répondre
:
passe un bon week end, et tans pis pour la tendinite. Bonne soirée, bisous
Répondre