Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog anthologie

Le petit Prince

13 Avril 2007 , Rédigé par gentle Publié dans #anthologie

Le hasard faisant, dit on bien les choses, enlisant mes lisant mes email je tombe sur une un la news letter de prismeshebdo auxquelles je me suis abonné et qui traite comme le dit, l encart, de spiritualité et d'ésotérisme. Aujourd'hui donc je découvre Saint Exupéry que tout le monde connaît pour avoir lu, heu sauf moi avouerais-je humblement, le petit Prince. La lettre cependant met en valeur un autre côté de l'homme que je vous laisse découvrir. J'espère que ce choix là vous plaira autant qu'à moi
Amicalement
Gentle 13



image
Saint-Exupéry : survol initiatique
13/04/2007

  
Nouveau !... Particuliers, professionnels, auteur(e)s ou éditeurs, vous avez été nombreux à nous l’avoir demandé : comment participer au travail de Prismes Hebdo et faire profiter auprès de l’importante communauté de Prismes hebdo de vos contributions : dossiers de presse, articles, avant-première d’ouvrages, planning de conférences ? Votre demande a été prise en compte et vous pouvez désormais proposer directement en ligne vos articles en ouvrant un compte sur le magazine bien connu des Spiritualités et de la Tradition en utilisant la fonction « créer un compte ». Ce service est actuellement totalement gratuit pour les particuliers pendant une période de deux mois. Pour les professionnels, merci de nous contacter par e-mail pour connaître nos conditions. Vous pouvez à votre façon contribuer au développement d’un magazine indépendant et libre de tout sectarisme. Comme vous le savez nous ne sommes inféodés à aucune obédience et gardons notre libre faculté d’appréciation de la vie initiatique francophone, alors n’hésitez pas à nous aider en utilisant le service « Paypal » mis à disposition (paiement sécurisé). Vos dons (à partir de 15 euros), seront utilisés dans le cadre des développements du site et nous permettront de poursuivre au dehors l’œuvre commencée au-dedans… Avec plus de 1.000 consultations par jour et parfois jusqu’à 2.000 consultations, Prismes Hebdo héritier du site Contrepoints est en passe de devenir le premier magazine ésotérique de qualité en ligne. Une version papier sera également bientôt disponible en kiosque. Merci à toutes et à tous de votre fidélité. JK, rédacteur en chef
  
 
image
 
  
Le Petit Prince est une turquerie qui sent le soufre, au figuré comme à la lettre. Le Petit prince ou "petit roi" en est le héros mais comment comprendre qu'au travers de cette fiction se trame un conte alchimique à "dormir debout" ?

C'est Henri Bodard qui avait dans son article paru dans le numéro 392 d'Atlantis soulevé ce point de science. Nous en donnons quelques extraits.

Toujours est-il que le Petit Prince arrive sur notre Terre qui est la septième planète qu'il aborde. Mais pour s'en échapper, le procédé précédemment utilisé ne sera plus de mise, il lui faudra subir, suite à la piqûre d'un serpent, animal de caractère mercuriel, une dissolution de son corps qui évoque la solution de la rémore dans le vase philosophal, dès le début du troisième œuvre. De même, après avoir trouvé le petit Jésus, le retour des Mages a dû se faire par un autre chemin. Toutes ces analogies sont assez étonnantes.

La « turquerie » fictive mise en scène par l'auteur au sujet du nom de l'astéroïde d'origine du Petit Prince, met très habilement à profit les réformes d'Ataturk, quoique en invoquant celles-ci avec une chronologie inexacte.

Une première fois, notre astronome turc fait part de sa découverte, vêtu à la manière traditionnelle de son pays, « mais personne ne l'avait cru à cause de son costume ».
La seconde fois qu'il annonce la même découverte, en 1920, il est habillé, nous dit-on, à l'européenne, « et cette fois-ci tout le monde fut de son avis ».
Manifestement, c'est la même chose qui se trouve relatée deux fois : d'abord sous un accoutrement suranné, puis sous une nouvelle tenue à la mode. Cette deuxième fois, c'est donc, très littéralement, une révélation, c'est-à-dire une vêture différente; et, grâce à celle-ci, l'auditoire est conquis.
Or, révélation n'est point dévoilement, mais seulement focaliser, l'attention sur l'existence de quelque contenu caché. Comment trouver celui-ci ? Comment donc décrypter ce "truc" turc ?
Nous pensons qu'on pourrait y parvenir de la manière suivante. Avant les réformes de notre dictateur, la langue turque s'écrivait à l'aide des caractères arabes, donc de droite à gauche. Depuis ses réformes, elle utilise l'alphabet latin, et les caractères des mots se suivent désormais au rebours de ce qu'ils faisaient auparavant. Ceci nous invite, dès lors, à prendre, nous aussi, à rebours ce que l'auteur nous a livré la première fois sur la planète B 612 d'origine du Petit Prince, pour en faire le corps céleste 216 B de son arrivée, c'est-à-dire la Terre, et à attribuer aussi ce même code, pendant son séjour, à ce singulier terrien d'adoption.

Fulcanelli nous indique, d'ailleurs, que le petit roi issu des sublimations a une nature terreuse. Et, précisément, Eugène Canseliet a révélé que 216 serait la masse atomique du corps le constituant. Dès lors, la lettre B qui accompagne ce nombre pourrait peut-être s'interpréter grâce à la signification secrète de cette consonne, laquelle évoque la maison, et aussi bien la case. On aurait donc ici l'élément de la case de la table de Mendéléïev où la masse atomique est 216..

On s'abstiendra ici de gloser sur le fait que 216 = 6 x 6 x 6, ce qui évoque le nombre 66627 ; mais on ne manquera pas de remarquer que le nombre 6 est très fréquemment et préférentiellement cité dans le conte qui sollicite notre attention.Finalement ne sarit-on pas à la recherche de la matière première, l'âme des métaux dont d'aucun prétendent qu'il s'agit du soufre également appelé "la fleur des hommes" et symbolisé sous forme d'une rose. Nous ommes en plein hermétisme derrière l'aspect presque infantile du conte. Mais ce sont les personnes sérieuses qui l'entendent ainsi.

Remarquons d'abord que l'Hermétisme est la doctrine attribuée à Hermès, Messager ailé des dieux dans la mythologie de la Grèce antique. Ceci cadre donc bien, dès l'abord, avec le rôle de notre héros de l'aviation postale. Et ceci d'autant mieux qu'un aéroplane ancien, avec ses grandes ailes entourant la tête casquée du pilote, laquelle émerge en plein air de la carlingue, corps de l'avion dont la queue se termine par d'autres petites ailes, n'est pas sans présenter beaucoup de ressemblances avec la représentation classique du Messager des dieux.

Celui-ci, en effet, y porte un casque pourvu d'ailes n'est aussi chaussé de talonnières, pareillement équipées de petites ailes. Il tient son caducée qui évoque une hélice.

"Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas." Soit là encore un bi-plan.
C'est-à-dire qu'il confirme, bien à propos, l'analogie que nous venons de remarquer entre les deux plans (bi-plan) terrestre et céleste.

Dernier points ur l'ésotérisme du message de Saint-Exupéry : l'étymologie de son nom.
Exupéry rappelle, en effet, de manière à la fois très surprenante et très précise le verbe latin exsuperare (qui fait exupero, à la première personne du singulier au présent de l'indicatif). Or, la signification de ce mot est: « s'élever au-dessus, franchir, surpasser. Voilà donc l'énoncé d'actions parfaitement appropriées, aussi bien à ce surhomme qu'à ses valeureux camarades de l'aéropostale, qui surmontant les difficultés, s'élèvent sur des avions rudimentaires et peu sûrs pour traverser les mers immenses prêtes à les engloutir, et les déserts hostiles tant par leurs conditions météorologiques que du fait de leurs habitants inamicaux, pour franchir ou même sillonner les redoutables chaînes de montagne, telles que l'âpre Cordillère des Andes.

Certes, si l'Hermès grec déploie son action sur le plan éthéré de la Mythologie, les Romains, avec leur esprit pratique, lui ont fait le visage de Mercure, qui est aussi le dieu des voyageurs, du commerce et même des voleurs, au niveau terre à terre. C'est ainsi qu'à l'instar de ces derniers, notre siècle, il faut le constater, a suscité les actions héroïques de pionniers et leur sacrifice éventuel, pour le développement du transport rapide du courrier entre l'Europe et l'Amérique du Sud à des fins mercantiles.

Arrivé en ce point, le lecteur est en droit de nous poser la question fondamentale : Antoine de Saint-Exupéry était-il donc un hermétiste ? A cette interrogation, nous sommes d'avis qu'il faut répondre par l'affirmative sans hésiter, et même, nous essaierons de montrer qu'il connaissait au moins certains secrets de l'alchimie du laboratoire par la voie sèche. Certes, de nos jours, après l'apostolat mené par Eugène Canseliet pour faire connaître à nos contemporains, l'Alchimie - seule planche de salut pour notre humanité, comme il ne manquait pas de le déclarer -, ces choses-là sont connues de nombreux amateurs de l'occulte.

L'alchimiste Normand Nicolas Valois n'a t-il pas, en fait, répété :

En perdant la pureté du cœur, on perd la Science.

à méditer en ces temps incertains d'arrogance et de mépris.




  
 

L'ésotérisme du Petit Prince

13 avril 2007
image
L'ésotérisme du Petit Prince de Saint-Exupéry suivi de l'aventure initiatique du Petit Prince, de Siddartha, de Jonatahn Livingstone le Goéland ... par Emmanuel Yves Monin. Editions Dervy. ISBN : 978-2-84454-473-5.

Pourquoi le Monde entier demeure-t-il captivé,
depuis 1943, par la lecture du "Petit Prince",
en faisant ainsi Le best-seller international?

la Voie du Bonheur...

Le message d'un des livres les plus lus au monde
qui rejoint les enseignements traditionnels de toutes les civilisations:
Sans nul doute parce que ce chef-d'oeuvre de Saint-Exupéry non seulement évoque des thèmes éternels,
mais apporte également et surtout des réponses non moins éternelles et universelles à toutes les questions vitales qui en surgissent...

Que dissimulent les images de la Rose, du Désert, du Puits ?

Que sont véritablement le Renard, le Pilote, le Serpent ?

Que signifie le mythe du Petit Prince ?

"Puis-je espérer d'autres vérités que symbolique !"
s'exclame Saint-Exupéry ...
Et c'est bien cela, l'Esotérisme :
un enseignement qui, transmis par des symboles, est "invisible pour les yeux".

Ce conte pour lecteurs de tous âges est ici décrypté à partir de messages similaires véhiculés par les spiritualités de tous Peuples.

Quel constat édifiant !

Quelle vision optimiste peut en naître, d'une pensée élévée, conciliatrice, utile, génératrice de bonheur et de compréhension !

Il a tant d'amis, le Petit Prince...et dans le monde entier !

Chacun ne trouve-t-il pas, dans son aventure extraordinaire, des raisons d'espérer, mais également et surtout la possibilité de comprendre ?... De comprendre les hommes et l'existence...Certains se nourrissent de ce récit
Pour lire la suite...
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
le petit prince qui ne la pas lu ?! c est magique et donne une belle leçon je trouve ..bisous
Répondre
A
Répondre
:
hé bien que de lecture aujourd'hui, intéressant l'article de prismeshebdo tout comme le tien.<br /> heu j'avoue que moi aussi je n'ai pas lu ce classique, si je le lit maintenant je ne le verrai pas de la même façon il me semble<br /> <br /> Passes un bon week-end, ici chaleur et douceur pour bien terminer la fin de semaine. Bisous.
Répondre
F
Comment ne pas être interpellée dans ce monde de méchancetés, de guerre quand il y a déjà des querelles entre voisins ou au sein d'une même famille ...<br /> Je pense que tout le monde pratiquement à eu l'obligation de lire ce livre à l'école mais personnellement je ne l'ai pas lu non plus même si on en entend encore beaucoup parler mais à travers ton articles j'ai pu découvrir énormément de choses ! bisou et bon week end
Répondre
~
Très interessant...c'es un livre à méditer, bourré de symboles
Répondre