Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog anthologie
Articles récents

Publié depuis Overblog

26 Novembre 2017 , Rédigé par gentle13

La ville de Stenay pose aux historiens de nombreux problèmes en liaison avec la lignée royale des Mérovingiens, lignée dont l'origine se perd dans la nuits des temps. Godefroy de Bouillon, seigneur de Stenay, monte sur le trône de David, en Terre Sainte, en 1099..

Conne toujours à vous de vous de faire votre opinion en lisant le livre. Que veut dire rois "faits néants"? Cela me laisse perplexe et m'incite à chercher plus loin

Gérard de Sède a retrouvé l'histoire véritable des rois fainéants, en réalité des rois "faits néant" par un rituel sacré Des rois dont le descendant aurait en réalité survécu et donné naissance à une postérité  qui rend illégitime toutes les dynasties qui se sont succédé depuis le trône de France

Lire la suite

Ramses II

23 Novembre 2017 , Rédigé par gentle13

on ne pas parler de l'Egypte sans citer la "papesse" que je nommerais Christiane Desroche-Noblecourt. La spécialiste de l'Egypte des Pharaons

Il y a plus de trente-deux siècles, la gloire de Ramsès II resplendissait, tel le soleil, sur l'Egypte. RAMSES II, l'incarnation vivante du dieu lui-même ! Une vie de presque quatre-vingt-dix années, une innombrable progéniture, un règne autonome de soixante-sept ans, jalonné de prodiges. Aucun pharaon n'a laissé autant d'écrits sur ce qu'il voulut être et accomplir, aucun n'a réalisé d'aussi nombreux monuments, permettant de saisir les mobiles de ses entreprises. Ainsi, tout en proposant une reconstitution de la cérémonie secrète du sacre de Ramsès II, Christiane Desroches Noblecourt n'entend pas pour autant évoquer une vie quotidienne de l'Egypte à une époque où l'imagination prend trop souvent le pas sur la vérité. "Mon propos, dit-elle, est simplement de cerner, autant que faire se peut, le phénomène Ramsès. De même que je me suis souvent employée à démystifier la "vengeance de Toutânkhamon", les exposés délirants sur une certaine "science mystérieuse des pharaons", ou encore le "secret des pyramides", de même mon intention a été, dans un état d'esprit semblable, de présenter notre héros avec toute la rigueur scientifique possible, tel que certains de mes collègues l'ont évoqué. Pourquoi, alors, me direz-vous, écrire à nouveau son histoire ? Parce que, pendant presque trente années, j'ai hanté nombre de ses temples et cherché leur raison d'être. Ainsi le hasard, ou le déroulement des événements, ces longues années d'étude m'ont permis de réunir, et par là même d'ajouter, quelques pierres à l'édifice déjà élevé à cette grande figure de proue. Point n'est besoin de faire appel - évidemment plus aisé - à l'improvisation pour reconstituer l'existence d'une des plus étonnantes personnalités du monde de la Haute Antiquité. Quoi qu'il en soit ce serait, dans ce cas, en quelque sorte le trahir. Certes, des plages d'ombre subsistent, mais l'écrasante réalité de la vie de Ramsès, et l'attrait passionnant qu'elle suscite, dépassent, on le verra, toutes les fictions, aussi brillantes soient-elles, qui pourraient surgir du cerveau d'un romancier".

Lire la suite

l'Egypte par Christian Jacq.

23 Novembre 2017 , Rédigé par gentle13

Pour remercier quelqu'un qui je pense se reconnaîtra

Après la découverte, en 1922, de la tombe de Toutankhamon, remplie de trésors, se propagea la rumeur d'une malédiction, causant plusieurs victimes.



Rumeur ou réalité ? Cinq meurtres sont revendiqués par le spectre de Toutankhamon, qui éliminera quiconque voudrait, comme les victimes, toucher à sa momie, au nom de la recherche scientifique.

Un pharaon vengeur revenu du passé, un dément, une machination ? Et une question fondamentale à laquelle Higgins craindra de ne pouvoir répondre : le véritable mobile de cette croisade criminelle.

Mondialement connu pour ses romans sur l'égypte ancienne, Christian Jacq nous invite à découvrir les passionnantes investigations d'un inspecteur de Scotland Yard hors du commun. Chaque année, quatre enquêtes palpitantes

Lire la suite

Jean D'Ormesson

23 Novembre 2017 , Rédigé par gentle13

vous avez du vous en rendre compte, pour ceux qui me suivent, j'aime beaucoup Jean d'Ormesson, j'en ai lu certains et d'autres encore à lire. D'ailleurs en ce moment je suis entrain de lire " un jour je m'en irais sans avoir tout dis". Aujourd'hui je vous présenterais le "guide des égarés" qui fera l'objet d'un prochain achat. Juste un bref aperçu pour vous donner l'envie de lire, c'est pour moi un errichissement et un moyen d'évasion.

Comme toujours bonne lecture.

                                                                        Mode d'emploi

Le titre  de ce manuel de savoir-vivre l'usage de ceux qui s'interrogent sur les mystères du monde, je l'ai emprunté à Maimonide, philosophe juif né à Cordoue, alors Musulmane, au temps de Philipe Auguste, de saint François d'Assisse, de l'empereur Frédéric II, et de Saladin"

Jean  D'Ormesson

C'est à la question : "Qu'est-ce que je fais là ?" que s'efforce de répondre ce manuel de poche qui n'a pas d'autre ambition que de décrire avec audace, avec naïveté, avec gaieté ce monde peu vraisemblable où nous avons été jetés malgré nous et de fournir vaille que vaille quelques brèves indications sur les moyens d'en tirer à la fois un peu de plaisir et, s'il se peut, de hauteur.

Lire la suite

Arturo Perez-Reverte

23 Novembre 2017 , Rédigé par gentle13

Je ne sais plus si je vous ai présenté cet auteur, il me semble que oui, j'espère seulement ne pas vous présenter ce livre deux fois. Auquel cas veuillez m'en excuser.

L'église Notre-Dame-des-Larmes de Séville suscite passions et convoitises. Quand des crimes y sont commis, Lorenzo Quart est missionné par le Vatican. Croisant une belle aristocrate andalouse, un banquier épris de spéculation, des malfrats chargés d'espionner un agent secret... il découvrira que la clé de l'énigme est enfouie sous les vieilles pierres de la ville autant que dans l'âme de ses habitants.



Né en Espagne en 1951, Arturo Pérez-Reverte a été reporter et correspondant de guerre. Il est membre de la Real Academia Española de las Letras. La plupart de ses romans sont disponibles en Points.

Lire la suite

Utopia ou le roman de l'absurde

20 Novembre 2017 , Rédigé par gentle13

Il est des jours, il est des nuits où je suis agacé par le manque d’inspiration, je voudrais tellement écrire quelque chose que les mots me manquent, ils sont bloqués quelque part hors de porter, insaisissable, à l’extérieur de ma conscience que je peine à les trouver pour les coucher sur le papiers et en faire le livre de toute une vie.

Comme un être privé d’un membre qui se refuse à l’avoir perdu et qui en fait n’existe plus que dans son souvenir, dans son imaginaire. Le réflexe pavlovien de tendre le bras pour saisir une chose est toujours là, mais la réalité est tout autre..

Oh ! Je n’en suis certes pas là, bien évidement et aucune comparaison n’est à faire mais malgré tout je souffre de ce manque, de ce souffle d’air vivifiant auquel je me raccroche désespérément pour ne pas sombrer dans les abîmes noirs et lugubres, d’être né sans talent particulier alors que je désire qu’une chose, je n’aspire qu’à ça, ça en devient presque une obsession, écrire le livre de toute une vie.

Comme je l’ai toujours dis et écris je ne suis pas écrivain, je ne suis pas poète, quand je parcours les sites littéraires et poétiques, je m’aperçois que je n’y connais pas grand-chose mais c’est comme un feu qui me dévore de l’intérieur je me refuse à admettre que je n’en serais pas capable alors je m’acharne, je m’escrime je griffonne par ci par là, de ci de là des mots, des bribes de phrase. En fait et c’est dérisoire parce que cela en devient une lubie, voire une utopie mais qui malgré tout exerce sur moi une attraction tellement forte qui m’empêche de raisonner honnêtement. Mais voilà je ne puis résister à l’envie, celle-ci me taraude, me vrille, m’empoissonne, m’emprisonne toute à la fois j’ai du mal à expliquer, à vous faire comprendre ce que je ressens, je vous présente en quelque ligne Utopia ou le roman de l’absurde

Voilà l’histoire un peu compliqué d’un homme qui voulait devenir écrivain, est-ce moi ? Non ! Quoique cela y ressemble fort mais bon, essayez de suivre

 

Le roman d’un pseudo écrivain.

 

Le pauvre Antoine coincé dans un monde qui n’est pas le sien, il erre à travers la vie, sa vie, perdu dans une époque qu’il ne connaît pas. A force de jouer aux apprentis sorciers et d’invoquer des forces qu’il ne maîtrisait pas, il finit par en payer le prix… Je vous laisse lire la suite de cette histoire un peu absurde, oui je trouve ! D’ailleurs les propos qu’il tient tendent à le prouver : Soliloque d’Antoine.

Je m’évade, je m’enfuie ailleurs, loin aussi loin que je peux de ce monde là. Mais hélas ! Je suis toujours rattrapé, alors au lieu de capituler, je redresse les épaules, je relève la tête et en guise de défi j’avance droit comme un « i », raide comme la justice, affronter la vie et ses conséquences.

Je ne suis rien qu’un simple rêveur, un utopiste qui crois aux princesses et au conte de fée. Je suis naïf dites-vous ? Je le reconnais volontiers mais cette naïveté me tient à l’abri. Je ne suis pas poète, je ne suis pas écrivain, je ne suis que l’ordinaire dans un monde extraordinaire qui a perdu toute commune mesure.

Je ne suis pas de ce temps, mon corps peut être mon esprit non ! Je suis d’un temps ou le verbe était courtois où la prose était galante. Je suis d’un temps où la pensée était noble, les aspirations souveraines, les désirs voilés d’une candeur puéril, presque enfantine où une promesse, un baiser volé tenait lieu de gage d’amour et de fidélité.

J’essai chaque jour qui passe de me résonner et de me dire qu’il faudrait qu’enfin je vive avec mon temps, que ces idées sont révolues, obsolètes, d’une époque qui n’existe plus et qui n’existera plus jamais. Mais rien n’y fait chaque matin je me lève et c’est comme si je revivais chaque matin le même jour sans que rien ne change. Le temps s’était arrêter le temps d’un instant, une fraction de seconde où il s’est retrouvé bloquait entre deux époques, le corps et l’esprit partagé, tiraillé qu’il en finissait par perdre la tête.

Tentative de poésie par Antoine…Je ne garantis pas le résultat mais voyons avant de juger. Déjà rien que le titre…Chute ai-je dit pas de critique !

Cauchemar

Alors je lis, alors j’écris

Mais pourquoi et pour qui ?

Écris sur qui et sur quoi ?

Peu importe, je laisse mon imagination guider mes doigts sur le clavier.

 

Au première lueur de l’aube

Quand la nuit cesse, quand le rêve s’estompe

Laissant la place à la triste réalité

Je m’enferme alors !

 

Ma tour d’ivoire se ferme

La porte de mes pensées est close

Réfractaire au monde ambiant

Je me réfugie dans, où, je ne sais pas…Je  ne sais plus

 

Pas là où je dois mais là où je peux !

Le monde est une arène mais je ne suis pas gladiateur

Je ne suis qu’un enfant fragile

Qui ne comprend plus ce monde là

 

Vivre oui, mais en paix

Parler oui mais sans crainte

Ecrire oui mais sans peur au ventre

Car le monde est impitoyable à celui qui ose !

 

Liberté, liberté !!

Qu’est tu devenue ? Tu es toi aussi prisonnière

des hommes qui t’enchaînent au nom de valeur

qui ne sont pas les tiennes

 

Tel est le monde dans lequel nous vivons

Tels sont les hommes qui ont fait un tel monde !

Ne pleurez pas maintenant d’en payer le prix !

Est coupable celui qui commet comme celui qui laisse faire.

Lire la suite

Théodore Agrippa d'Aubigné

20 Novembre 2017 , Rédigé par gentle13

Homme de guerre et écrivain protestant, il participe aux guerres de religion au côté d’Henri de Navarre (histoire universelle). il est né à Saint Maury près de Pons  8 février 1552 et décédé le 29 avril 1630 à Genève  Agrippa d’Aubigné est le grand-père de Madame de Maintenon, née Françoise d’Aubigné, que Louis XIV épouse en 1683. Elle passe pour avoir influencé Louis XIV contre le protestantisme et suscité la Révocation  de l’Édit de Nantes.

Entrer dans Les Tragiques d’Agrippa d’Aubigné, c’est pénétrer au cœur de la Divine Comédie huguenote et des sept livres qui la composent, de Misères à Jugement, et de la désolation présente au rétablissement final. L’étude inscrit l’œuvre dans son contexte historique, politique et esthétique, tout en rendant compte de son irréductible originalité. Pour y parvenir, elle recourt à des catégories empruntées à l’outillage mental de l’époque. Ces concepts viennent du langage juridique, comme ceux de « martyr », d’« actes » ou de « testament », et de la théorie esthétique ou littéraire, pour les notions de « tragique », d’« images agissantes » ou de « lieux de mémoire ».

 

Lire la suite

Loewenbruck

20 Novembre 2017 , Rédigé par gentle13

Un livre à lire absiolument, tout comme son premier livre "le rasoir d'Ockham"

 

Une mystérieuse organisation internationale protectrice de l'environnement s'empare de plusieurs régions du globe, à la recherche d'un secret millénaire, qui pourrait menacer l'ordre géopolitique de la planète. Ari Mackenzie, ancien des renseignements généraux, alerté par une série d'inexplicables disparitions, décide de mener l'enquête. Existerait-il un lien entre les étranges recherches de cette organisation et les occultes découvertes de Nicolas Flamel, célèbre alchimiste du Moyen Age ? Le commandant Mackenzie va devoir se mesurer aux ténèbres. Une enquête dangereuse, la dernière peut-être...

Lire la suite

Jean-François Parot

20 Novembre 2017 , Rédigé par gentle13

"1671, Nicolas Le Floch quitte sa Bretagne natale pour se mettre au service de M. de Sartine, chef des affaires secrètes de louis XV. Nicolas prends vite du galon. Le voilà plongé dans une ténébreuse affaire. Meurtres, vols, corruption : secondé par l'inspecteur Bourdeau; il dénouera peu à peu les fils de cette enquête, qui touche de près le roi et la Pompadour

"Un nouveau Maigret est né : Nicolas Le Floch(...) Jean François Parot,, qui a conçu cette série de polars historiques, connaît admirablement le Paris du XVII siècle ainsi que les procédures judiciaires de l'ancien Régime"I

Évelyne Lever, Madame Figaro

 

 

Lire la suite

Philippe d'Orléans

19 Novembre 2017 , Rédigé par gentle13

Sauvegarder la grandeur de la France tout en faisant le bonheur des Français: le défi qu’eut à relever en 1715 Philippe d'Orléans, neveu de Louis XIV, était redoutable.


Si on le voit encore volontiers sous les traits d’un libertin ordonnateur des plaisirs d’une société raffinée mais corrompue, alors que se multipliaient les signes avant-coureurs de la Révolution, ce cliché reste bien léger. Le Régent, personnalité complexe et insaisissable, fut un prince à l’intelligence lumineuse, et aussi un travailleur acharné, un soldat brillant en même temps qu’un politique d'une habileté extrême. Au-delà d’expériences comme la polysynodie (gouvernement des Conseils) et le « système de Law » (tentative pour assainir les finances), les années qu’il passa au pouvoir (1715-1723) resteront dominées par la recherche de la paix à l'extérieur - le rapprochement avec l'Angleterre - et la quête de l’apaisement - politique, social, religieux - à l’intérieur.
Cet Orléans, assurément digne de figurer dans la galerie des grands Bourbons, sut à merveille innover et restaurer, panser les plaies et faire fructifier les réussites du règne de Louis XIV. Jamais auparavant historien ne l’avait démontré avec autant de science et de virtuosité.

Lire la suite