Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog anthologie
Articles récents

Le bruit du monde

22 Mai 2018 , Rédigé par gentle13

Marie-Hélène Coulanges, dite Marilène, grandit à Brigneau, un hameau perdu au milieu de la campagne.

Lieu de l'enfance, des cabanes et des jeux, creuset de la mémoire, Brigneau est aussi le lieu des premiers désenchantements, un endroit où la pauvreté semble figer les êtres et les choses. Le Bruit du monde est le récit d'une quête de liberté, une histoire de déracinement, de séparation, d'identité perdue et de luttes. Stéphanie Chaillou parvient à dire les blessures secrètes, la peur de l'échec, les doutes et les espérances vives qui façonnent une vie.

Lire la suite

Maman à tort

21 Mai 2018 , Rédigé par gentle13

Rien n'est plus éphémère que la mémoire d'un enfant...
Quand Malone, du haut de ses trois ans et demi, affirme que sa maman n'est pas sa vraie maman, même si cela semble impossible, Vasile, psychologue scolaire, le croit.
Il est le seul. Il doit agir vite. Découvrir la vérité cachée. Trouver de l'aide. Celle de la commandante Marianne Augresse par exemple. Car, déjà, les souvenirs de Malone s'effacent. Ils ne tiennent plus qu'à un fil. Le compte à rebours a commencé.
Qui est vraiment Malone ?


" Bussi multiplie les fausses pistes, emmêle les fils de son intrigue, joue de l'illusion et du faux-semblant. Il est le maître du roman en trompe-l'œil. " ELLE

" Bussi renoue avec son style haletant tout en nous donnant du grain à moudre. " Le Point

Lire la suite

Philippe Kerr

20 Mai 2018 , Rédigé par gentle13

" Bernie Gunther, rusé, subversif, sardonique et extrêmement drôle
à l'occasion, illumine ce roman dur et stoïque. "

Lee Child

1956. À peine remis des émotions des Pièges de l'exil, Bernie Gunther doit s'enfuir pour sauver sa peau : le marché que lui impose Erich Mielke, numéro deux de la Stasi, est inacceptable. Du cap Ferrat à Sarrebrück, sa cavale héroïque sera semée d'embuches.

1939. Parallèlement, selon une de ces constructions virtuoses dont il a le secret, Philip Kerr nous emmène à Berchtesgaden, où Hitler est attendu pour son cinquantième anniversaire. Quand un ingénieur est assassiné sur la terrasse du Berghof, le nid d'aigle du Führer, c'est la panique : jamais au grand jamais ce sacrilège ne doit être rendu public.


Sommé par le général Heydrich de découvrir, et dans la plus absolue discrétion, le coupable, Bernie Gunther ne dispose que d'une semaine pour réussir. Or personne ne semble disposé à l'aider : Martin Bormann règne en tyran à Berchtesgaden – du moins tant que le tyran suprême n'est pas là – et s'y livre à maints trafics lucratifs alimentés par un réseau bien organisé. Et parmi les proches de Hitler en Bavière nombreux sont ceux qui ont des choses à cacher : ils feront tout pour que l'enquête échoue. Plus Gunther approchera de la vérité, plus sa vie sera menacée.

Philip Kerr est né en 1956 à Édimbourg. Il a étudié le droit à l'université de Birmingham et la philosophie en Allemagne. Auteur de plus de trente livres acclamés dans le monde entier, il a reçu l'Ellis Peters Historical Dagger de la Crime Writers' Association en 2009 et de nombreux autres prix. Il partage son temps entre Londres et les Cornouailles.

Lire la suite

le cercle d'amboise

19 Mai 2018 , Rédigé par gentle13

1516. Léonard de Vinci vient de créer sa plus grande invention : le Cercle d’Amboise, un mystérieux astrolabe capable de prédire l’avenir. Mais très vite, terrifié par son pouvoir, l’inventeur charge l’un de ses disciples de dissimuler l’objet.


2012. D’étranges morts sont soudain rapportées dans les journaux : juste avant leur décès, les victimes avaient été prévenues par des messages anonymes ! Pour Philip Stern, gardien de l’Ordre du Cercle, plus de doute : l’invention de Léonard est tombée entre de mauvaises mains et c’est à lui de prévenir la catastrophe qui s’annonce. Car tandis qu’un climat de paranoïa sans précédent s’installe, l’humanité s’enlise dans la pire crise qu’elle ait jamais traversée…
Avec ce thriller historique et géopolitique qui jongle habilement entre les époques et les contrées, Jean-Bernard Thonus entraîne des personnes que l’on connaît tous dans une furieuse course contre-la-montre qui tient en haleine jusqu’aux toutes dernières pages.

Lire la suite

Edouard Louis

18 Mai 2018 , Rédigé par gentle13

«En vérité, l'insurrection contre mes parents, contre la pauvreté, contre ma classe sociale, son racisme, sa violence, ses habitudes, n'a été que seconde. Car avant de m'insurger contre le monde de mon enfance, c'est le monde de mon enfance qui s'est insurgé contre moi. Je n'ai pas eu d'autre choix que de prendre la fuite. Ce livre est une tentative pour comprendre.»

 

Lire la suite

Joachim Schnerf

18 Mai 2018 , Rédigé par gentle13

Au matin de Pessah, la Pâque juive, un vieil homme se remémore cette nuit si particulière que sa famille rejoue à huis clos et à guichet fermé chaque année une comédie extravagante et drolatique dont elle a le secret.

 


Il y a Michelle, la cadette qui enrage pour un rien et terrorise tout son monde, à commencer par Patrick, le très émotif père de ses enfants. Il y a Denise, l aînée trop discrète et son mari Pinhas, qui bâtit des châteaux en Espagne et des palais au Maroc. Et bien sûr Salomon, le patriarche, rescapé des camps, et son humour d un genre très personnel, qui lui vaut quelques revers et pas mal d incompréhension.
Mais en ce matin de Pessah, pour la première fois, Salomon s apprête à vivre cette nuit sans sa femme, sa douce et merveilleuse Sarah...
Un roman au charme irrésistible, émouvant, drôle et magnifiquement enlevé.

Lire la suite

Mary Dorsan

18 Mai 2018 , Rédigé par gentle13

Je dis que j'ai une passion pour le Y. Je dis que quand je suis seul, je ne pense qu'au Y. Alors je sais avec certitude que ce que je pense n'appartient qu'à moi, parce que je suis sûr que je suis le seul à me préoccuper d'une seule lettre. Personne d'autre ne partage cette obsession.

 

Lire la suite

Pascale Kramer

18 Mai 2018 , Rédigé par gentle13

Peut-on empêcher quelqu un de se détruire ? Cela fait presque trente ans que ses parents comme son frère et ses s urs ressassent cette question et tentent, chacun à sa façon, de sauver Romain de lui-même.

Ce fils, ce frère à la si déconcertante gentillesse s est patiemment abîmé, bouleversant malgré lui la vie de toute la famille. Et aujourd hui, alors que sa s ur vient d accoucher, tous découvrent que Romain a de nouveau disparu.
Pascale Kramer met admirablement en scène les relations fraternelles et filiales en offrant tour à tour la parole aux membres d une famille aux prises avec l énigme que constitue l un des leurs.

Lire la suite

Violaine Huisman

18 Mai 2018 , Rédigé par gentle13

"Maman était une force de la nature et elle avait une patience très limitée pour les jérémiades de gamines douillettes.

Nos plaies, elle les désinfectait à l'alcool à 90°, le Mercurochrome apparemment était pour les enfants gâtés. Et puis il y avait l'éther, dans ce flacon d'un bleu céruléen comme la sphère vespérale. Cette couleur était la sienne, cette profondeur du bleu sombre où se perd le coup de poing lancé contre Dieu". Ce premier roman raconte l'amour inconditionnel liant une mère à ses filles, malgré ses fêlures et sa défaillance. Mais l'écriture poétique et sulfureuse de Violaine Huisman porte aussi la voix déchirante d'une femme, une femme avant tout, qui n'a jamais cessé d'affirmer son droit à une vie rêvée, à la liberté.

Lire la suite

Geneviève Brissac

18 Mai 2018 , Rédigé par gentle13

«  On écrit pour comprendre ce que l’on ne comprend pas. Quand j’écrivais Vie de ma voisine, mon héroïne me parlait de sa mère. Elle me racontait ses mots, elle évoquait ses gestes. L’amour d’une mère. Je mesurais mon ignorance dans ce domaine. Ma mère n'en savait ni les mots ni les gestes.


Je suis donc partie sur les traces d'une petite fille grecque et arménienne et de sa mère, danseuse orientale et apatride, à Paris dans les années 20.
Ma mère ne voulait rien savoir de son passé. Il a fallu que j’enquête et que je l’invente. Que je trouve les mots pour la retrouver. C’est ce livre, Le chagrin d’aimer.
Je suis passée par la cour du roi de Grèce et par les collines de Fiesole. Par un atelier d’écriture, une maison de retraite, plusieurs voitures, un supermarché, des quantités de paquets de gauloises, une machine à écrire. Autant de circonstances, par-delà les guerres, les destructions, les irrémédiables pertes, où ma mère se battait avec ce qui fait la vie ordinaire  : la nourriture, l’argent, le travail, l’amour.
J’ai tenté d’en savoir un peu plus sur elle, sur moi. Chemin faisant, j’ai compris que ce n’était qu’un début.  »

Lire la suite