Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog anthologie
Articles récents

Faïza Guène

5 Février 2018 , Rédigé par gentle13

«  Le monde a changé à partir du forfait Millénium. Désormais, on se parlerait sans limites. On pourrait se dire autre chose que l’essentiel. La jeunesse devenait Millénium, le monde, sous nos yeux, était en train de devenir Millénium. J’ai le Millénium Blues. Vous l’avez aussi  ? Est-ce qu’on en guérira un jour  ?  »


 
De la fin des années 1990 à nos jours, Zouzou promène sur son époque son regard d’enfant, d’adolescente, puis de jeune femme, et enfin de mère, tout cela dans le désordre ou presque.
On suit par épisodes, par âges, le parcours tourmenté de ce personnage, reflet de sa génération, bousculée par l’arrivée du nouveau millénaire.
Chaque épisode fort de la vie intime de Zouzou est lié de près ou de loin à un événement de notre vie collective. La coupe du monde 1998, le 11 septembre 2001, le second tour de l’élection présidentielle de 2002 ou encore la Grippe A...
Mais si le monde change à un rythme de plus en plus rapide, une chose demeure  : l’amitié qui lie Zouzou à Carmen, et qui va traverser le temps et les épreuves.
Tout commence à Paris, par un accident, en août 2003, en plein cœur de la canicule…

Lire la suite

olivier bourdeaut

5 Février 2018 , Rédigé par gentle13

Très improbable, cette amitié entre un paludier misanthrope, ex-Parisien installé près de Guérande, et un agent immobilier ambitieux, prêt à tout pour « réussir ». Le premier mène une vie quasi monacale, déconnecté avec bonheur de toute technologie, tandis que le second gare avec fierté sa Porsche devant les boîtes de nuit.


Liés à la fois par une promesse absurde et par une fascination réciproque, ils vont passer une semaine à tenter de s'apprivoiser, au coeur des marais salants.

Lire la suite

Jacques weber

5 Février 2018 , Rédigé par gentle13

«  Entre sa correspondance éprise d'une liberté exubérante et contradictoire, et ses romans et contes ciselant ses regrets d'autres siècles, l'ennui et la sottise de l'esprit bourgeois, Flaubert, ermite et mondain, apparaît comme l'un des colosses de son temps. Il n'aime pas le port mais la haute mer. Ses hautes vagues, ses creux et ses houles. L'acteur-auteur y nage et s'y noie, par les champs et par les grèves bretonnes, dans les boues et les gouffres des chantiers d'Haussmann, dans les bordels du  Caire et les jupons des courtisanes de la rue Saint-Honoré, dans les silences orageux partagés avec sa mère, son jardinier ou son chien, dans le secret de ses amours londoniens avec miss Herbert, ou celui, très officiel et ô combien tempétueux, avec Louise Collet... Mystique et queutard, gourmand et ascétique, il cerne le sujet invisible, le rien, cet autre univers qui, comme la terre, se tient en l'air sans être soutenu, le silence de la littérature .


J'enquête, mes mots ricochent sur les siens, l'onde s'écarte en cercles de plus en plus grands, puis disparaît à l'horizon, lui qui recule à mesure que l'on s'avance.  »

 

 

Lire la suite

la grande librairie : Jean Teulé

5 Février 2018 , Rédigé par gentle13

Dans la série de la grande librairie, je vous présente Jean teulé avec son livre: entrez dans la danse :

Une étrange épidémie a eu lieu dernièrement
Et s'est répandue dans Strasbourg
De telle sorte que, dans leur folie,
Beaucoup se mirent à danser
Et ne cessèrent jour et nuit, pendant deux mois
Sans interruption,
Jusqu'à tomber inconscients.
Beaucoup sont morts.
Chronique alsacienne, 1519

Lire la suite

Thomas Mann

4 Février 2018 , Rédigé par gentle13

Voici l?un des plus grands romans de Thomas Mann, celui qu?il a composé aux Etats-Unis de 1943 à 1947. L?intrigue, comme un écho flamboyant et tragique de l?histoire contemporaine, traite sur le mode romanesque de la crise spirituelle qui secoue l?Europe au sortir de la guerre.Brassant les mythes, renouant avec le démoniaque, livrant son véritable testament spirituel, Thomas Mann compose la biographie imaginaire d?un artiste qui, comme Nietzsche, braverait la folie pour porter la souffrance d?une époque dans son orgueil de créateur et, comme Schönberg, serait l?inventeur de la musique sérielle.« Jamais, disait-il, je n?ai autant aimé un personnage imaginaire. »

et je vous conseille vivement ce livre là que j'ai pris un rel plaisir à lire

 

Lire la suite

L'étrange mort d'Heni IV

2 Février 2018 , Rédigé par gentle13

"Je fais la guerre, je fais l'amour et je bâtis". Ce slogan attribué à Henri IV était trois fois intolérable pour ses ennemis : la guerre visait les princes catholiques d'Europe, l'amour donnait de ce prince éclairé une vision de débauché très inconvennante pour l'esprit contre-réformiste du temps, la construction d'un Etat moderne inquiétait des nobles soucieux de conserver leurs privilèges.

Il y avait trois bonnes raisons de tuer Henri IV, sans compter celle que le fanatisme inspire de tout temps, à celui qui croit détruire le symbole alors qu'il abat l'homme. Henri IV est mort parce que sa tolérance, sa lucidité politique, le rendaient insupportable aux médiocres. En l'assassinant, Ravaillac tuait le "nouveau Saint Louis", soit le résultat inverse de ce qu'il cherchait.

Mais la magie de ce roi qui ne connait aucun purgaoire n'explique pas les raisons de cet acte proprement insensé.

Philippe Erlanger a repris toutes les pièces du dossier avec le talent et le doigté qu'on lui connaît, pour établir enfin comment l'idée a pu germer de mettre à mort "le réconciliateur des Français".

Lire la suite

Anne de Beaujeu

31 Janvier 2018 , Rédigé par gentle13

Anne aux trois noms : Anne de France puisqu'elle est fille de Louis XI, Anne de Beaujeu du jour où elle épouse Pierre, sire de Beaujeu, Anne de Bourbon lorsque son mari devient duc de Bourbon... Née à Genappe en 1461, au temps de l'exil de son père, et morte en 1522 à Chamelle, au cœur de la France, elle a connu quatre rois Louis XI, Charles VIII, Louis XII et François Ier.

On l'appelait aussi " Madame la Grant " parce qu'elle assura par deux fois la régence du royaume de France, lors de la minorité de son frère, Charles VIII (1483-1491), puis de l'absence du roi pendant la première guerre d'Italie (1494-1495). Mais depuis cinq siècles, l'Histoire l'a quelque peu oubliée. L'auteur, fasciné par le triptyque du Maître de Moulins qui l'a admirablement portraiturée, a voulu aller à la rencontre de cette grande dame qui a si bien servi la France. L'éclatement du royaume évité, les princes calmés, le pays pacifié, le rattachement de la Bretagne scellé, les menaces de guerre extérieures éloignées, les finances rétablies, le fonctionnement de l'Etat assuré : tel est l'impressionnant bilan de la politique conduite par Anne de France. Ce fut accompli en peu d'années, alors qu'à la mort de Louis XI elle avait contre elle la foule de mécontents à l'affût de toute défaillance du pouvoir central et qu'elle devait leur faire face au nom d'un enfant. C'est ainsi qu'elle a sauvegardé - en la consolidant - l'œuvre de Charles VII et de Louis XI qui, d'un pays en ruine au début du XVIe siècle, en avaient fait un Etat puissant.

Lire la suite

Louis XI : l'araignée.

31 Janvier 2018 , Rédigé par gentle13

je ne connaissais que très peu ce roi de France, comme il n'est jamais trop tard pour s'y intéressé je vous présente ce grand  personnage avec qui ce termine le moyen-âge.

Louis XI (1461-1483) est l'un des rois de France les plus connus du Moyen Àge, mais sa politique financière n'avait encore fait l'objet d'aucune étude globale. Or, son règne marqua une étape cruciale de la construction de l'État moderne avec la pérennisation de l'impôt, au lendemain de la guerre de Cent Ans qui l'avait fait accepter comme une nécessité temporaire. D'autre part, connaître les moyens mis en œuvre par ce roi pour financer son action permet de mieux comprendre ses succès et ses échecs : par là, l'histoire des finances et des institutions rejoint la « grande histoire ». S'appuyant sur la législation royale et les archives fiscales et comptables, mais aussi sur la correspondance de Louis XI et les témoignages de ses contemporains, l'enquête remonte des débuts des finances modernes à l'œuvre de son père et à sa propre formation avant de suivre l'interaction entre les événements et ses choix financiers tout au long d'un règne riche en péripéties. Le bilan de cette analyse chronologique est dressé dans une synthèse finale qui décrit les ressorts d'une stratégie de prélèvement et de redistribution tout entière au service d'une volonté politique. En montrant le fonctionnement de l'État royal dans le jeu de ses rouages internes comme dans ses rapports avec la société française ou les autres puissances, cette approche contribue à éclairer un épisode majeur de l'Histoire de France.

Lire la suite

Ravaillac

30 Janvier 2018 , Rédigé par gentle13

Le 14 mai 1610, le couteau de Ravaillac emporte la vie du roi le plus populaire de l’histoire de France. Treize jours plus tard, l’assassin est écartelé en place de Grève. Il y a eu enquête, torture minutieuse et procès. Mais la rapidité de la procédure laisse le champ libre à toutes les supputations.

Ce régicide était-il le geste d’un exalté mystique mû par sa propre folie ou l’acte d’un maniaque « instrumentalisé » – dirait-on aujourd’hui – par les auteurs de sourdes menées ? A-t-on voulu enterrer un vaste complot incluant des proches du « bon roi » ? Cherchait-on plus simplement à éviter que les interrogations du bon peuple de France n’en viennent à mettre à mal la continuité monarchique et l’héritage dynastique des Bourbon ?

 

Bienvenue dans le mystère Ravaillac. Il prend racine entre Dieu et diable, à l’époque de la sorcellerie vivace et des extases spirituelles, des flamboyants adultères royaux et des philtres d’amour. Il n’a cessé d’alimenter, depuis quatre siècles, les thèses les plus diverses.

 

L’auteur a choisi d’en recenser les principales et de les confronter au jugement contemporain. Cette démarche lui permet une approche originale, consistant à situer Ravaillac dans la très longue cohorte des assassins politiques de l’Histoire.

Dans un style vif, Jean-François Bège invite le lecteur à une promenade moderne autour d’un vieux sujet, revisité sans tabou ni conclusions trop hâtives.

 

Journaliste attaché à ses origines béarnaises, Jean-François Bège a longtemps été directeur de la rédaction de Sud Ouest à Paris. Depuis 2004, il se consacre au livre et à l’édition. Ce fin connaisseur des coulisses du pouvoir a notamment publié Les Béarnais en politique (Éditions Cairn), vaste fresque allant de Gaston Fébus à nos jours en passant par Henri IV et Bernadotte.

Lire la suite

Complainte du sage

30 Janvier 2018 , Rédigé par gentle13

 

Je n’ai plus envie de penser ni de réfléchir juste envie de faire un pas dans le vide, dans l’abîme, dans l’oubli de soi et des autres. Ne plus être dépendant mais être libre de ses propres choix et actions. Sombrer dans l’oubli, dans la contemplation et le recueillement, de vivre ma solitude comme un choix d’homme libre.

Le monde environnant est hostile et dangereux. Les règles les plus élémentaires sont bafouées.  Les gens sont devenus cyniques, la compassion n’est plus qu’un mot vidé de son contenus affectif tout comme l’empathie vidé de sa substance qui en faisait sa force.

A notre époque on meurt pour un geste un regard ou une parole, mais cependant je tiens debout contre vent et marée, drapé dans ma dignité je marche la tête haute, l’orgueil étant l’habit des sots, je reste chichement vêtu à l’abri du strass et des paillettes.

Lire la suite