Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog anthologie
Articles récents

Le subterfuge

14 Avril 2013 , Rédigé par gentle13 Publié dans #texte perso

Voici ce qui est :

Le subterfuge

Je suis celui qui est dit l’homme imbu de lui-même dans une longue lettre qu’il s’envoie dans ses moments d’égarements.

Il a perdu pieds lors de son voyage en Inde alors qu’il se croyait à l’abri de ses propres démons… il en est la victime.  Il partit chercher des réponses dans cette lointaine contrée, dans cette partie du monde qui l’a vu naitre lui et celui qu’on nomme l’Eveillé. Depuis tout ce temps sa conscience est envahie d’images qu’il ne connait pas, qu’il ne contrôle pas, de ce fait il prit son courage à deux mains et s’en alla au-delà des mers quittant sa famille sans étant d’âme.

Où va tu lui demandas la voix ?

Trouver des réponses répondit il !

Mais de quelles questions renchérit la voix ?

Si seulement je le savais dit-il !

Tu pars donc à la recherche de réponses dont tu ne connais pas les questions, est-ce cohérent d’après toi ?

Non je l’avoue mais je ne puis faire autrement c’est à cause de ces images qui me hante chaque nuit et dont je ne connais pas la signification mais je sais qu’elles ont leur importances à mes yeux.

Sais tu seulement ce qu’elle représente ?

Non, se sont juste des images qui apparaissent et disparaissent.

Avant de partir assure toi d’en connaître le sens, car ce qui demeure caché doit le rester autrement il serait visible par tous. C’est toi que tu cherches à fuir et ces images ne sont que la conséquence de tes actes et tant que tu ne les accepteras pas elles viendront troubler tes nuits et nuire à ta santé mentale.

 

Il en va de même pour beaucoup d’entre nous sommes nous toujours conscient de nos actes au moment où nous les commettons ?

L’impulsivité, la colère, la jalousie, l’envie, le manque de communication etc etc… ne sont ils pas des facteurs aggravant, ne mettent ils pas en périls notre équilibre et l’équilibre de notre couple, nous ne forcent- ils pas à commettre l’irréparable.

 

L’amour

Quand je suis près de toi j’en oublie les heures

Le monde peut s’écrouler

Mon refuge c’est toi avec tes bras qui m’enserrent

Je suis captif de ton sourire et prisonnier de ton regard

 

Mais ce n’est pas une prison

C’est juste la vie que j’ai choisie

Celle de vivre près de toi

Tu es le rêve auquel j’aspire

 

Rien ne pourrait me rendre plus heureux

Que de voir briller dans tes yeux le désir

Celui de partager mon envie

De dormir près de toi chaque jour que Dieu fait

 

Ton parfum m’enivre

Les sens en éveillent

Le cœur en alerte

Enfin je vis

Gentle13

 

Lire la suite

Anticipation

14 Avril 2013 , Rédigé par gentle13 Publié dans #texte perso

Rage et désespoir

Force et faiblesse nous naviguons au travers des ces écueils
En prenant soin de ne pas nous échouer
Sur les rives de la perdition.

Soyons sage alors que le monde devient fou
Ouvrons les yeux et les oreilles
Sur une terre qui nous crie sa colère
A force de souffrir dans sa chair.

C'est pour l'amour des femmes et des enfants
C'est pour le respect des hommes
Que nous devons nous battre
Afin d'en assurer leur pérennité

L'amour ne se commande pas
la raison commande la prudence
L'amour n'a que faire de la prudence
Le cœur à ses raisons que la raison n'a pas.

Nous vivons une époque dissolue
Nos mœurs sont libres et sans contraintes
Grandeur et décadence
Font que nous irons à notre perte.

 

Mais apparemment rien n’y fait, nous continuons sur notre lancer comme si l’histoire ne nous avait pas servir de leçon, deux mille ans c’est long et très court à la fois, nous recommençons sans cesse les mêmes erreurs. Combien de temps nous faut il pour qu’enfin nous comprenions qu’il est grand temps de changer nos comportements mais j’ai l’impression que l’homme est sourd et aveugle où alors stupide et ignorant pour s’acharner dans la même direction. Mais il y a tellement à dire qu’il faut mieux que je me taise…

Voir  loin c'est prévoir l'avenir, c'est comprendre et entreprendre les actions nécessaires pour éviter que le pire survient : L'homme a-t-il comprit cette donnée du problème ? Je ne pense pas voyez-vous !
Voir loin c'est anticiper les évènements avant qu'ils n'arrivent, aujourd'hui combien sommes-nous à agir ainsi ?
C’est la vie, c'est le temps c'est une histoire que nous vivons chaque jours qui passent englués dans nos soucis quotidiens qui nous empêchent de voir ce qui se passent ailleurs. Des œillères pour filer droit devant, manipulés par les médias, par les signaux stéréotypés que la société nous envoie et que nous décryptons tant bien que mal pour nous conformer à l'image qu’elle veut que nous ayons.

Lire la suite

Voyage au pays des étoiles

14 Avril 2013 , Rédigé par gentle13 Publié dans #texte perso

Il y a regarder et voir

Il y a entendre et écouter

 

Depuis que je navigue sur la toile j’ai vu bien des choses. J’ai croisé le virtuel et m’y  suis embourbé.

Je ne regrette rien.

 

J’ai fais des découvertes, j’ai appris des choses, j’ai fais des rencontres heureuses et hasardeuses. J’ai voyagé d’un bout à l’autre de la planète sans bouger de chez moi. Mais rien ne faut le contact humain, de parler d’échanger, entendre rire et voir sourire.

 

J’ai remonté le temps de la naissance de l’univers jusqu’à aujourd’hui, voyagé à travers les constellations d’Orion et d’Andromède, j’ai suivi un bout de temps notre voie lactée, me suis assis au bord d’un trou noir et médité sur notre sort

 

J’ai chevauché les comètes à la rencontre de notre ami le soleil, j’ai flirté avec la lune, dialoguer avec les étoiles, là j’ai appris à me taire et à écouter, elles m’ont appris à Aimer sans condition, sans préjuger. Elles m’ont susurré à l’oreille que dans chaque être humain il y a un cœur qui bat et que c’est lui qu’il faut aimer. Que c’est lui qui changera un jour la face du monde, que lorsque le jour où tout ses cœurs battrons à l’unissons…….

 

Et puis j’ai vu la terre, je suis resté là suspendu dans le vide à la contempler avec une idée en tête comment faire pour la protéger, j’ai cherché et cherché mais en vain……Aucune idée n’a traversé mon esprit ; soudain je me suis souvenu d’une chose et je me suis dis : Et si à tout ses cœurs qui battent à l’unisson je demandais leur aide ?

Lire la suite

Plaidoyer pour la paix

10 Avril 2013 , Rédigé par gentle13 Publié dans #anthologie

 

Il n’y pas de religion qui ait une prééminence sur une autre vu que nous prions le même DIEU sauf qu’il ne porte pas le même nom mais l’idée est la même. Religion en latin veut dire « relier »  Mais là les liens qui devaient nous unir sont tellement distendus qu’ils s’en sont brisés. Une religion qui veut s’imposer par la force n’en est pas une et il n’y a rien de religieux que de s’attaquer à une autre communauté que la sienne.

 

Ceci est un cri d’alarme, il faut que tout ça s’arrête : il ne faut pas que la peur la bêtise et l’ignorance prédomine sur l’intelligence de vivre ensemble. Ce sont les hommes qui ont déclaré la guerre pas DIEU car lui est AMOUR.

 

Alors n’oublions pas ceci aucune guerre n’est sainte pas plus que les hommes qui l'ont déclarée, ceux là n’ont fait qu’interpréter les écritures à leur convenance.

 

Comme dirait Gandhi, œil pour œil et tout le monde devient aveugle à la fin !

Lire la suite

La parole perdue

10 Avril 2013 , Rédigé par gentle13 Publié dans #mes livres

Là encore, voilà un formidable écrivain : Frédéric Lenoir est philosophe et écrivain. Il dirige Le Monde des religions, produit et anime l'émission « Les racines du ciel » sur France culture. Ses livres sont des best seller traduits dans une vingtaine de langues.

 

La basilique de Vézelay : une des plus anciennes églises dédiées à Marie-Madeleine, la pécheresse des Évangiles. Johanna, archéologue médiéviste, tente d'y établir la vérité sur les origines controversées du culte de la sainte. Mais la sérénité de la jeune femme est rapidement troublée par une série de meurtres sur le chantier d'un de ses collègues à Pompéi et l'étrange maladie de sa petite fille, qui semble inexplicablement liée à ces crimes. Johanna se lance alors dans une enquête périlleuse, dont la clé pourrait bien être l'un des plus grands secrets de l'humanité : la mystérieuse phrase tracée par Jésus sur le sable aux pieds de la femme adultère, la seule qu'il ait jamais écrite.

Lire la suite

Haruki Murakami

10 Avril 2013 , Rédigé par gentle13 Publié dans #mes livres

Le connaissais-vous cet écrivain génial qui vient du pays du soleil levant :

Haruki Murakami, l'écrivain des deux mondes

Avec 1Q84 l'auteur glisse du réel au fantastique, une sorte de piège dans lequel vous tombez dès les premières pages, d'aillleurs, à ce sujet, ce fut un triomphe au Japon. Moi qui est déjà lu plusieurs de ces livres je vous les conseille vivement vous ne regretterez à aucun moment de vous y plonger et de vous laissez entraîner à sa suite. Croyez-moi on est vite captif, prisonnier du mot et des verbes. Je n'en dis pas plus à vous de faire l'expérience Murakami

Lire la suite

L'amour éternel

3 Avril 2013 , Rédigé par gentle13 Publié dans #texte perso

Je ne sais pas je ne sais plus, je suis perdu dans ce monde ! Que suis-je censé faire ou dire ?

 

C’est l’histoire d’un soir

Où il n’y a rien à voir

Il verse une larme

Mais c’est dérisoire

Une photo dans un tiroir

Lui arrache un soupir

 

Deux mots griffonnés à la hâte

Et c’est le désespoir 

Ni regard ni sourire

Le pire c’est l’absence de désir

Quatre mots alignés sur une page blanche et c’est la fin d’un rêve. Il les lit mais n’en comprend pas le sens, suspendu au bord de l’abîme ces quatre mots le frappe avec une rare violence. Son esprit s’égare, il n’arrive plus à lire…

Il pose alors le livre sur la table et regarde sa femme : Belle comme au première jour de sa rencontre, j’ai de la chance se dit-il. Elle lève les yeux vers lui et lui sourit avec tendresse : Que t’arrive-t-il demande-t-elle ?

Rien, lui répondit-il ! Je t’aime c’est tout.

Le bonheur est éphémère pensa-t-il ! Il se dit tout bas qu’il fera en sorte que jamais ces quatre mots ne viennent le frapper à son tour. Le bonheur d’un couple dépend des choix que l’on fait, des mots que l’on dit ou bien que l’on tait.

Lire la suite

La sainte et le pêcheur

3 Avril 2013 , Rédigé par gentle13 Publié dans #texte perso

Le voila ivre de vin trop bu

Le regard troublé et la démarche vacillante

Mains tremblantes et mémoire altérée

Le voilà hagard tombant dans le ru

 

 Il est resté là où il est tombé

Sa mie est là au regard courroucé

Mais avec tendresse l’aide à se relever

En le sermonnant chemin faisant

 

Honte et dépit

Colère et chagrin

Solitude et désespoir

Leur monde est ainsi fait

 

Dans la tourmente de leur quotidien misérable

Une parole donnée n’est point reprise

Les voies du seigneur ne sont-elle pas impénétrable

Car celui qui aime choisit.

Lire la suite

Damoiselle et damoiseau

3 Avril 2013 , Rédigé par gentle13 Publié dans #texte perso

 

Allongée, lascive à demi vêtue 

La belle se prélasse au premier rayon printanier

Sur l’herbe humide par la rosée matinale

Pose langoureuse au bon soin de l’œil qui l’épie

 

Il va s’en dire que la coquette joue

A celle qui ne voit rien mais qui n’en perd miette

Celui qui croyait surprendre se voit prit

Tel un collégien à l’œil coquin

 

La quiétude du lieu permet les frivolités matinales…

La belle baisse sa garde et offre sa corolle

N’y voyait pas de la soumission car l’acte est délibéré

La fleur s’épanouit si la main est verte

 

Le soleil darde ses rayons sur les tourtereaux endormit

Le chant des geais berce leur sommeil

L’Amour les cueille au printemps de leur vie

De là éclosent les fleurs nouvelles

Lire la suite

La belle et le rustre

15 Janvier 2013 , Rédigé par gentle13 Publié dans #texte perso

Dans le sous-bois l’ombre qui plane

Envahi l’espace

Papillon contre libellule

 

Battement d’ailes

Léger bruissement, frôlement imperceptible

Le ru suit son cours sans émouvoir

 

Sous l’effet de la brise

Les jonquilles se courbent et se redressent

Elles tendent leurs longues tiges pour flirter avec le soleil

 

L’ivresse du printemps

Grise les belles colombes

L’ardent passionné part butiner la blanche corolle

 

S’enivrer du doux nectar

N’est pas du goût de la belle colombe

Qui avec grâce referme sa corolle

 

Pauvre ardent passionné

Qui tête basse s’avoue vécu

Le faible n’est pas toujours celui qu’on croit

 

De sa mésaventure leçon il en tirera

On peut accéder à la corolle

Que si la douce colombe le permet

Lire la suite