Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le bonheur existe : Je l'ai rencontré

Publié le par gentle13

Rien de ce que j’ai vu ou dis ne pourra défaire ce qui est !

 

J’ai vu son  visage, je ne pourrais plus l’oublier, le bonheur est une chose bien étrange. Moi, qui n’y croyais plus, il est venu frapper à ma porte.

 

Cachée derrière le voile et drapée dans un négligé qu’elle maintenait fermé avec une candeur de jeune fille qui découvre l’amour pour la première fois D’un pas léger elle s’avança vers moi, sourire aux lèvres, ses yeux  semblaient m’adressé un message que j’eu du mal à déchiffrer. Etait-ce la réalité où le fruit de mon imagination ? Je ne saurais le dire mais une chose est sûre j’étais subjugué par ce sourire.

 

La timidité m’empêchait de réagir elle eut tôt fait de s’en rendre compte, elle prit ma main et m’entraîna à sa suite, je la suivais sans mot dire, je me laissais guider par cette femme que je ne connaissais pas

 

Je me réveillais le lendemain, elle avait disparu mais son parfum flottait encore dans l’air, je sentais encore sur ma peau ses caresses, ce n’était pas une illusion, je connu ce soir-là la félicité, cet Amour intense que je n’ai jamais connu auparavant, ce n’était plus l’union de deux êtres de chairs et de sangs mais la fusion de deux esprits.

 

Cela s’est passé il y a fort longtemps, il ne m’en reste que le souvenir.

Publié dans texte perso

Partager cet article

Repost 0

La cathédrale de l'Amour

Publié le par gentle13

J’étais là devant l’antique cathédrale tombée en ruine, abandonnée par tous. Seuls les souvenirs hantaient encore les lieux. Alors, je fermais les yeux et là soudain elle revivait et resplendissait dans la lumière douce et dorée.

Un bref instant je revis cette cathédrale au temps de sa splendeur quand les fidèles se précipitaient  pour écouter les sermons du vieux curé et surtout quand la musique jaillissait du grand orgue. Un son pur, cristallin s’élevé comme un souffle léger et puissant à la fois.

Mais hélas, la vision une fois disparue, ce n’était plus qu’un vaisseau fantôme issu d’un passé lointain  et déserté. Malgré tout on sentait de temps à autre une sorte d’énergie qui circulait dans les traverses, un courant glacé vous enveloppez et vous transpercez en vous laissant une impression bizarre comme si quelqu’un était entrain de vous passer à travers.

Qu’est-ce donc que cela ?

Je ne sais pas,

Peut-être que l’empreinte énergétique d’un quelconque personnage qui a vécu là et qui a soit aimer soit souffert.

Mais qu’est ce qui la retient ici ?

Là encore je n’ai guère de réponse !

Peut-être que  son âme, par cette souffrance ou cet amour perdu, est restée emprisonnée dans ce lieu et cherche à travers le temps et les souvenirs à revoir l’être aimé.

L’esprit qui est animé de vengeance de rancœur ou de colère ne trouvera pas le repos, il faut de son vivant bannir ces émotions et ces sentiments-là.

Pourquoi ?

Parce qu’avec l’Amour ce sont les seuls bagages que l’on mène avec soi lors du passage.

Quel passage ?

Celui qui conduit à ta naissance !

Tu parles aussi de la cathédrale de l’Amour, mais qu’est-ce donc ?

C’est le CŒUR,  c’est  ton âme, ton moi, ton être véritable.

 

La liberté authentique réside dans le détachement.

Publié dans texte perso

Partager cet article

Repost 0

Ô ma douce FRANCE

Publié le par gentle13

Ô ma douce FRANCE, qu’es-tu devenue! Le français se meure, noyé dans la diversité des idiomes. Je me souviens et je désespère.La FRANCE a perdue ses valeurs culturelles et autres aux profits d’autres qui prennent le pas sur les nôtres. Je me souviens et je désespère. La FRANCE était sur les rails, elle tenait le cap mais là le capitaine on le sait à changé… Je crains le pire car on va vite rejoindre les pays endettés et j’ai peur qu’un jour notre drapeau change de couleur, j’espère simplement n’être plus de ce monde.

Publié dans texte perso

Partager cet article

Repost 0