Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Cinéma

Publié le par gentle13

Les sorties cinematographie de cette semaine, voilà mon choix

Photo : Vénus noire

Vénus noire

Drame (02h44min) - Date de sortie : 27/10/2010

De Abdellatif Kechiche

Avec Yahima Torres, André Jacobs


3,1(3,1)

Paris, 1817, enceinte de l'Académie Royale de Médecine. « Je n'ai jamais vu de tête humaine plus semblable à celle des singes ». Face au moulage du corps de Saartjie Baartman, l'anatomiste Georges Cuvier est catégorique...

thriller (01h43min) - Date de sortie : 27/10/2010

De Anton Corbijn

Avec George Clooney, Thekla Reuten

.Photo : The American

Un assassin se cache dans une petite ville italienne juste avant une dernière mission. Mais il baisse sa garde et noue des relations qui pourraient compromettre ses projets.

Publié dans cinéma

Partager cet article

Repost 0

La grande librairie

Publié le par gentle13

J'ame la littérature étrangère, quelle soit asiatique, allemande  ou américaine sans bien entendu dénigré la littérature française. Nous avons aussi dans ce domaine nos lettres de noblesse. Nous n'avons pas grand chose à envier aux autres, notre histoire regorge de noms célèbres que je citerais pas ici parce que ceux qui aiment lirent les connaissent déjà. Mais malgré tout je ne peux m'empêcher d'en citer un ou deux : PROUST, CAMUS, CELINE et bien d'autres encore. Pour l'instant  je vous laisse en compagnie de ces trois auteurs, que je dois avouer, n'avoir jamais rien lu d'eux. Il n'est jamais trop tard...

 

Luka et le Feu de la vie
Salman Rushdie est né à Bombay, en Inde, en 1947, puis arrive très jeune en Grande-Bretagne. Auteur du livre Les Enfants de minuit, couronné par le Booker Prize en 1981 et publié pour la première fois en France en 1983, il connaît aussitôt un immense succès mondial. Salman Rushdie est aussi l’auteur d’essais, de nouvelles et de plusieurs romans, parmi lesquels Les Versets sataniques, traduits chez Christian-Bourgois en 1989 et Plon en 1999 ; Le Dernier Soupir du Maure ou Shalimar le clown, publiés chez Plon en 1996 et 2005. Il a été anobli par la reine d’Angleterre en 2007.

Luka et le Feu de la vie
Salman Rushdie
Ed. Plon, coll. Feux croisés, octobre 2010
216 p. - 18 euros
Infos éditeur

 

Indignation

Né le 19 mars 1993 dans le New Jersey, aux Etats-Unis, Philip Roth est l’auteur d’une œuvre considérable et en partie autobiographique. Depuis 1959 et la parution de son premier recueil de nouvelles, Goodbye, Columbus, récompensé par le National Book Award, il cumule les prix. Il décroche un deuxième National Book Award en 1995, pour Théâtre de Sabbath.

Il est révélé avec fracas au grand public en 1969, avec son roman Portnoy et son complexe. Et c’est avec le cycle de Newark - sa ville natale devenue le décor de ses romans - qu’il réalise ses œuvres les plus personnelles : Pastorale américaine (couronnée par le prix Pulitzer), J’ai épousé un communiste ou encore La Tache (prix Médicis Etranger) mettent en scène son double littéraire, Nathan Zuckerman, et interrogent la notion de rêve américain pour mieux la démystifier. A 76 ans, l’écrivain le plus provocateur de sa génération, souvent favoris, jamais lauréat, du prix Nobel, clôture en 2009, avec Exit le fantôme, cette saga avec celui qui aura été son héros durant neuf romans.

Indignation
Philip Roth
Marie-Claire Pasquier (trad.)
Ed. Gallimard, coll. Du monde entier, septembre 2010
208 p. - 17,90 euros
Infos éditeur

 
Karen Louise Erdrich, née le 7 juillet 1954 dans le Minnesota, aux Etats-Unis, est une auteur américaine de romans, poésie et livres pour enfants. Elle est une des figures les plus emblématiques de la jeune littérature indienne et appartient au mouvement Renaissance amérindienne.
La Malédiction des colombes
Louise Erdrich
Ed. Albin-Michel, coll. Terres d’Amérique, août 2010
498 p. - 22,50 euros
Infos éditeur
La Malédiction des colombes

Publié dans mes livres

Partager cet article

Repost 0

Littérature japonaise

Publié le par gentle13

Connaissait vous la littérature japonaise, si oui je ne vous apprendrez rien de l'auteurs dont je vais parler, si non se sera pour vous une découverte.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Yukio_Mishima

Le Pavillon d'or Yukio Mishima

«Sans rien changer à sa pose parfaitement protocolaire, la femme, tout à coup, ouvrit le col de son kimono. Mon oreille percevait presque le crissement de la soie frottée par l'envers raide de la ceinture. Deux seins de neige apparurent. Je retins mon souffle. Elle prit...
Lire la suite

«Sans rien changer à sa pose parfaitement protocolaire, la femme, tout à coup, ouvrit le col de son kimono. Mon oreille percevait presque le crissement de la soie frottée par l'envers raide de la ceinture. Deux seins de neige apparurent. Je retins mon souffle. Elle prit dans ses mains l'une des blanches et opulentes mamelles et je crus voir qu'elle se mettait à la pétrir. L'officier, toujours agenouillé devant sa compagne, tendit la tasse d'un noir profond.
Sans prétendre l'avoir, à la lettre, vu, j'eus du moins la sensation nette, comme si cela se fût déroulé sous mes yeux, du lait blanc et tiède giclant dans le thé dont l'écume verdâtre emplissait la tasse sombre - s'y apaisant bientôt en ne laissant plus traîner à la surface que de petites taches -, de la face tranquille du breuvage troublé par la mousse laiteuse.»
Biographie
Yukio Mishima (pseudonyme de Kimitake Hiraoka) est né en 1925 à Tôkyô. Son œuvre littéraire est aussi diverse qu'abondante : essais, théâtre, romans, nouvelles, récits de voyage. Il a écrit aussi bien des romans populaires qui paraissent dans la presse à grand tirage que des œuvres littéraires raffinées, et a joué et mis en scène un film qui préfigure sa propre mort.
Il a obtenu les trois grands prix littéraires du Japon. En novembre 1970, il s'est donné la mort de façon spectaculaire, au cours d'un seppuku, au terme d'une tentative politique désespérée qui a frappé l'imagination du monde entier.
Mishima fut un grand admirateur de la tradition japonaise classique et des vertus des Samouraïs. Dans ses œuvres, il a souvent dénoncé les excès du modernisme, et donné une description pessimiste de l'humanité

Publié dans mes livres

Partager cet article

Repost 0

Guillaume CANET

Publié le par gentle13

Voici un article trouvé sur evene, qui devrait intéresser ceux qui aiment le cinéma et Guillaume CANET.en particulier :

Guillaume Canet, né le 10 avril 1973 à Boulogne-Billancourt en France, est un acteur, réalisateur, producteur de cinéma associé, scénariste, dialoguiste, adaptateur français.

En 2000, il est récompensé par le Prix Jean Gabin.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Guillaume_Canet

J'ai déjà vu de lui "Ne le dit à personne" tiré du livre comme sait de Harlan COBEN.

En lien les deux sites auxquels que je me suis référé.

La note evene : 4/5La note evene : 4/5

Les Petits Mouchoirs

de Guillaume Canet

[Comédie]

Sortie en salle : 20 Octobre 2010

A la suite d'un événement bouleversant, une bande de copains décide, malgré tout, de partir en vacances au bord de la mer comme chaque année. Leur amitié, leurs certitudes, leur culpabilité, leurs amours en seront ébranlés. Ils vont enfin devoir lever les "petits mouchoirs" qu'ils ont posés sur leurs secrets et leurs mensonges.

Casting : Guillaume Canet (Réalisation), François Cluzet , Marion Cotillard , Valérie Bonneton , Benoît Magimel , Gilles Lellouche , Anne Marivin , Jean Dujardin , Philippe Lefebvre

Les Petits Mouchoirs - cinéma En savoir plus sur "Les Petits Mouchoirs"

Publié dans cinéma

Partager cet article

Repost 0

Les gardiens du temple

Publié le par gentle13

Je Suis partir voir ailleurs, les lendemains sont comme ici, des lendemains qui déchantent et des nuits qui enchantent, l’exotisme qui éveille les sens endormis par le conformisme et la morale

J’en suis revenu, que dire de plus!!!

On se fait des idées mais ce ne sont que des leurres

Les ombres et les lumières sont identiques…  

 

J’ai vu les eaux noyer la terre !

J’ai vu ceux qui ont versé un torrent de larme que leurs yeux en sont rougis.

J’ai  vu, j’ai vu…Tant de malheur tant de drame la peur dans les yeux, l’estomac dans les talons, les familles décimés et endeuillés

Puis un jour,

J’ai vu l’espoir renaître, les sourires et les rires, les pleurs ont cessé.

J’ai vu la solidarité, la compréhension, l’Amour et la tendresse celle qui se donne sans jamais se reprendre ni demander en retour.

J’ai enfin vu une aube nouvelle se lever sur une humanité qui a payée le prix fort de l’égoïsme et du nombrilisme.

 

Aujourd’hui enfin les hommes sont devenus des Hommes.

 

N’oublions pas, n’oublions jamais, le passé à été un incubateur où sont nés les maux qui nous ont affligés et infligés tant de souffrance, ayons le courage et la volonté de refermer la boîte de Pandore et veillons de toute nos forces à la garder à jamais scellée. Soyons en quelques sortes les gardiens du temple

Publié dans texte perso

Partager cet article

Repost 0

Archéologie de l'enfer

Publié le par gentle13

Il y a quelque  temps déjà j'ai découvert tout à fait par hasard un site littérairehttp://www.amourier.com que j'ai trouvé fortement intéressant. Je voudrais aujour'hui vous présenter un livre :

 

Archéologie de l'enfer

 Michel Ménaché & Grégoire Zibell

Propos du livre

Archéologie de l’enfer naît d’une rencontre sans visage(s). De photographies reçues par mail. De textes envoyés en retour…
Les objets et les fragments de la réalité du camp retenus par l’œil du photographe sont investis par l’écriture comme si les derniers témoins ayant survécu à la Shoah avaient disparu, et qu’il fallait encore interroger le lieu de mémoire, appréhender les dernières traces, redécouvrir les épaves du plus effroyable des naufrages historiques perpétré par des humains. Presque nos semblables.

Les pièces à conviction réunies ici n’instruisent pas un nouveau procès, n’instrumentalisent pas les documents. Elles visent simplement à aiguiser le regard, à convoquer dans une double démarche artistique et éthique la réflexion et l’imagination, contre l’indifférence, contre la banalisation du mal, sans intention démonstrative, sans esthétisation inconsidérée. Au-delà des apparences…
En libre et totale responsabilité… (extraits du prologue de Michel Ménaché)

http://www.amourier.com

Voila le lien à suivre si vous voulez découvrir le site, pour ma part je le trouve très enrichissant et je vous invite à vous s'y promener.

Publié dans anthologie

Partager cet article

Repost 0

Mister Dream

Publié le par gentle13

J’ai regardé au loin et je l’ai vu disparaître

Sa chevelure flamboyante flotté au vent et j’aurais voulu me rallier à sa bannière. Mais il était trop tard.

J’ai regardé au loin, dans le ciel limpide elle s’est envolée me laissant avec mes regrets de n’avoir pas su l’aborder quand il fallait.

J’ai regardé au loin les yeux dans le vide et le cœur au bord de l’abîme, comme un automate je franchis le pas restant……la chute sembla durer une éternité.

Mais chose étrange je ne ressentais aucune peur, et plus je tombais dans le vide et moins j’avais peur comme si la mort m’étais étrangère et qu’elle m’épargnerait par je ne sais quel hasard

Combien de temps s’était il écoulé? Je n’avais aucune idée. Le sol s’approcher à grande vitesse et au moment où j’allais m’écraser une sonnerie stridente retentit et je sentis par la même occasion qu’on me secouait

C’était ma moitié et le réveil, je la regardais éberlué comme si j’avais vu un fantôme, c’était bien elle la chevelure flamboyante que j’avais vu s’éloigner.

Il était 7h00 du matin, j’avais fais un rêve, est il prémonitoire ? L’avenir me le dira !

Publié dans texte perso

Partager cet article

Repost 0

La grande librairie

Publié le par gentle13

J'ai découvert aujourd'hui grace à une emission littéraire sur France 5 de François BUSNEL dans la "grande librairie" Alexandre JOLLIEN dans le philosophe nu. 

Né en 1975, Alexandre Jollien a vécu dix-sept ans dans une institution spécialisée pour personnes handicapées physiques. Philosophe et écrivain, il a écrit Éloge de la faiblesse (Cerf, 1999), Le Métier d’homme (Seuil, 2002) et La Construction de soi (Seuil, 2006).

http://www.seuil.com/fiche-ouvrage.php?EAN=9782020959155

Couverture de l'ouvrage : Le Philosophe nu - Alexandre Jollien

Le Philosophe nu

Alexandre Jollien


Depuis L’Enfant éternel, prix Femina du premier roman 1997, et Sarinagara, prix Décembre 2004, Philippe Forest a publié plusieurs romans et essais aux éditions Gallimard, dont Le Nouvel Amour en 2007 et Araki en 2008.

Le Siècle des nuages
Philippe Forest

http://www.france5.fr/la-grande-librairie/IMG/jpg/010953_7_2bb.jpg

Publié dans mes livres

Partager cet article

Repost 0

L'aligneur de mot

Publié le par gentle13

L’aligneur de mot

 

J’ai fait une pause mais hélas elle s’est éternisée.

 

L’inspiration est créatrice mais aussi capricieuse. J’ai passé du temps à la chercher elle a passé son temps à me fuir.

 

Il faut sortir du réel pour se reconstruire.

Se plaindre ne sert à rien et ne résout rien non plus. Il faut se taire et accepter ses souffrances. Ce n’est pas de la résignation mais du courage face à l’adversité.

 

Je ne suis pas romancier ni écrivain, j’aligne les mots les uns à aux autres, oui voilà ce que je suis un « aligneur de mots » je leur courre après comme un marathonien  mais qui ne gagne rien car ils courent plus vite que moi.

 

Il est plus facile de dire que de faire mais il est autant difficile de faire ce que l’on dit : c’est le courage des opinions

Il est exact que je fuis la réalité comme on fuirait la guerre est ses horreurs ; chacun de nous porte sa croix seulement elle est plus ou moins lourde que d’autres. On pense ce que l’on est on est ce que l’on pense, à nous de penser différemment.

Se laisser aller c’est s’enfermer dans sa vie et là elle devient une prison où on a construit ses propres barreaux.

Envier les autres c’est s’oublier soi même, à trop s’écouter on entend plus les autres. Il y a le »Nous » équilibré quand le «Je » est stable.

Avoir confiance en soi c’est accepter ce que l’on est, vouloir à tout prix ressembler aux autres c’est se perdre au profit d’une image, d’un reflet qui nous ne correspond pas forcément

Publié dans texte perso

Partager cet article

Repost 0