Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le poète au coeur triste

Publié le par gentle13

La poésie aiguise les sens de l’homme

Le poète s’enivrera de vers car un jour viendra où…

La poésie s’effilochera

Sous la voûte céleste.

 

Les rimes s’élèveront et résonneront comme un écho,

Comme le son porté par l’air qui,

Se répand de vallée en vallée,

Se disloqueront comme fracassées par une main invisible.

 

Puis un jour,

Éveillé par les bruits de lointain de la guerre,

Une guerre différente où les mots sont pires que les armes,

Où les mots causent plus de souffrance que la mort.

 

Enveloppés de rimes malsaines et malfaisantes,

Jetées au gré des chemins elles pourrissent,

La poésie abandonnée par des poètes sans vergogne,

Qui confondent les vers avec un libertinage de mots mielleux.

 

Que reste-t-il de nos trouvères et troubadours d’antan.

 

Qui allaient au hasard des chemins parfumant la campagne de strophes,

Parfait élixir d’amour qui trouble les demoiselles en quête de prince charmant,

Qui remplisse d’émoi les dames d’expériences,

Où les corps se tendent vers l’inexorable amour de leur vie.

 

Que reste-t-il de cet amour courtois

 

Où la langue était légère,

Où les mots s’envolaient gracieux comme des colombes,

Le brasier ardent de l’amour était entretenu par la magie du verbe,

Empreint d’une indicible volupté à conquérir les cœurs.

 

Mais le charme s’évanouit à chaque siècle qui passe.

 

L’homme s’affaire à de juteuse besogne,

Brisant le cercle de la culture,

Se noyant dans le vice, mer immonde,

Où l’intelligence se brise au creux d’une vague.

 

Conscience sans âmes pour ceux et celles qui vivent dans le mépris des règles et des lois

 

Siècle sombre où la lumière s’éteint peu à peu,

Siècle de ténèbres où la guerre envahit le monde,

Où la peur se lit sur les visages,

Où les vagues déferlantes de la mort se rue à l’assaut des villes et des villages.

 

Enfant sans âges pardonnent à tes aînés,

Enfances brisées n’oublie jamais,

L’homme est un animal féroce qui tue souvent par plaisir,

que tout cela enfant de demain aiguise tes réflexions.

 

Affine tes jugements.

Afin que l’irréparable ne soit plus jamais commit.

 

Le passé a laissé des traces,

Que ta mémoire ne les efface pas,

Contemple-le à travers une vitre aux verres armés,

Pour qu’il ne ressurgisse et ne vienne hanter tes rêves futurs.

 

Regard vide où l’amour s’est noyé dans des larmes amères,

Petits cœurs endurcis à force de souffrances et de privations,

Tu as été conçu dans l’amour,

Tu es né dans l’horreur.

 

Edifiant paradoxe

Futile vanité

 

L’homme engendre la vie pour la détruire.

Publié dans texte perso

Partager cet article

Repost 0

Damoiselle et damoiseau

Publié le par gentle13

 

Allongée, lascive à demi vêtue 

La belle se prélasse au premier rayon printanier

Sur l’herbe humide par la rosée matinale

Pose langoureuse au bon soin de l’œil qui l’épie

 

Il va s’en dire que la coquette joue

A celle qui ne voit rien mais qui n’en perd miette

Celui qui croyait surprendre se voit prit

Tel un collégien à l’œil coquin

 

La quiétude du lieu permet les frivolités matinales…

La belle baisse sa garde et offre sa corolle

N’y voyait pas de la soumission car l’acte est délibéré

La fleur s’épanouit si la main est verte

 

Le soleil darde ses rayons sur les tourtereaux endormit

Le chant des geais berce leur sommeil

L’Amour les cueille au printemps de leur vie

De là éclosent les fleurs nouvelles

Publié dans texte perso

Partager cet article

Repost 0

Le mot maître des maux

Publié le par gentle13

 

Le mot maître des maux

C’est la force des mots, la magie du verbe qui enchante qui ensorcelle. Le verbe purificateur qui nettoie l’âme de ses scories et la mène au salut. Le dernier voyage qui la libère du poids qui l’enserrer dans ce corps. Chair et sang mêlé ont fait de nous des êtres soumis à la pesanteur.

 

Il y a les mots qu’on dit

Il y a les mots qu’on tait

Il y a les mots qui tuent

 

Cependant,

Certains êtres éveillés arrive à s’échapper de cette contrainte ; par la méditation, l’ascèse.  C’est la vie des grands maîtres spirituels, la pratique quotidienne du jeûne et de la prière ont fait de leurs corps un véhicule pour dépasser les lois de la physique : Je n’en dirais pas plus car peu me croiront.

 

Certains me prendront pour un hurluberlu, ce n’est pas grave, ils sont responsables de leur pensée comme je suis responsable des miennes.

 

Par contre à l’instar de ces maîtres spirituels

Il existe en ce bas monde des êtres méchants, je pense qu’ils le sont par nature, et quoi qu’on dise ils persisteront à être et rester des petites gens rongés par la mesquinerie et l’arrogance.

Publié dans texte perso

Partager cet article

Repost 0

Morale et vertu

Publié le par gentle13

Morale et Vertu

Il y a des histoires et l’Histoire

Il y a les rires et les pleurs

Il y a les ombres du passé qui resurgissent, rien ne s’efface vraiment, et le passé un jour nous rattrape.

J’ai écrit un jour que l’orgueil est l’habit des sots et je le maintiens. L’humilité est une denrée rare que peu de personne consomme, pourtant je n’ai jamais vu ceux qui le sont (humble) avoir une indigestion…

 

Il y des histoires d’Amour, c’est quand même les plus belles, même si parfois elles finissent mal,  des histoires à « dormir debout » tellement elles sont énormes que personne n’y croit hormis les crédules bien entendu, les romains en leur temps on dit : Plus le mensonge est gros plus le peuple y croit. Il y a des histoires tragiques qui laissent des traces indélébiles, des empreintes si profondes qu’on se croirait au fond d’un abîme où la lumière ne parvient plus à nous éclairer, c’est la plus dramatique.. Il a aussi des histoires à « mourir de rire ». Je préfère celles là, elles ne font de mal à personne !

 

Et puis il y a Toi, il y a Nous, il y a tout ceux qu’on abreuve de fausses promesses pour en tirer le meilleur et qu’on jette aux orties quand le meilleur est acquis.

Il y a des préceptes auxquels je crois : « Les premiers seront les derniers et les derniers les premiers » » ou encore «regarde la poutre qui est dans ton œil au lieu de regarder la paille dans l’œil de ton voisin » ou encore cette dernière que je préfère « Que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre » etc..

 

Hélas on en est bien loin. De nos jours on vit sur l’apparence et l’illusion, on dépossède l’autre du peu qu’il a pour mieux s’enrichir soi même et cela sans aucun scrupule. La morale et la vertu ont été immolées sur l’autel du profit.

 

Méfions-nous le temps nous est compté…

Publié dans texte perso

Partager cet article

Repost 0

Servitude

Publié le par gentle13

Je croyais avoir atteint l’âge de raison mais non : je flirt avec la déraison et côtoie l’utopie. I have a dream…

 

Dans l’ombre du grand homme sommeille l’âme d’un enfant, cette part d’humanité que l’homme à perdu au fil des millénaires.  

 

J’ai vu les ombres déferlées sur la ville, j’ai vu le mal prendre racine dans le cœur des hommes.

 

J’ai vu, j’ai vu… Tant de choses que ma coupe en est pleine. La réalité est un rêve déguisé. L’espoir c’est ce qui reste quand on nous a tout pris.

Celui qui donne ne doit pas s’en souvenir mais celui qui reçoit ne doit pas l’oublier.

 

J’ai tant crié qu’aphone j’en suis devenu

J’ai tant pleuré que mes yeux se sont asséchés.  Sur les rives de la servitude je suis enchaîné, car je ne suis pas bien né, tel le galérien sur les trirèmes royales…

 

Soudain un cri rauque, un cri venu d’outre tombe, il sursaute effrayé et en sueur, le cœur battant à tout rompre, le sang affluant dans ses veines à se les faire péter. La gorge sèche et le front brûlant…ouf se dit il ce n’était qu’un cauchemar !

 

Si seulement c’était vrai !!! 

Publié dans texte perso

Partager cet article

Repost 0

Et demain?

Publié le par gentle13

Le temps a passé, les rêves se sont évanouis, la réalité nous impose sa présence : Lourde et maussade. Pour certains la vie est un conte de fée tandis que pour d’autres…Mais à qui la faute ?

Sempiternelle question, comme une écharde qui provoque une douleur lancinante mais bien réelle.

Toutefois nous devons rester positifs, il faut garder l’espoir de voir se dessiner les contours d’une nouvelle ère où l’homme aura décidé que le temps est venu de transcender sa condition pour en devenir « l’apôtre ».

Utopie ?

Je ne crois pas !

Nous devons changer nous même si nous voulons voir un jour les choses évoulées dans le bon sens, nous devons projeter à l'extérieur" vers l'autre" ce que nous avons de meilleur en nous.

J'ai l'espoir chevillé au corps

Je suis de nature positive même si par moment le doute m'envahit...Mais ça ne dure qu'un instant.

Un temps bref qui n'a pas le loisir d'entamer l'espoir de voir la lumière briller dans leur coeur de chacun d'entre nous. Je rêve de voir un jour une tempête d'amour et joie venir balayer la surface de la terre afin de la nettoyer, de la purifier des mauvaises pensées et actions que nous être humains entretenons, conservons préservont chaque jour qui passe.

Le temps est venu de faire fi des différences même si cela nous paraît difficile ou incongru voir inconcevable à réaliser, pourtant nous devons chacun d'entre nous participer à cet effort collectif pour enrayer la spirale de violence dans laquelle nous sommes entraîner, c'est comme un tsunami dévastateur que rien n'arrête, comme un incendie qui brûle tant qu'il y' a du combustible, privé le affammé le et il s'éteindra de lui même.

Un utopiste ?

Un rêveur, je suis peut être les deux mais que m'importe si je vois ce jour arriver avant de fermer les yeux et de partir pour un ailleurs si toutefois il existe quelque part...

Publié dans texte perso

Partager cet article

Repost 0

mystère de la ville blanche

Publié le par gentle13

Promotion pour la page "mystère de la ville blanche" :

J’ai vu le temps s’écouler comme une fuite d’eau, se vider de sa substance et devenir pâle comme un petit matin d’hiver. La neige tombe dru, la ville est revêtue d’un épais manteau blanc, comme un isolant où les bruits sont étouffés. Il y règne un étrange silence.

 

La ville s’éveille de sa torpeur, la nuit fut froide et lugubre, le boulanger est à pieds d’œuvre le pain est…

Lire la page "mystère de la ville blanche".

Publié dans texte perso

Partager cet article

Repost 0

L'homme et la religion

Publié le par gentle13

Promotion pour la page "L'homme et la religion" :

Je vais aujourd’hui vous parler d’un sujet qui fait battre les montagnes tout comme la politique et le sport (surtout le foot) : La religion ou plutôt l’homme et son rapport avec Elle.

 

Le problème ce n’est pas la religion mais l’homme.

 

Le fait de vouloir en imposer une au profit d’une autre, aucune religion n’est meilleure ou supérieure à…

Lire la page "L'homme et la religion".

Publié dans texte perso

Partager cet article

Repost 0

L’utopiste.

Publié le par gentle13

Promotion pour la page "L’utopiste." :

Antoine ou l’utopiste. J’ai lu et j’ai écris, tout cela a-t-il un sens ? Sur le coup je ne sais ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas !

Mes idées, mes textes sont ils le fruit de mon imagination ou de ce que j’ai lu depuis toutes ces années ? Là je suis perplexe pour ne pas dire perdu.

 

Je ne me suis jamais posé ce genre de question jusqu’à ces derniers jours…

Lire la page "L’utopiste.".

Publié dans texte perso

Partager cet article

Repost 0