Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L’homme un robot d'un nouveau genre...

Publié le par gentle13

L’histoire de France, notre histoire qu’on en dise. Une vieille histoire qui commence il y a fort longtemps.

Un passé tumultueux, orageux. Une ombre oppressante qui pèse de tout son poids sur notre présent et notre avenir. Un souvenir qui nous hante et nous poursuit depuis la nuit des temps. Nous sommes les artisans de ce monde-là, dans le bien comme dans le mal. Nous en portons encore les stigmates, généalogie et hérédité se mélangent étroitement et nous avons en nous les gènes de nos ancêtres tout comme leurs qualités et leurs défauts. Nous ne pouvons y échapper.

L’histoire est une leçon dont on n’a tiré aucun enseignement, avec le temps on aurait dû apprendre ou tout du moins…comprendre.

Même pas ! Pensez-vous sut été trop bien.

C’est l’histoire des hommes, de l’arrogance et de la bêtise de certains qui ont confondu orgueil et préjugés avec sagesse et prévoyance. Mais je ne veux pas brosser de notre histoire un tableau trop noir. Il y a eu des avancées significatives dans de nombreux domaine.

Interlude

J’ai suivis la voie du milieu je suis arrivé nulle part, je n’étais peut être pas prêt pour ça.

J’ai rebroussé chemin je suis revenu de nulle part, quel est le sens de la vie, quelle est la raison pour laquelle nous sommes nés, pourquoi naître s’il faut mourir ?

Que de questions existentiels mon ami !

Ne peux-tu pas te contenter de vivre tout simplement sans te torturer le cerveau inutilement !

Ben non, que veux-tu je suis ainsi né !

J’en reviens à notre histoire, celle de l’homme à travers le temps, l’histoire de ces grands hommes, roi comme président, qui se sont succédé du moyen âge jusqu’à nos jours et qui ont laissé des traces, visibles encore de nos jours. Mais je constate une chose, l’homme n’a guère évolué dans sa mentalité. Son état d’esprit s’est acclimaté aux conditions qui leur ont été imposés par le progrès scientifique industriel et médical. Fallait survivre et s’adapter à un monde de plus en plus technique qui fait de l’homme un produit plus qu’un être humain fait de chair et de sang. C’est l’ère du robot qui a supplanté l’homme dans beaucoup de domaine. Il n’a aucune contrainte d’ordre physique contrairement à nous. Ni faim ni froid ni soif ni fatigue, pas d’émotion rien qu’une machine programmé pour effectuer une tâche donnée.

Hélas…. Jusqu’au jour où un bing crush (un bing bang à l’envers) viendra tout remettre en question…

Partager cet article

Repost 0

Le monde d’hier et d’aujourd’hui

Publié le par gentle13

Ceci est une histoire, l’histoire de tout un chacun, la simple histoire du temps qui passe, une cavalcade pour certains, un long fleuve tranquille pour d’autres. Chacun la vie à sa manière. C’est l’histoire d’un peuple en déroute, déraciné, martyrisé, victime de la barbarie de certains qui agissent avec une extrême cruauté.

Peuple en sursit condamné à mort, ballotté au gré de la guerre par la folie des hommes. Plus d’espoir ni de rêve, femmes enfants vieillards ne font plus qu’un sur le chemin de l’exile vers une terre promise où personne ne veut d’eux.. C’est une triste réalité, un constat alarmant.

L’Europe se fracture, les frontières jadis ouverte se referment insensiblement avec plus de contrôle pour les entrées sur les territoires et pire les ramenés au point d’origine. Une Europe à l’agonie qui ne pourra faire face à un flux migratoire d’une aussi grande importance. Il est évident qu’on ne peut pas rester insensible à un tel drame mais comme le prévenir sans mettre en danger économiquement les pays qui doivent les accueillir.

Ils sont devenus un peuple migratoire bien malgré eux, poussés par la guerre la peur la famine hors de leur terre et de leur culture ils se trouvent confrontés à d’autres problèmes, ce qui ne fait qu’amplifier ce qu’ils avaient déjà. Mal logés, affaiblis et malades, les associations caritatives font ce qu’elles peuvent avec les moyens dont elles disposent. Solidarité et économie ne font hélas pas bon ménage. Les plus fortunés se barricadent face à ce qu’ils ressentent comme une menace, on a constaté beaucoup d’incident un peu partout et beaucoup s’en plaignent. Un pays ne peut donner plus qu’il ne possède sans se mettre lui-même en danger.

Voilà l’histoire telle qu’elle est, effroyable et monstrueuse, qui un jour aurait pu croire que cela allait se produire à une telle échelle et surtout au 21 siècle.

Le monde d’hier et d’aujourd’hui, il ne sera plus jamais le même, fini la quiétude et la paix, le monde est en guerre.

Partager cet article

Repost 0

L'homme est la guerre

Publié le par gentle13

Verdun, ô Verdun ce 21 Février restera dans les annales et les mémoires de ceux qui y étaient, de ceux qui y sont mort et dont le souvenir est encore présent sur tous les monuments de France, dans le cœur de ceux qui y ont perdu pères et enfants.

Terrible bataille qui eut lieu du 21 Février au 19 Décembre 1916, elle fit plus de 700 000 pertes (morts, disparus ou blessés) 362 000 soldats français et 337 000 allemands, une moyenne de 70 000 victimes pour chacun des dix mois de la bataille. Je vous propose de cliquer sur le lien ci-dessus cela vous donner un aperçu de ce qui s’est passé durant cette bataille, René Prieur la raconte. D’ailleurs voilà ce qu’en dit Thomas Wieder « C’est une boucherie inouïe »

René Prieur, 23 ans, était à Verdun le 21 février 1916. Un siècle plus tard, son carnet et ses lettres racontent l'horreur des premiers jours de la célèbre bataille.

http://www.lemonde.fr/histoire/visuel/2016/02/21/verdun-c-etait-une-boucherie-inouie_4869124_4655323.html

Mais tous ses morts n’ont servi à rien, la leçon n’a pas été retenu tant est si bien qu’ils ont recommencé en 1939 une guerre à l’échelle planétaire, une guerre noire qui dura du 1er septembre 1939 au 2 septembre 1945. La Seconde Guerre mondiale constitue le conflit armé le plus vaste que l’humanité ait connu, mobilisant plus de 100 millions de combattants de 61 nations, déployant les hostilités sur quelque 22 millions de km², et tuant environ 62 millions de personnes, dont une majorité de civils.

Et qu’ils ont recommencé encore une fois, la guerre du golfe, qui dura du 2 août 1990 au 28 février 199. Ensuite la guerre d’Irak du 20 mars 2003 au 18 décembre 2011. Cette guerre est à ce jour l'unique mise en œuvre du concept de guerre préventive développé par l'administration Bush pour parer à la menace des armes de destruction massive dont cette dernière affirmait à tort détenir la preuve dans un rapport présenté au conseil de sécurité de l'ONU le 12 septembre 2002.

Mais cela n’a pas suffi ils ont remis ça avec La première guerre civile libyenne, ou révolution libyenne, est un conflit armé issu d'un mouvement de contestation populaire, assorti de revendications sociales et politiques, qui s'est déroulé entre le 15 février 2011 et le 23 octobre 2011 en Libye.

L'intervention militaire de 2011 en Libye est une opération militaire multinationale sous l'égide de l'Organisation des Nations unies (ONU), qui s'est déroulée entre le 19 mars 2011 et le 31 octobre 2011, dont l'objectif est la mise en œuvre de la résolution 1973 du Conseil de sécurité des Nations unies.

La deuxième guerre civile libyenne est un conflit opposant depuis 2014 en Libye deux gouvernements rivaux ainsi que plusieurs groupes djihadistes, dont :

  • le gouvernement internationalement reconnu de la Chambre des représentants élus en 2014, également connu sous le nom de « gouvernement de Tobrouk », basé à l'est du pays. Ce gouvernement peut compter sur la loyauté de l'armée libyenne commandée par le général Khalifa Haftar et est ponctuellement soutenu face aux djihadistes par les frappes aériennes de l'Égypte et des Émirats arabes unis.
  • le gouvernement rival du Congrès général national, également connu sous le nom de « gouvernement de Tripoli » basé à l'ouest dans la capitale Tripoli, dominé par les Frères musulmans et soutenu par le Qatar, le Soudan et la Turquie.
  • plusieurs groupes djihadistes liés ou proches d'Al-Qaïda comme Ansar al-Charia.
  • la branche libyenne de l'État islamique.
  • des affrontements opposent également dans le Sud des milices Toubous, touarègues et arabes.

Je n’en dirais pas plus tout le monde connait la suite et les conséquences qui en ont découlés. Ce n’est qu’un bref aperçu de ce qu’il s’est passé tout au long de notre histoire. Il est accroire que l'homme ne s'est faire que la guerre, je n'invente rien tout est là sous nos yeux.

Partager cet article

Repost 0

Peuple en danger

Publié le par gentle13

Nous vivons des jours sombres ou plutôt rouge, rouge comme le sang versés des innocents fauchés en pleine jeunesse. Je pensais que nous avions évolué depuis le moyen âge, en fait, il s’avère que NON. Il reste malheureusement une poignée irréductible qui s’acharne à vouloir détruire la vie humaine. On est plus Parisien, ni Malien ni Tunisien, on est simplement humain, des frères en humanité. Nous sommes tous des migrants venus, un jour, il y a de cela bien longtemps maintenant, d’un continent et nous avons essaimé dans toutes les directions pour aller peupler les terres inconnues, terres lointaines à l’autre bout du monde, terres désolés et arides.

Mais de nos jours qui s’en soucient, qui s’en souviens ? Nous sommes gouvernés par nos peurs et nos préjugés et le racisme en est la conséquence, la peur de l’autre, de l’étranger qui vient manger notre pain, prendre nos femmes et nos filles. Nous sommes arrivé à un tournant de notre humanité, de notre histoire et de grands changement vont venir bousculer et bouleverser notre existence est nous ne pourrons que l’accepter, nous en serons plus spectateur qu’acteur.

Nous sommes submergé par un flot incessant d’individu fuyant la misère et la guerre, comment les accueillir tous sans causer un déséquilibre économique, comment donner à tous le minimum vital pour vivre décemment ? Voilà à quoi nous sommes confronté nous qui sommes à la base d’une pyramide qui s’effondre sur nous inexorablement et nous emporte avec elle dans les décombres. Mais ceux qui dirigent, ordonnent, ceux qui font et défont les hommes et les lois, cela sont bien à l’abri jusqu’au jour ou eux même tombent sous le joug de quelqu’un de plus tyrannique qu’eux. Alors c’est la lente descente aux enfers et tous les moyens sont bons pour y parvenir, trahison et coups montés. C’est dire si la place est bonne, le pouvoir et l’argent sali et détruit. Il corrompt, il dissout les sentiments dans un bain d’hypocrisie et de faux semblant, l’image qu’on donne de soi aux autres est plus importante que ce que l’on est en réalité. Le pouvoir est méprisable s’il est égoïste, œuvrer pour le bien de tous c’est œuvrer pour soi-même. Oui je sais c’est utopique !!! Et pourtant pas tant que ça…

J’ai perdu la foi, non pas en Dieu ou à l’idée que je me fais de Dieu, mais en l’homme cet animal avide et cupide. Le plus grand prédateur que notre bonne vieille terre ait porté en sn sein.

Partager cet article

Repost 0