AUSTRASIE

Publié le par gentle13

AUSTRASIE

Pour ceux qui comme moi ignoré ce qu'était la Neustrie, l’Austrasie ou encore la Burgonde, avec l'aide de l'encyclopédie universalis, j'en donne un bref aperçu pour éclairer nos lanternes, qui cela dit en passant sont loin d'être éteinte ou mal éclairé, mais un minimum d'explication ne peut faire de mal à quiconque, moi le premier.

Royaume des Francs orientaux à l'époque mérovingienne (vie-viiie siècle), l'Austrasie est souvent opposée à la Neustrie, royaume franc occidental. Les maires du palais d'Austrasie, intendants de la maison du roi mérovingien, puis chefs de l'administration royale, furent les ancêtres de la dynastie carolingienne.

Couvrant l'actuel nord-est de la France, entre la Meuse, le Rhin et la Moselle, la Belgique contemporaine et certaines régions de l'ouest et du centre de l'Allemagne d'aujourd'hui, le royaume d'Austrasie englobait l'ancien territoire des Francs Ripuaires. Dirigé de 561 à 613 par Sigebert Ier et ses descendants, le royaume fut pendant une brève période réuni avec les autres royaumes francs (Neustrie et Bourgogne) au début du viie siècle. En 634, Dagobert Ier, roi unique des Francs depuis 629, fit de son jeune fils Sigebert III le roi des Austrasiens. À cette époque, l'Austrasie avait pour capitale la ville de Metz et possédait son propre maire du palais. Elle étendit son influence sur les autres royaumes francs lorsque le maire du palais, le Carolingien Pépin de Herstal, battit les Neustriens à Tertry en 687. Avec l'accord du pape Zacharie, son petit-fils Pépin le Bref déposa en 751 le dernier roi mérovingien Childéric III et se fit élire roi. Sous les Carolingiens, l'Austrasie et la Neustrie furent intégrées au vaste empire puis disparurent progressivement en tant qu'entités

Commenter cet article