Société en déclin

Publié le par gentle13

S’en est finit du temps des troubadours et des ménestrels, des chevaliers aux cœurs purs. S’en est finit aussi l’amour courtois ou Fin’ Amor qui régnait à cette époque. C’était une règle de vie qui proposait aux chevaliers de rester au service des gentes dames qu’ils aiment pour mieux pouvoir les conquérir.

S’en est finit de ce temps où les chevaliers avaient un code d’honneurs ; défendre la veuve et l’orphelin, je sais que s’est désuet maintenant et que ça ne veut plus rien dire.

Nous vivons une époque où ces valeurs là on disparues. On vit dans sa bulle obnubilés par ses propres soucis qu’on ne voit plus ou ne veut pas voir la misère de l’autre. On vit une époque de violence ou la seule réponse est la violence, il n’y a plus de dialogue plus de civisme plus de respect ni d’amour propre.

On agresse, on vole on viole on tue pour un rien, pour un téléphone ou une voiture. L’homme en lui-même n’est pas mauvais : ce sont souvent les circonstances  de la vie (chômage qui entraine une perte de repère et d’argent, une perte d’identité) qui ont fait de lui quelqu’un qui a perdu une partie de son humanité.

On voit ça tous les jours, les médias ne s’en privent pas, à croire que c’est leur fonds de commerce : le déferlement de haine et de violence, la vie privé des uns et des autres, qui en fait intéresse je suppose qu’une partie de la population

C’est un lent déclin de la société qui s’effrite couche par couche, un mal qui s’insinue et qui finira par nous perdre.

Publié dans texte perso

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article